Hommage à Vicente Feliu qui vient de nous quitter

Publié le 18 Décembre 2021

De Ministerio de Cultura de la Nación Argentina - https://www.flickr.com/photos/culturaargentina/17207556234, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=56253578

De Ministerio de Cultura de la Nación Argentina - https://www.flickr.com/photos/culturaargentina/17207556234, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=56253578

Membre fondateur de la Nueva Trova cubaine avec Silvio Rodríguez, Pablo Milanés et Noel Nicola.

Il s'est éteint à l'âge de 74 ans lors d'un concert, compagnon de route de la révolution cubaine.

Pablo Milanés, Vicente Feliú, Silvio Rodriguez et Fidel Castro

Pablo Milanés, Vicente Feliú, Silvio Rodriguez et Fidel Castro

Créeme

Créeme, cuando te diga que el amor me espanta
Que me derrumbo ante un te quiero dulce
Que soy feliz abriendo una trinchera.

Créeme, cuando me vaya y te nombre en la tarde
Viajando en una nube de tus horas
Cuando te incluya entre mis monumentos.

Créeme, cuando te diga que me voy al viento
Dé una razón que no permite espera
Cuando te diga no soy primavera
Sino una tabla sobre un mar violento.

Créeme, si no me ves y no te digo nada
Si un día me pierdo y no regreso nunca.
Créeme, que quiero ser machete en plena zafra
Bala feroz al centro del combate.

Créeme, cuando te diga que me voy al viento
Dé una razón que no permite espera
Cuando te diga no soy primavera
Sino una tabla sobre un mar violento.

Créeme, si no me ves y no te digo nada
Si un día me pierdo y no regreso nunca.
Créeme, que quiero ser machete en plena zafra
Bala feroz al centro del combate.

Créeme, que mis palomas tienen de arco iris,
Lo que mis manos de canciones finas.

Créeme, créeme,
Porque así soy y así no soy de nadie...

*****

Crois-moi

Crois-moi, quand je te dis que l'amour m'effraie
Que je m'effondre devant un doux je t'aime
Que je suis heureux d'ouvrir une tranchée.

Crois-moi, quand je partirai et que je dirai ton nom dans le soir
Voyageant dans un nuage de tes heures
Quand je t’inclurais parmi mes monuments.

Crois-moi, quand je te dis que je m'en vais au vent
Je donne une raison qui ne te permets pas d'attendre
Quand je te dis que je ne suis pas le printemps
Mais une planche sur une mer violente.

Crois-moi, si tu ne me vois pas et ne te dis rien
Si un jour je me perds et que je ne reviens jamais.
Crois-moi, je veux être une machette en pleine récolte
Balle féroce au milieu du combat.

Crois-moi, quand je te dis que je m'en vais au vent
Je donne une raison qui ne te permets pas d'attendre
Quand je te dis que je ne suis pas le printemps
Mais une planche sur une mer violente.

Crois-moi, si tu ne me vois pas et ne te dis rien
Si un jour je me perds et que je ne reviens jamais.
Crois-moi, je veux être une machette en pleine récolte
Balle féroce au milieu du combat.

Crois-moi, mes colombes ont de l'arc-en-ciel,
Ce que mes mains ont de chansons finies.

Crois-moi, crois-moi,
Parce que je suis ainsi et ainsi je ne suis de nulle part.....

Vicente Feliú 1975 traduction carolita

Rédigé par caroleone

Publié dans #Devoir de mémoire, #Nueva canción, #Nueva Trova, #Cuba, #Chanson du monde

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article