Oui à Chavez et à la continuité de la révolution

Publié le 17 Février 2009

Oui à Chavez et à la continuité de la Révolution

Orlando Oramas Leon, envoyé spécial

 

 


Oui à Chavez et à la continuité de la Révolution• CARACAS, 15 février.- Avec une écrasante victoire du OUI, une large majorité des Vénézuéliens s'est prononcée pour l'amendement de la Constitution qui permet aux élus, y compris au président, de se représenter indéfiniment et d'assurer ainsi la continuité de la Révolution bolivarienne.


Après le dépouillement de 94,2% des bulletins, le OUI en faveur de la réforme constitutionnel a recueilli 54,36% des suffrages, soit une avance de 8,2% sur le NON (45,63%), selon un rapport de Tibisay Lucena, présidente du Conseil national électoral sur le résultat du référendum constitutionnel qui s'est déroulé dimanche.

Vive la Révolution vénézuélienne! Vive le socialisme!, s'est exclamé le président Chavez devant l'immense foule qui s'était rassemblée devant le balcon du Palais de Miraflores dans l'attente des résultats officiels.

«Cette victoire est aussi ta victoire, Fidel, celle du peuple cubain et de tous les peuples d'Amérique latine», a-t-il ajouté après avoir donné lecture du message du leader de la Révolution cubaine félicitant Chavez et son peuple «pour une victoire qu'il est impossible de mesurer vu sa portée».

Avec ces résultats, le peuple vénézuélien a voté le regard rivé sur 2012, année des prochaines échéances présidentielles, auxquelles les citoyens et les citoyennes exerçant un mandat électif, y compris le chef d'Etat, n'auraient pu se présenter sans la victoire électorale à l'amendement de la Constitution.


Message de Fidel à Chavez

 


Cher Hugo Chavez:

 


Toutes mes félicitations à toi et à ton peuple pour une victoire dont on ne saurait mesurer la portée.

Fidel Castro Ruz




15 février 2009•








Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
La victoire populaire et progressiste va être le lot de chaque élection tenue démocratiquement aux Amériques.
Les exemples venant de Cuba, du Vénézuela, d'Equateur, de Bolivie, du Nicaragua et bientôt du Salvador, puis ensuite de toute l'Amérique, y compris des pays colonisés comme la Guadeloupe, la Martinique, la sèvére correction viendra des urnes.
Voilà la punition qui attend les profiteurs-exploîteurs. Voilà ce qu'ils méritent. Nos amis sud américains sont en route vers le socialisme du XXIème siècle. Rien ne pourra l'arrêter!

Jacques Tourtaux