Cohabitation

Publié le 1 Juillet 2013

Cohabitation

Pierre aux fibres accueillantes

Ta fraicheur propice

Sied à ma racine complice

J’assois sur ta matière

Mes soyeux filaments

Recouvre ton crâne chauve

D’un chapeau de feuillage

Toi, tu me désaltères

Me garde bien au frais

Ton héritage des siècles

Bien figé dans tes grains calcaires.

Colonisation, dites-vous ?

Que nenni, Co- ha- bi- ta- tion !!

De la plus belle des façons

Ce que tu m’offres, je te le rends

Ce que je t’offre, tu me le rends

Le monde tourne rond

C’est notre diapason

Prenez-en de la graine

Nous l’offrons gratuitement

(Sans COV, ni droits d’auteurs).

Carole Radureau (11-06-2013)

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

almanito 06/08/2016 12:46

Nature plus intelligente et plus généreuse que nous... Les peuples premiers le savent mais nous les "civilisés" arrogants ? A part quelques uns comme toi, combien prendront conscience?

caroleone 06/08/2016 14:32

Je crois que l'on a perdu le sens des choses à force de conditionnement. On voit tant de gens diriger chaque jour leur vie avec tout un tas d'automatismes dont ils ne prennent même pas conscience alors que parfois c'est si simple de se laisser couler tout simplement au gré du temps. Ne pas se poser de question; être nous au milieu des fous, être soi-même comme une pierre une plante un oiseau et ne rien chercher à comprendre d'autre. Ne pas avoir honte d'être ce que l'on est et surtout s'assumer pour le bien comme pour le moins bien que l'on fait parfois. C'est ça être pierre. Et quand on a atteint le niveau supérieur, on peut être colonisé. Mais cela demande du temps.