La pierre qui philosophe : Fidel

Publié le 28 Décembre 2016

Fidel et Oswaldo Guyasamin qui a fait son portrait

Fidel et Oswaldo Guyasamin qui a fait son portrait

Ils ne rogneront pas tes ailes
dans la mémoire du temps ton sourire rebelle
écrira des pages telles
que l'épopée de la Sierra Elle
était belle
cette époque où fleurissaient les cannes sucrées les étincelles
de liberté label
d'une île portée par un crocodile inconditionnel
Ils ne saliront pas ce nom qui rime avec essentiel
la lumachelle
de l'espérance est celle
de la tempérance visuelle
et dans l'escarcelle
de chaque pensée vit une petite parcelle
de toi Tu étais le phare l'archipel
de la pensée martiste un fraternel
exposé le père d'une patrie plurielle
qui avait décidé de ne pas se laisser aller à la nouvelle
mode habillée d'une robe impérialiste et cruelle
comme un irréel
teinté de fiel
bridé des chaînes intentionnelles
et démentielles
du capitalisme débauché La citadelle
portait un nom puissant et haut perché elle
le portera à jamais telle la route du romanichelle
qui a pour lumière une sentinelle
une véritable figure de proue providentielle
habillée d'un nom prédestiné :
FIDEL.

Carole Radureau (10/12/2016)

Par Spiridon Ion Cepleanu — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26005855

Par Spiridon Ion Cepleanu — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26005855

Perle de lumachelle

Roche sédimentaire, sédiment fossilisé contenant un grand nombre d'organismes fossiles entiers ou brisés.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre, #Fidel

Repost 0
Commenter cet article