Rassemblement de lutte le jeudi 16 mai 12h30 devant l'assemblée nationale

Publié le 14 Mai 2013

Rassemblement de lutte le jeudi 16 mai 12h30 devant l'assemblée nationale

La CGT en s’opposant à l’ANI et portant des propositions alternatives en terme d’emploi, de salaire et de protection sociale, se trouve dans le collimateur patronal.

François Hollande vantant le mérite des « entrepreneurs » donne des ailes au patronat.

Ainsi les atteintes aux libertés syndicales se multiplient.

Cette triste réalité s’est illustrée jeudi 2 mai devant l’entreprise TGMF à Château Landon (Seine et Marne) :

Maxime MARTIN, Secrétaire Général de l’Union Locale de Nemours, a été agressé par un employeur, car il distribuait des tracts pour les élections professionnelles.

Une plainte a été déposée à la gendarmerie.

Maxime s’en sort avec des contusions, il a réussi à éloigner son agresseur (équipé d’une batte de baseball) grâce à une bombe lacrymogène.

Les atteintes aux militants s’exercent de différentes manières :

Discrimination salariale, action sans fondemement devant les tribunaux, mise au placard ou multiplication des sanctions en vue de « monter des dossiers de licenciements » .

Les exemples ne manquent pas malheureusement !

Depuis 2002, aucune mesure d’amnistie sociale concernant les syndicalistes n’a été mise en place. Alors que le Sénat a voté une loi d’amnistie sociale, le gouvernement l’a rejeté.

La CGT est mobilisée pour le droit de s’organiser au travail et l’amnistie des sanctions envers leurs élus :

Un rassemblement de lutte avec la présence de Thierry LEPAON aura lieu LE JEUDI 16 MAI – 12h30 DEVANT L’ASSEMBLÉE NATIONALE (Métro : Assemblée nationale).

Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article