Non Monsieur Plenel, le burkini n'est pas un vêtement comme un autre!

Publié le 2 Septembre 2016

Un éclairage important au milieu du grand n'importe quoi de cette mi-août.

***

A vous entendre pérorer sur la liberté vestimentaire des femmes musulmanes, confortablement installé dans une démocratie centenaire dont les institutions sont solidement ancrées et où les libertés individuelles sont sacralisées, je sens mes cheveux se dresser sur ma tête non voilée et la colère m'envahir.

pour lire la suite :

Rédigé par caroleone

Publié dans #Libre pensée et laïcité, #Droits des femmes

Repost 0
Commenter cet article

Hobo-Lullaby 03/09/2016 00:28

Comment peut-on mettre en opposition liberté et laîcité avec des journalistes qui préfèrent le buzz et leurs revenus à l'objectivité et l'indépendance ? Comme disait Brassens :"Sans le latin, la messe nous emmerde" Bises à toi, aux Corréziens et ziennes et à la Corse

caroleone 03/09/2016 11:20

C'est bien dit ça Serge-Hobo et la chanson vient pour nous accompagner gaiement.
Bisous.

Serge des bois 02/09/2016 12:38

Bonjour Caro,
Ca fait du bien de lire de temps en temps des articles qui prennent les choses par le bon bout ...
Les croyances n'ont rien à y voir en l'occurrence, et comme Fatiha Daoudi le démontre si bien, c'est de l'aliénation de la femme dont il est question. Et c'est vrai que, sur ce sujet, TOUTES LES RELIGIONS ont des choses à se reprocher.
Il est à noter que très peu ont su faire cette différence.
Cessons donc de parler de faits religieux et revenons sur le terrain des droits de l'homme dans ce qu'ils ont de fondamentaux y compris pour la femme.
C'est pour cela qu'il faut interdire ce carcan moyenâgeux. Oui, c'est attentatoire aux libertés individuelles comme le sont toutes les lois qui garantissent l'intérêt général au détriment de certains intérêts particuliers.
Bises

caroleone 02/09/2016 15:51

Bonjour Serge,

Je suis d'accord avec ce que dit Fatiha et comme je ne lis pas mediapart, j'étais bien étonnée de voir que Plenel avait ce genre de position. Il y a un réel glissement et du coup chacun ne sait plus trop où il en est. Je pense que malgré tout on n'a pas à interdire un lieu public aux femmes voilées, la mer prend tout le monde même les scaphandriers par contre ce que dit Plenel méritait cette précision. Il y a eu un tel débordement de critiques de tous les côtés que cela en a rendu cette affaire nauséabonde comme à l'époque du voile à l'école, mais franchement une grande partie de la gauche ne sait plus identifier le bon grain de l'ivraie et l'islamisme gagne du terrain dans ce domaine là également. Eddy Khaldi que nous avions rencontrés lors d'une conférence avec les libres penseurs a fait un communiqué au sujet de la mise en cause de la laïcité que j'ai trouvé bien. Je l'ai partagé sur fb mais pas sur le blog, je devais être un peu en standby à ce moment-là.
Voici ce que cela disait :

POURQUOI CONVOQUER LA LAICITE ?
Le burquini revendiqué par certaines comme un symbole de liberté individuelle, accusé par d’autres de représenter l’assujettissement de la femme imposé parce que l’occident est présenté comme décadent, corrompu et en voie de perdition. Ce vêtement est-il signe religieux ou un signe de discrimination sexuelle ? Quelle que soit l’interprétation, on ne peut invoquer la laïcité pour l’interdire, les faits se déroulent dans l’espace civil de la voie publique et concernent des personnes privées. L’expression des convictions religieuses est de fait légitime dans cet espace. On ne peut dès lors qu’invoquer l’ordre public, la sécurité publique voire la discrimination sexuelle si elle était prouvée pour interdire le port du burquini. De même, la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public n’est pas adoptée au nom de la laïcité.
CHERCHE-T-ON A DISCREDITER LA LAICITE ?
EK

Je suis de tout coeur avec le combat des femmes musulmanes dans leur pays pour s'émanciper du patriarcat, aucune femme n'a à y gagner avec leurs méthodes sexistes. Et que des femmes pour une raison ou une autre dans des pays laïcs retournent vers l’obscurantisme c'est comme une gifle pour le combat de ses femmes.
J'ai toujours pensé que si nous n'avions jamais accordé aucun crédit au problème du voile, l'histoire aurait avorté très vite.
Quand on touche à une culture chez les gens en exil ou immigré, ils se retranchent sur des tranches de cette dernière hors chez les musulmans c'est la religion qui a envahit en quelque sorte toute leur culture.
Mais je trouve qu'être libre penseur ou fervent défenseur de la laïcité, cela permet d'avoir toutes ses choses en bon ordre dans notre esprit et de s'y retrouver, sauf que parfois on manque d'arguments.
Merci d'avoir permis d'avoir ce débat.
Bises
caro

almanito 02/09/2016 12:17

Oui, j'avais lu e texte, le meilleur plaidoyer qui soit, puisque son auteur est concernée et sait de quoi elle parle, elle. Merci Caro de l'avoir publié.

caroleone 02/09/2016 14:18

Il faut remercier les amis des bois car moi, je suis passée à côté de ça.....