Quilapayun : La vida total

Publié le 4 Octobre 2013

Quilapayun : La vida total

Une magnifique version orchestrale de cette chanson composée par Patricio Manns et Eduardo Carrasco, qui fait partie de l'album "Umbral" (98)

Et parce que c'est beau, une traduction perso pour une fois (merci à ma fille pour le coup de main).

La vie est un espace entre deux morts

La mort est un silence de l’amour

L’amour est un orgasme entre deux larmes

La larme est un lac sans son chant

Le chant est un mystère de la bouche

La bouche est un abîme avant la poitrine

La poitrine est un autre abîme entre deux sangs

Le sang est le moteur qui alimente l’acte

L’acte est la danse contre le temps

Et le temps est ce qui mesure les espaces énumérés ici.

La forêt est l’ancêtre du désert

Le désert est un corps déjà bu

Boire ne menace pas le feu de la conscience

La conscience est un sablier antique

Les anciens nous façonnent comme un enfant

L’enfant est le dernier des corps

Le corps est une bataille qui est perdue

Vous ne perdez pas en revenant à l’incroyable

L’incroyable est ce dont nous sommes capables

Et l’impossible est ce que l’on désire toujours.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Chili, #Chanson du monde

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article