Uruguay : découvrez la fondation CHAMANGA

Publié le 1 Août 2011

 

 

 

 

 

PROJET 10 FRESQUES MURALES POUR LES 10 ANNEES

 

 

Pour fêter de façon originale l'anniversaire des 10 ans de Chamanga, une commission de travail à réfléchi afin de  définir les objetcifs qui pourraient être mis en valeur pour contribuer au secteur social lié à la jeunesse , d'où la mise en place de ce projet en 2010.


C'est à partir de la proposition de travail de la boursière Daniela Beracochea (génération 2010 Mario Benedetti) que le projet se met en place avec pour objectif la réalisation de 10 fresques dans différents quartiers de Montevideo et de villes centrales, dans des espaces éducatifs dédiés à la jeunesse et ce dans un  délai de 12 mois.

 

Le 22 mai est réalisée la première fresque dans la maison de jeunes de Paysandu avec  l'accompagnement de Virginia Perez, coordinatrice de l'INJU et de son équipe.

 

Le 29 mai, la génération de boursiers 2010 "Mario Benedetti" a effectué la seconde fresque à Montevideo: c'est une fresque mobile qui sera exposée à différents endroits de la ville fréquentés par les jeunes.

 

Le 12 juin, la troisième fresque se termine malgré les intempéries dans la cour de l'UTU.

 

Le quatrième mural se termine le 18 septembre dans la maison des jeunes de l'INJU de Montevideo avec la participation de Natalia Gento et de son équipe.

 

Le 16 octobre en Rocha, une autre fresque est réalisée avec la participation de 15 jeunes du département en partageant un atelier d'intégration et de réflexion autour de la vocation.

 

L'année se termine avec la réalisation de deux fresques à Montevideo, l'une d'elles dans la belle propriété de l'APEX et l'autre dans le centre de jeunes Giralunas.

 

Toutes les fresques sont effectuées avec l'appui de la division de citoyenneté culturelle du MEC et à l'aide de peintures industrielles.

 

 

murales-10-anios.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Anne-Marie Sendic, belle-soeur du tupamaro Raul Sendic et co-fondatrice de Chamanga lance un appel à toutes les bonnes volontés de par le monde.

Elle nous dit que chaque petite pierre  a son importance dans la réalisation de la formation et de l'éducation de la jeunesse uruguayenne, en aidant cette fondation, c'est l'avenir d'un pays que l'on préserve !!

 

Caroleone

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Bonjour Serge,


 


C'est vrai que lorsqu'un pays sait s'en donner les moyens, il peut réaliser de belles choses au point de vue social et vers l'émancipation des citoyens.


Tout n'est pas perdu et ces pays d'Amérique latine vont dans le bon sens, nous autres occidentaux ramons contre courant et perdons peu à peu tous nos acquis sans se battre pour eux !!


C'est naturel que je relaie le projet de cette belle association que tu m'as fait connaitre et qui est la continuité de la lutte engagée des Tupamaros dont Anne-Marie est la digne héritière !!


Ces projets liés à l'éducation de la jeunesse me tiennent toujours à coeur, culture et jeunesse sont liés et quand je vois, par exemple, une jeune boursière issue de cette fondation sur un blog
avec ses créations, ( voir lien sur l'article: Daniela), je suis contente de ce succès.


Merci encore pour ta visite et ta fidélité.


 


Bises àMichèle et à toi


 


caroleone


 



S


Bonsoir Caroleone,


En effet, l'Uruguay dont on parle peu, a trouvé une voie personnelle pour se libérer de ses chaînes et aller vers "sa" démocratie.


La preuve que chaque pays, compte tenu de son histoire et de ses propres caractéristiques, peut redevenir maître de son destin.


C'est une expérience qui doit intéresser tous ceux qui pensent qu'un autre avenir, non soumis aux lois du capital, est possible, et qu'il dépend de la volonté de chaque peuple.


Anne Marie sera très touchée, car cette fondation, pour des raisons évidentes, lui tient beaucoup à coeur.   Je lui transmet ton article.


Bravo pour la rigueur du travail que tu accomplis régulièrement sur ton blog et merci encore.


Amitiés.