Fruits tropicaux de Colombie

Publié le 8 Juillet 2013

Fruits tropicaux de Colombie
Fruits tropicaux de Colombie

Je reprends à l’occasion cette petite série qui nous emmène à la découverte des fruits des tropiques connus ou bien inconnus.

Pour ma part, j’en découvre à chaque fois de nouveaux et cette diversité m’épate.

Fruits tropicaux de Colombie
Le goyavier de Montevideo ou goyave-ananas

Nom latin : feijoa sellowiana

Famille : myrtacées

Autres noms : goyavier du Brésil

Origine : Amérique du sud

Le fruit :

Les fruits ou goyaves-ananas ont la forme d’un kiwi vert sans poils, de 4 à 6 cm de long, une peau rugueuse verte qui le reste même à maturité. La pulpe est granuleuse, elle a des pépins.

Son goût : il est acidulé, entre celui de l’ananas, de la goyave et de la fraise

On le mange comment ?

Il se mange frais à la cuillère

Ses propriétés

La chair est riche en vitamines C et B, il est considéré comme antioxydant.

Fruits tropicaux de Colombie
Fruits tropicaux de Colombie
Le curuba

Nom latin : passiflora tripartita var. mollissima

Famille : passifloracées

Autres noms : tumbo (Pérou, Bolivie), tacso (Colombie), maracuja banana (Portugal), banana passionfruit (anglais)

Origine : Amérique latine

Le fruit

Il est allongé, vert avant maturité, jaune-orangé à maturité, il contient des graines enveloppées d’un mucilage comestible rouge orangé aromatique.

On le mange comment ?

On peut le consommer tel quel, ou en parfumer les glaces, les salades de fruits, les boissons, les pâtisseries.

Propriétés

Riche en vitamines A et C.

Fruits tropicaux de Colombie
La quenette
Fruits tropicaux de Colombie

Nom latin : meliloccus bijugatus

Famille : sapindacées

Autres noms : kenettier, quenettier

Origine : De la Colombie à la Guyane

Le fruit

Il est proche du litchi, du longane et du ramboutan. Sa forme est ronde ou un peu allongée comme un petit citron vert. Sa peau est verte lisse et rigide. La pulpe est juteuse, sucrée de couleur jaune-orangé, le noyau est énorme et contient une amande comestible une fois grillée. La pulpe est gélatineuse et translucide.

On le mange comment ?

Il se consomme nature ou en jus de fruit. Le fruit entier mis à cuire longuement sert à préparer un sirop servi avec du rhum.

Fruits tropicaux de Colombie
La goyave fraise
Fruits tropicaux de Colombie

Nom latin : psidium littorale raddi

Famille : myrtacées

Autres noms : goyave-fraise (Antilles), goyavier (La Réunion) goyavier de Chine (Ile maurice)

Le fruit

Il a une forme de baie sphérique de la taille d’une mirabelle de 2.5 cm, sa peau est lisse et brillante. A maturité il est de couleur rouge violacé. Il contient des graines dures de 2/3 mm de long, une pulpe blanc crémeux fondante et juteuse.

Son goût

Il est rafraichissant et sucré à maturité, légèrement acidulé rappelant la fraise des bois, il a une petite touche d’âpreté et un parfum de myrte.

On le mange comment ?

En dessert, frais en confitures ou en gelées et sorbets.

Propriétés

Il est riche en vitamines C = 50 mg /100 g

Le corossol
Fruits tropicaux de Colombie

Nom latin : annona muricata L.

Famille : annonacées

Autres noms : annone, fruit du corossolier

Origine : Amérique tropicale

Le fruit

Il a la forme d’un cœur allongé, hérissé d’épines molles. Son poids peut atteindre 3 kg ! Sa couleur est vert foncé, la peau devient vert-jaune à maturité. La chair est blanche et molle, parsemée de graines noires. Le fruit mesure de 15 à 35 cm et il a un diamètre de 10 à 20 cm.

Son goût

La chair à un goût sucré et acidulé, un peu le goût du chewing-gum malabar ou celui du litchi.

Ses propriétés

La médecine traditionnelle utilise la chair et les graines contre les troubles du sommeil, les troubles cardiaques, les maladies parasitaires entre autres.

Fruits tropicaux de Colombie
Le coqueret du Pérou
Fruits tropicaux de Colombie

Nom latin : physalis peruviana

Famille : solanacées

Autres noms : groseille du cap, cerise de terre

Origine : Amérique du sud ( Colombie, Chili, Pérou)

Le fruit

La baie est ronde de la taille d’une bille de 1 à 105 cm de diamètre, la couleur jaune à orange brillant. La baie est remplie de petites graines et protégée par une cage de feuilles constituée de sépales soudés qui la fait ressembler à un lampion.

On le mange comment ?

Il se consomme frais nature, en confiture, en fruit sec, dans la cuisine sucrée ou salée.

Le fruit encore vert est toxique comme c’est le cas pour la plupart des plantes de la famille des solanacées.

Propriétés

C’est un antioxydant moyen, l’huile du fruit est riche en acides gras essentiels, en caroténoïdes, en vitamines C et E et en phytostérols.

Fruits tropicaux de Colombie

D’autres fruits de Colombie ont déjà fait l’objet d’articles sur ce blog, les voici :

......et bien d'autres encore.

Sources : wikipédia, cirad, tous les fruits .com

Rédigé par caroleone

Publié dans #Colombie, #Les fruits de la pachamama

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article