fragments de neruda

Publié le 16 Décembre 2019

Grande aigrette La neige immobile a 2 longues jambes dans la lagune, la soie blanche a 1 corps de neige pêcheuse. Pourquoi reste-t-elle pensive ? Pourquoi sur une seule jambe attend-elle un époux...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 15 Décembre 2019

Flamant du Chili Enfant moi, Pablo Neruda j'étais voisin de l'eau à Toltén, de la mer implacable, de la rivière, de l'eau contenue dans le lac. L'épaisse montagne odorante se photographiait da...

Lire la suite

Repost0

Publié le 14 Décembre 2019

Diuca gris Pour la messe, avec son manteau, monte la douce assise, monte la soigneuse parure, parfaitement grise et blanche, parfaitement claire et sensée, elle vole bien peignée et bien habillé...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 14 Décembre 2019

Quel cri dans les solitudes ! Je traverse les bois, les feuilles larges, gouttes de pluie ou cantharides et mes pieds s'aplatissent par terre comme une éponge mouillée : l'ombre que je traverse est

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 12 Décembre 2019

L'arbre avait tant de feuilles que la richesse en est tombée, avec tant de vert clignotant et il ne fermait jamais les yeux. Ainsi il n'a pas pu dormir. Mais le feuillage palpitant est devenu vert...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0

Publié le 11 Décembre 2019

Par Jose getulio de oliveira - Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=60452604 Il n'y a aucun doute, il continuera entre l'air et les feuilles de verdure il

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Les oiseaux, #Fragments de Neruda

Repost0

Publié le 10 Décembre 2019

La grève Étrange était la fabrique inactive un silence dans l'usine, une distance entre la machine et l'homme, comme un fil coupé entre les planètes, un vide des mains de l'homme qui consument la construction du temps, et les dénudées existences sans...

Lire la suite

Repost0

Publié le 9 Décembre 2019

Petit voisin rond, tout de plumes revêtu, toujours derrière ton trésor : à la recherche d'un atome perdu, une notion, un filament, un par ailleurs des mauvaises herbes, une paupière de la brou...

Lire la suite

Repost0

Publié le 8 Décembre 2019

Entre Yumbel et Cuatro Trigos J'ai vu glisser avec sa beauté une ombre, une forme, un oiseau, un fruit, une fleur de plumes, un élégant oiseau pur, une circonstance de l'air un œuf de sable et ...

Lire la suite

Repost0

Publié le 7 Décembre 2019

Sur la neige natatoire une longue question noire. Pablo Neruda (Arte de pájaros) traduction carolita Su cuerpo y alas blancas con el cuello y cabeza negros lo hacen inconfundible. Ave propia de ...

Lire la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Fragments de Neruda, #Les oiseaux

Repost0