la poesie que j'aime

Publié le 23 Août 2013

Vladimir Maïakowski by Alexander Rodchenko Je vais tailler des pantalons noirs dans le velours de ma voix une blouse jaune de trois archines dans le couchant. Sur la Nevsky du monde, sur son pavé luisant j'irai flâner d'un pas de Don Juan dandy. Que la...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 21 Août 2013

Il est des gens si malheureux, qu'ils n'ont même pas de corps ; quantitative est leur chevelure, bas, calculé en pouces, le poids de leur intelligence ; haut, leur comportement ; ne me cherche pas, molaire de l'oubli, ils semblent sortir de l'air, additionner...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 20 Août 2013

Je veux avec mes larmes être le jardinier de la terre que tu occupes et que tu fertilises, si tôt, compagnon de mon âme. Nourrissant de ma douleur sans instrument pluies, orgues et coquillages, je donnerai ton coeur pour aliment aux coquelicots désemparés....

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 7 Juin 2013

Où faut-il qu'on aille Pour changer de paille Si l'on est le feu A moins qu'il ne faille Si l'on est la paille Fuir avec le feu La paille est si tendre Mais vouloir l'étendre Etendra le feu Qu'on tente d'étreindre Or il faut l'éteindre Aragon ( Le roman...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 3 Juin 2013

APPEL POUR UNE MARCHE MONDIALE DE LA POÉSIE INTERNATIONALE DE LA PHILOSOPHIE DIRECTE parfois on rencontre un pied de l’autre côté de la page pour nous signifier que l’on n’écrit pas mais que l’on marche et qu’il faut aiguiser nos crayons au bout de nos...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 28 Mai 2013

Ce chant qui est le nôtre Frère, dois-je te dire que je souffre dans tes nostalgies, que je me réjouis dans ta joie, que je joins mon désir à ton espoir ? Puisque mon histoire, c’est presque ton histoire, toute simple : un homme, une femme, une usine,...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 24 Mai 2013

Combien de fois te surprit le matin, le soleil qui chaque jour s’élève sur la cime élevée (tu venais d’un pays où le jour se lève tard mais le soleil arrive toujours). Combien de fois tu as marché sous les arbres du parc Forestier ou dans l’Alameda, ou...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 16 Avril 2013

Aguacero beau musicien au pied d’un arbre dévêtu parmi les harmonies perdues près de nos mémoires défaites parmi nos mains de défaite et des peuples de force étrange nous laissions pendre nos yeux et natale dénouant la longe d’une douleur nous pleurions...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 7 Avril 2013

Martinet aux ailes trop larges, qui vire et crie sa joie autour de la maison. Tel est le cœur. Il dessèche le tonnerre. Il sème dans le ciel serein. S’il touche au sol, il se déchire. Sa repartie est l’hirondelle. Il déteste la familière. Que vaut dentelle...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0

Publié le 3 Avril 2013

Poème contemporain au groupe Octobre (1930 -1937). André Citroën perdit des millions au casino et licencia tous les ouvriers des quais de Javel (là où se situait sa plus grosse entreprise). C'est Jacques Prévert lui-même qui dit son texte. http://www.histoiresordinaires.fr/Quand-Prevert-parle-de-Citroen_a313.html...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0