De la nécessité de la laïcité

Publié le 15 Décembre 2015

De la nécessité de la laïcité

J-1 pour débat sur un sujet plus que jamais d'actualité
http://www.abc-de-la-laicite.com/

Vous invite à une soirée citoyenne sur le thème
"De la nécessité de la Laïcité" (voir pièces jointes)

Avec Eddy KHALDI
auteur du récent ouvrage "ABC de la Laïcité"
Le mardi 15 décembre 2015 à 19h30
au Moulin de le Bièvre
73, rue Larroumès 94240 L'Haÿ les Roses
Aujourd'hui, tout le monde ou presque se déclare laïque, mais sous ce mot on voit rapidement apparaître des sens très différents.
La Laïcité qui devrait être un facteur de rassemblement est perçue par certains comme facteur de division.
Il faut donc tenter de clarifier les débats et les discours afin d'éviter son instrumentalisation à des fins partisanes.
C'est ce que nous tenterons de faire avec vous lors de cette soirée.
Amicalement
L'équipe de Lhaÿcité

Rédigé par caroleone

Publié dans #Libre pensée et laïcité

Repost 0
Commenter cet article

Mimi 07/02/2016 11:26

L'auteur Sandrine Desse, dans son roman Charlie profané, livre une réflexion assez iintéressante à ce sujet:
" Les religions m’indifférent profondément. Il n’existe pour moi que des humains dont le droit essentiel est de vivre en pensant ce qu’ils veulent sans avoir à risquer leur vie pour ça. Et c’est ce que la laïcité avait presque réussi à accomplir. Aidé de la science, l’homme avait tué le merveilleux et la sagesse qui seule peut permettre le véritable vivre ensemble était enfin à portée de main. Et aujourd’hui, ce sursaut de délire mystique remet en cause des siècles de combat silencieux et sans violence. Tous les discours que nous pourrions faire pour inciter l’homme à la raison seraient inutiles. L’être humain a besoin de merveilleux autant que de nourriture. C’est la seule chose que la laïcité n’a pas pu lui fournir. C’est notre seule faiblesse."

caroleone 07/02/2016 12:08

Oui c'est bien vrai ce constat. La laïcité est terre à terre et ne permet pas, du moins de ce que j'en connais, la manifestation de merveilleux ni même de poésie dans le sens où la poésie est un moyen d'évasion de la pensée. Mais, néanmoins, il faut la prendre comme une loi et non comme une compensation. Elle n'empêche pas d'avoir une ouverture sur les croyances des êtres, on peut très bien être croyant et laïc, les deux ne sont pas incompatibles.