Uruguay : Découvrez la fondation CHAMANGA

Publié le 26 Mai 2012

Qu’est-ce que la fondation CHAMANGA ?

 

 

  que es fc


 

« L’éducation qui libère est celle réalisée par soi-même »

 

Reina Reyes, (pédagogue uruguayenne)

 


 

D’où vient la fondation ?

 

 

 

La fondation Chamanga pour la formation de jeunes vocationnels a été créée en 2000 par un petit groupe d’amis uruguayens et français (entre autres Alberto et Anne-Marie Sendic) passionnés pour l’action socio-éducative au bénéfice de la jeunesse, dans le but d’impulser le développement professionnel, social et humain de l’Uruguay. La fondation cherche donc l’excellence dans tous les domaines d’activités : technique, artisanal, scientifique, artistique.

 

Quels sont ses objectifs ?

 

La fondation se propose de promouvoir le développement des aptitudes, en prenant en considération le talent, le mérite et surtout la vocation de jeunes entre 18 et 30 ans, sans distinction aucune de croyance et d’idéologie.

 

La fondation n’est pas une école de formation, elle vise seulement à donner un soutien moral et financier à ceux qui ont une véritable vocation, quelle que soit la branche d’activité concernée et qui ne disposent pas des moyens économiques leur permettant de mener à bien la réalisation de leur vocation.


 

Aspect légal et organisation


 

La fondation dispose d’une personnalité juridique octroyée par le ministère de l’éducation et de la culture d’Uruguay. Ces organes statutaires sont :

 

-          Un conseil d’administration en charge de définir la politique de l’institution à partir d’un bilan critique de ce qui a déjà été réalisé au cours de l’année antérieure, de déterminer les critères de son action en fonction de son développement.

 

-          Une commission ad-hoc de spécialistes reconnus pour leur qualification dans les différentes branches d’actions concernées. Elle intervient dans la présélection des candidats à travers des interviews.

 

-          Un jury d’honneur composé de 5 personnalités éminentes du pays, reconnues pour leur intégrité morale et deux représentants du CA. Ce jury a pour mission, non seulement de juger les aptitudes vocationnelles, professionnelles du candidat mais également sa situation sociale et ses qualités morales.

 

-          Un secrétariat exécutif ayant pour tâche d’assurer (moyennant rémunération) le travail administratif, la sélection et le suivi social des boursiers, la promotion de la fondation et ses relations publiques. (statutairement, le budget de ce secrétariat ne peut excéder 15% du budget total).

 

 

Programme des bourses

 

Les bourses sont données pour une année et exceptionnellement renouvelables pour une deuxième année. La formation doit avoir lieu en principe dans le pays. Chaque année, la moitié des bourses sont allouées sur le département de Montevideo et de Canelones (qui représente la moitié de la population du pays), l’autre moitié allant à la moitié des départements de l’intérieur par rotation.


 

Sélection des candidats


 

Un maximum de 25 bourses (renouvellement compris) est alloué chaque année, un appel public à candidature est lancé en juillet-août dans les départements sélectionnés.

La fondation propose une répartition égale des bourses entre les deux sexes. Les candidats doivent justifier entre autres, de deux années de mise en œuvre de leur vocation (études, formation, témoignages de leur mérite, de leur passion, de leur talent).

La mission de la fondation est d’aider les candidats à réaliser leur formation, à s’insérer professionnellement en faisant montre d’un haut niveau de responsabilités morale et sociale.

En ce sens, le boursier s’engage à donner durant 5 ans quelques heures de travail bénévole, chaque mois dans sa spécialité.

De plus, il lui est demandé de s’engager moralement à ne pas quitter le pays durant les 5 ans (nous pouvons, après 5 ans d’existence et la remise de plus de 100 bourses, indiquer qu’un seul boursier à enfreint cet engagement).


 

Le suivi


 

La fondation assure au jeune sélectionné un suivi socio-professionnel et réalisé par une assistante sociale (un entretien mensuel est opéré). Elle assure aussi un suivi éducatif confié à un tuteur/spécialiste dans la branche considérée.

 

 

Ajoutons que l’utilisation des fonds fait l’objet de contrôles stricts des fonds.


