Retraites, salaires, nationalisation, paix : 1er mai 2013 pour une contre-offensive

Publié le 1 Mai 2013

Retraites, salaires, nationalisation, paix : 1er mai 2013 pour une contre-offensive

Quelques faits saillants de la dernière période :

- Droit du travail : accord minoritaire et scélérat sur la flexibilité du travail signé par la CFDT, soutenu et passé en force par le PS et la droite.

- Affaire Cahuzac : Collusion entre pouvoir politique de droite et de "gauche" et finances : des masses financières considérables sont là, détournées, abritées dans les paradis fiscaux, en embuscade du profit maximum.

L’austérité, le blocage des salaires, le chômage, les attaques contre les retraites et la protection sociale, contre l’hôpital et les services publics … ne sont donc pas une fatalité mais résultent d’un choix politique : se soumettre aux diktats du marché, de l’Union européenne et faire payer la crise aux travailleurs et aux peuples !

C’est ce choix qu’Hollande, les socialistes comme la droite ont fait malgré la mise en scène des désaccords sur les valeurs.

Il n’y a donc pas d’autre voie pour nous que la lutte TOUS ENSEMBLE, pour la défense immédiate et pour une véritable alternative aux politiques austéritaires!

Ce qui vient de se passer au parlement à propos de la transcription de l’accord scélérat sur la flexibilité est instructif.

Le Front de Gauche comme Thierry Lepaon ont prétendu pouvoir peser sur le vote des députés et infléchir le contenu de l’accord signé avec le MEDEF. Il n’en a rien été et au Sénat c’est en force et avec le vote et l’abstention de la droite que la majorité a été acquise.

C’est que sans luttes de masse dans les entreprises et dans la rue le pouvoir socialiste ne reviendra pas sur sa politique qui est entièrement soumise aux intérêts de l’oligarchie financière

C’est donc entretenir des illusions mortelles que de prétendre faire revenir le pouvoir sur ses choix sans luttes frontales contre ces choix eux-mêmes et sans l’intervention décisive des travailleurs.

C’est malheureusement pour le moment sur ses objectifs réactionnaires la droite qui fait preuve de détermination en combinant combat parlementaire et mouvement dans la rue ! Avec l'extrême droite en embuscade pour prendre la relève et finir d'achever les droits du peuple.

Les confédérations et en particulier la direction de la CGT doit sortir de l’enlisement dans une alliance néfaste avec les dirigeants de la CFDT.

Le dialogue social entre partenaires sociaux, cela donne l’accord scélérat de l’ANI.

ALORS, pas d’illusions TOUT dépend de nos luttes et seulement de nos luttes !

Le 25 avril 2013

Rendez-vous des militants pour la distribution du tract du 1er mai

du Front Syndical de Classe

à partir de 13h 30 Métro LEDRU-ROLLIN

sur le Boulevard Saint Antoine

Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Je déplore ce manque d'unité .. la CFDT égale à elle-même en pire.. FO qui toujours se fait son premier mai à part... etc... comment obliger FH de respecter ses engagements dans ces conditions ? Bisous Caro
C
Bonsoir Fanfan,<br /> <br /> C'est lamentable en effet, mais comment penser s'associer à des syndicats qui ont vendu les droits des salariés au medef ? De toute façon en général les drapeaux rouges font fuir. Cette manif du 1er mai devient bien différente chaque année. J'aime bien surtout que les associations et les organisations des luttes des peuples et bien plus larges soient partie prenante, ça anime et ça permet d'ouvrir aussi leurs revendications à la rue.<br /> Tu sais, des tracts dans les manifs l'air de rien ouvrent des vocations. Je me souviens avoir adhéré comme ça au PCF, bon j'avais déjà les idées bien sûr mais ça mérite d'être dit.<br /> <br /> Bises et bonne soirée<br /> <br /> caro