Un peuple à aimer *

Publié le 9 Février 2013

 

 

330px-Amerikanska_folk-_Nordisk_familjebok.jpg

 

 

Je n’ai aucun peuple à aimer, non, j’en ai un millier

Je vais sur les chemins nus pieds marchant sur les tessons

L’errance en moi porte son prénom

Je n’ai pas de racines profondes à sauvegarder

Je vais sur leurs terres mon bâton à fouir à la main

Comprendre pourquoi le manioc est planté et sert à la vie

Point de glace pour refléter mes vérités

Vérifier mes données

Je me sers de leur lune et de son miroir d’opale veloutée

J’aime fouiller dans leurs géographies de vie ancienne

Remonter les cours d’eau pagayant les courants

A rebours du temps longeant les côtes des tourments

Ils sont ceux d’en bas pour les civilisés

Pour moi ils sont ceux d’en haut

Les maîtres de la sagesse ils sont les premiers

Je danse avec eux sans tabous garder

Au son du tambour les corps libérés vivent pleinement

Leur liberté ne porte aucun prix, elle n’en a pas

Les barrières sont tombées en tombant les habits

J’aime leur vie qui ne se pose pas de questions

Seules celles qui méritent raison

J’allumerai pour les peuples l’étoile la plus belle

D’un ciel dégagé aussi pur que leurs cœurs

Et quand un jour je poserais mes valises

Mon corps sans demeure reposera je le sais

Dans un hamac tressé épousant mes dérives

Enveloppant d’une tendresse alors retrouvée

Son empreinte naturelle m’offrira à jamais

Un peuple à aimer pour l’éternité

 

Carole Radureau (09/02/2013)

 

 

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

 

  110728

 

 

Une autre perle au collier

 

Retrouvez les autres perles en suivant ce lien ICI

 

Construire un monde meilleur ? Chiche

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H

Bonjour Caro


Bin dis donc, pour quelqu'un qui "ne se trouvait pas bien en mots ce matin", je trouve que tu as au contraire beaucoup d'inspiration. Ce beau poème transpire l'humanité ! On a tous besoin d'aimer
les peuples, c'est ainsi que l'on trouve sa place sur cette planète.


Belle fin de Samedi


Bisoux


Serge
C


 


 


Bonsoir Serge,


 


Tu sais pas, c'est un de ces foutoirs dans ma tête.....


C'est pour ça que je ne me rends pas compte, ça part dans tous les sens, j'ai l'impression de ne jamais rien contrôler .


Mais ce thème m'est très cher, je suis partagée par tant de questions par rapport à ce que j'écris sur les peuples, je ne sais pas si c'est bien ou mal en fait de leur donner une telle audience
que celle que j'ai réussi à acquérir sur ce blog ? Eux ne seraient sûrement pas contents que l'on parle d'eux comme ça sans les connaître, les navajos, j'en suis sûre en tout cas.


Et tu as raison bien sûr, on a besoin d'aimer les peuples, ils détiennent sagesse et vérité, c'est incontestable.


Bon samedi, merci de ta visite et bisous


 


caro


 



M

La virtualité permet d'entraîner notre imagination vers un idéal qu'on aimerait approcher ...


Tu sais très bien voyager ainsi et nous faire partager tes rêves, Caro ...


Bises.


 


 
C


 


 


Bonsoir Michèle,


 


Il faut se donner les moyens de voyager dans sa tête parce que si l'on attend de les avoir pour le faire en vrai c'est plutôt limite.


Chaque peuple m'apporte de sa sève et de ses connaissances et quand ce peuple possède une si grande richesse humaine et sociologique que les iroquois, les derniers dont j'ai parlé, on en ressort
grandit. Je me suis replongée dans des récits marxistes grâce à eux, tu sais aussi comme le matriarcat en l'approchant d'un point de vue marxiste me passionne.


Voilà, je ne pensais pas ce poème intéressant ce matin quand je l'ai édité, je suis bien surprise et ça me fait d'autant plus plaisir.


 


Bises et bonne soirée, merci de ta visite


 


caro



A

 C'est tout réfléchi, un de tes meilleurs texte tant dans la forme que dans le fond. Je pense que je ne serai
pas la seule à te le dire....


LE COLLIER, LE COLLIER, LE COLLIER! ! ! ! ! !
C


 


 


Bah! tu sais Almanitoo, moi je te crois, ou je vous crois car je suis bien incapable de porter un jugement sur ses petits écrits.


Alors, je vais le mettre dans le collier, après tout ça peut contribuer à un monde meilleur.


Bises et merci de ta visite


 


caro



A

Quel magnifique voyage, du grand Caro! c'est très fort!


Une perle précieuse à rajouter au collier en première place.


Bravo Caro!
C


 


 


Bonjour Almanitoo,


 


Ah bon, tu aimes ?


Et bien, je suis contente, je me trouvais pas trop en mots ce matin, et pourtant tout se bouscule tellement dans ma tête !


C'est à cause d'Engels.


Je réfléchis si ça vaut une perle ou non , je n'y avais même pas songé à vrai dire.


Bises et merci de ta visite


 


caro