 

Résultats des premiers dix ans de CHAMANGA (chiffres 2002 /2010)


 

- Une moyenne de 25 bourses annuelles pour un total de 228 bourses réparties sur tous les départements du pays et tous les secteurs de vocation


- Bourses attribuées aux femmes à 57% ( 39% d'entre elles sans enfants et 18% sont mères) et 43 % aux hommes


- 85% de nouveaux boursiers


15% de renouvellement de bourses


 

Répartition par âge:

 

- 18/21 ans : 34%

- 22/25 ans : 32%

- 26/30 ans : 34 %


 

Répartition par type de vocation :


 

- Art/artisanat   24%


- Technologie   21%


- Education /animation   20%


- Agriculture  11 %


- Actions sociales et de communication  10%


- Santé  10 %


- Sciences et autres professions universitaires  4%


 

Répartition par région :


 

- Nord : 6 départements


- Sud : 8 départements


- Capitale et province limitrophe :  42 %


 

Répartition par niveau socio-économique :


 

- Très bas : 26%


- Bas : 49%


- Moyennement bas : 25 %

 


 

Des exemples originaux de vocations


 

Outre les nombreuses vocations vers les métiers de la santé, les activités artistiques et l'éducation, on peut faire référence à quelques vocations originales ou moins classiques dans les domaines suivants :

 

- ortophonie

- Ophtalmologie

- Restauration du patrimoine culturel

- Langage des signes

- Eaux et forêts

- Horticulture

- Oenologie

- Vétérinaire

- Sculpteur

 

En 2006 a été mis sur pied le réseau des amis de CHAMANGA qui regroupe toutes les personnes intéressées pour donner un soutien de quelque niveau que ce soit à la fondation (du temps, du suivi à l'intégration professionnelle).

Il existe déjà des groupes de soutien dans quelques pays européens et en Amérique du sud.

 

 

 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de la fondation :

 

 

 

 

http://www.fundacionchamanga.org.uy/

 

 

Vous connaissez, chers amis lecteurs et bloggeurs ma passion pour l'art et aussi pour les peintures murales qui existent au Mexique, oeuvres révolutionnaires qui bien sûr me touchent, je vous présente donc le travail effectué par la fondation CHAMANGA a l'occasion de l'anniversaire des 10 ans de cette dernière  :

 

 

PROJET 10 FRESQUES MURALES POUR LES 10 ANNEES


 

 

murales-10-anios.jpg

 


 

 

Pour fêter de façon originale l'anniversaire des 10 ans de Chamanga, une commission de travail à réfléchi afin de  définir les objectifs qui pourraient être mis en valeur pour contribuer au secteur social lié à la jeunesse , d'où la mise en place de ce projet en 2010.

 

C'est à partir de la proposition de travail de la boursière Daniela Beracochea (génération 2010 Mario Benedetti) que le projet se met en place avec pour objectif la réalisation de 10 fresques dans différents quartiers de Montevideo et de villes centrales, dans des espaces éducatifs dédiés à la jeunesse et ce dans un  délai de 12 mois.

 

Le thème choisi représente la vocation avec son parcours de formation illustré par de petits personnages représentant une vocation avec des objets caractéristiques qui traversent leur chemin de formation pour arriver à la symbolique, arbre de vie de la vocation.

 

Le 22 mai est réalisée la première fresque dans la maison de jeunes de Paysandu avec  l'accompagnement de Virginia Perez, coordinatrice de l'INJU et de son équipe.

 

Le 29 mai, la génération de boursiers 2010 "Mario Benedetti" a effectué la seconde fresque à Montevideo: c'est une fresque mobile qui sera exposée à différents endroits de la ville fréquentés par les jeunes.

 

Le 12 juin, la troisième fresque se termine malgré les intempéries dans la cour de l'UTU.

 

Le quatrième mural se termine le 18 septembre dans la maison des jeunes de l'INJU de Montevideo avec la participation de Natalia Gento et de son équipe.

 

Le 16 octobre en Rocha, une autre fresque est réalisée avec la participation de 15 jeunes du département en partageant un atelier d'intégration et de réflexion autour de la vocation.

 

L'année se termine avec la réalisation de deux fresques à Montevideo, l'une d'elles dans la belle propriété de l'APEX et l'autre dans le centre de jeunes Giralunas.

 

Toutes les fresques sont effectuées avec l'appui de la division de citoyenneté culturelle du MEC et à l'aide de peintures industrielles fournies gratuitement par des entreprises du secteur.

 

 

UTU : université du travail uruguayenne

 

INJU : institut national de la jeunesse uruguayenne

 

MEC : mouvement d'éducation culturelle

 

 

 

 

Anne-Marie Sendic, belle-sœur du tupamaro Raul Sendic et fondatrice de la fondation Chamanga lance un appel à toutes les bonnes volontés de par le monde.

Elle nous dit que chaque petite pierre  a son importance dans la réalisation de la formation et de l'éducation de la jeunesse uruguayenne, en aidant cette fondation, c'est l'avenir d'un pays que l'on préserve !!

 

Caroleone

 


Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Uruguay

Repost 0
Commenter cet article

Adam 26/05/2012 18:21


Ca y est, ça boom à ce que je vois





Bises


@dam

caroleone 26/05/2012 20:43



 





 


Oui, ça boom.....ouf !


On va pouvoir enfin faire quelque chose de bien!


Bonne soirée Adam


bises





caro