la poesie que j'aime

Publié le 30 Novembre 2019

Râle a bec ensanglanté (Pidén) Le râle a glissé dans l'ombre jusqu'à l'ombre du râle : il a sifflé, et la soirée devint une ombre, convoquée par le râle qui a glissé comme une ombre sif...

Lire la suite

Repost0

Publié le 29 Novembre 2019

Arte de pájaros Pablo Neruda y Ángel Parra El Picaflor Colibri II (sephanoides) Le colibri à sept lumières, le picaflor à sept fleurs, cherche un dé à coudre pour y vivre : ses amours sont malheureuses, sans une maison où aller loin du monde et des fleurs....

Lire la suite

Repost0

Publié le 29 Novembre 2019

Colibri II (sephanoides) Le colibri à sept lumières, le picaflor à sept fleurs, cherche un dé à coudre pour y vivre : ses amours sont malheureuses, sans une maison où aller loin du monde et d...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 29 Novembre 2019

Écrivain et poète en langue Jñatrjo (Mazahua). Membre fondateur d'Ecrivains en Langues Indigènes A.C. et animateur de la barra indigène de Radio Mexiquense pendant cette période. Professeur de la langue Mazahua à l'Université Interculturelle de l'Etat...

Lire la suite

Repost0

Publié le 28 Novembre 2019

Arte de pájaros Pablo Neruda y Ángel Parra El Tordo Le quiscale austral Celui qui me regarde face à face Je le tuerais avec deux couteaux, avec deux éclairs de fureur, avec deux yeux noirs glacés. Je ne suis pas né pour la captivité. J'ai une armée sauvage...

Lire la suite

Repost0

Publié le 28 Novembre 2019

Quiscale austral Celui qui me regarde face à face Je le tuerais avec deux couteaux, avec deux éclairs de fureur : avec deux yeux noirs glacés. Je ne suis pas né pour la captivité. J'ai une arm...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #Fragments de Neruda, #La poésie que j'aime, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 27 Novembre 2019

Arte de pájaros Pablo Neruda y Ángel Parra El Vuelo Le vol Le haut vol continue de mes mains : l'honneur du ciel, l'oiseau passe à travers la transparence, sans tacher la journée. Il traverse l'ouest palpitant et monte par chaque gradins jusqu'au nu bleu...

Lire la suite

Repost0

Publié le 27 Novembre 2019

Aigle Oiseau amer, aigle froid, épée des cordillères, immobile en ton éternité, dans les années indifférentes, dans la pierre de l'agonie. Aigle à plumes dures, je connais ton langage noir,...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 26 Novembre 2019

En haute mer navigue le vent dirigé par l'albatros : c'est le vaisseau de l'albatros : croix, il descend, danse, il monte,, se suspend dans la lumière obscure, touche les tours de la vague, niche...

Lire la suite

Repost0

Publié le 25 Novembre 2019

La mer n’était plus qu’une tache noirâtre. Dans le ciel, la main de la nuit Accrochait ses crêpes funèbres et la clameur terrible Des vagues remplissait la terre d’épouvante. Mugissant avec force, l’orage redouté Frappait de ses ailes noires l’immensité...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Devoir de mémoire, #Cuba, #Fidel

Repost0