Dans les prisons le jasmin est absent

Publié le 19 Mai 2017

Dans les prisons le jasmin est absent
Le sucre du désert est blond comme l’espérance
Un chardon s’enfuit ayant volé les chaînes
Nul figuier de Barbarie ne pensait un jour
Voir cela

Il y a du sel qui s’évapore des eaux
Insistantes
Il y a du sel qui maintient les vies
Instant présent
Comme sont longues tes minutes d’attente
Comme il est long le chemin de la liberté

Oiseau moucheté sur l’entre-deux pas
De la lune
Silhouette infime pâle copie de ce qui fut
Les lauriers roses sont si loin
Même leur parfum semble rose évanouie

Dans les prisons le jasmin est absent
Et les yeux crient
Dans le silence assourdissant du monde
Qui les ignore

Joncher de fleurs vos pas fragiles
Apporter le souffle chaud du désert
Empli d’effluves floraux et iodés
Un air de liberté plane sur ce poème
A vous dédié
Un nuage dans la main de Mahmoud
Le blesse
Comme lui je ne demande pas plus que le sourire
De la cardamome
Le respect des prisonniers le respect
De la justice
Dans la fleur de l'oranger j'ai puisé un soupçon de sel
C'est le sel de l'espoir qui attend la puissance du poivre
Accompli
Son compagnon.

Aux prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim

Carole Radureau (19/05/2017)

Pensons à eux, ne les oublions pas, soutenons-les !!

Solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens au 33e jour de la grève de la faim.

Via Ziad Medoukh

Trente-deux jours de grève de la faim de nos prisonniers palestiniens.

Ce jeudi 18 mai 2017, les prisonniers palestiniens entrent dans leur 32ème jour de grève de la faim pour la dignité et pour la liberté.
La poursuite de cette grève de la faim collective et illimitée de nos prisonniers entamée le 17 avril 2017 sous le titre " La grève de la liberté et de la dignité".
Plus de 1670 captifs palestiniens participent à cette grève historique dans les différentes prisons israéliennes.
"La bataille des intestins vides" de nos héros se poursuit et s'étend .
Malgré toutes les mesures répressives ,toutes les provocations et les agressions de l'administration pénitentiaire israélienne.
Et malgré les conséquences très désastreuses sur leur santé, et l'état d'épuisement dans lequel se trouvent plusieurs détenus palestiniens.
Nos prisonniers sont plus que jamais déterminés à réaliser leurs revendications.
Et avec eux toute notre population en Palestine et en exil, et avec eux les solidaires de bonne volonté partout dans le monde qui organisent des manifestations, des rassemblements, des marches, et des jeûnes collectifs en soutien à ces prisonniers dans leur résistance quotidienne.
Avec cette grève historique et cette résistance remarquable, nos prisonniers continuent de donner une leçon de courage et de détermination.
Ils sont un exemple de patience, de persévérance et d'attachement à la justice.
Ils sont nos héros, ils sont notre dignité, ils sont notre espoir!
Ils sont libres malgré l'isolement.
Eux, les militants d'un idéal.
Ils sont les prisonniers de la liberté!
Malgré la cruauté de l'occupant et le silence complice de cette communauté internationale officielle, le combat de nos prisonniers continue jusqu’à la liberté, et pour la justice.
Nos prisonniers défient l’occupation !
Ils résistent, existent et persistent!
Vive le combat légitime de nos prisonniers pour la liberté et pour la dignité.
La lutte continue !
La Palestine vivra !
Vive la solidarité
La justice triomphera !

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Palestine libre, #prisonniers politiques

Repost 0
Commenter cet article

almanito 19/05/2017 09:32

Très beau, rien à ajouter à ce poème pour un combat juste. Merci Caro

caroleone 19/05/2017 18:16

Merci à toi, il ne faut pas les oublier, c'est toujours inquiétant les grèves de la faim.