Tonina, le tourisme et les zapatistes

Publié le 22 Juillet 2011

LE CHIAPAS, TOUJOURS AU COEUR DES STRATEGIES DE PROMOTION TOURISTIQUE…

"La Jornada", mardi 12 juillet 2011.

Promotion d’un grand programme touristique pour pallier la mode de la "fin
du monde"

La tournée du président à Toniná annulée à cause de panneaux zapatistes

Hermann Bellinghausen

Toniná, Chiapas, 11 juillet. Les pressions renouvelées sur les bases
d'appui de l'EZLN dans la zone de Toniná, commencées en février 2011 et
dénoncées en deux occasions par le conseil de bon gouvernement du caracol
de La Garrucha ("La Jornada" du 26 mai et du 11 juillet), coïncident en ce
moment avec le lancement du nouveau grand plan touristique du gouvernement
fédéral : "Mundo Maya 2012", annoncé par le président Felipe Calderón ce 21
juin au musée d'Anthropologie.

L'intention initiale du gouvernement fédéral était précisément de réaliser
l'annonce du programme touristique sur l’esplanade de Toniná, mais quand
l'équipe logistique gouvernementale de Los Pinos vint sur le site pour
préparer l'événement et se rendit compte de l'existence de panneaux rouge
et noir précisant que c'est un territoire autonome zapatiste (panneaux
relativement habituels dans toutes les régions indigènes, en particulier
dans la forêt Lacandone), il fut décidé de changer le lieu de la cérémonie
afin d'éviter que le président descende de son hélicoptère en territoire
zapatiste.

Le dimanche 20 juin des envoyés du gouvernement du Chiapas retirèrent les
panneaux, emmenèrent l'un d'entre eux et couvrirent d'un "rideau" une
grande banderole affichant les visages d'Emiliano Zapata, de Che Guevara
et du sous-commandant Marcos, sur laquelle est signalé que ce sont des
terres récupérées par l'EZLN, et dont l'organisation est liée au caracol
de La Garrucha.

Durant la matinée du 21, le gouverneur du Chiapas Juan Sabines Guerrero
vint sur place, très visiblement accompagné d'un groupe de Lacandons, et,
tout comme les autres Etats du Mexique partis prenante de l'événement, il
se connecta à la cérémonie présidentielle en cours dans la ville de Mexico
via satellite. Mais sans panneaux.

Le programme touristique ambitieux imaginé par les autorités afin de
profiter de la mode mondiale sur la fin du monde liée à de prétendues
"prophéties mayas" et programmée pour le 21 décembre 2012, prétend attirer
durant les dix-huit prochains mois des remorques de touristes nationaux et
internationaux. En plus des infrastructures, 500 actes culturels sont
prévus au Campeche, dans le Yucatán, au Quintana Roo et dans le Tabasco.

Le délégué gouvernemental d'alors, Horacio Schroeder Bejarano, aujourd'hui
secrétaire des Transports, et le président municipal d'Ocosingo, Arturo
Zúñiga, s'étaient présentés à Toniná un jour avant l'annonce présidentielle
pour faire pression sur Alfonso Cruz Espinosa et Benjamín Martínez Ruiz,
tous deux bases d'appui zapatistes, afin qu'ils enlèvent les panneaux
mentionnés. "Ce n’est pas nous qui les avons mis, c'est le Conseil de bon
gouvernement, allez parler avec eux", a répondu Cruz Espinosa, tout en
leur demandant le respect de l'accord signé par le même Schroeder et
d'autres fonctionnaires quelque temps auparavant.

Parmi les exigences contenues dans cet accord, que les fonctionnaires
dirent ne pas être en mesure de résoudre à cet instant, figure le retrait
des charges administratives formulées à l'aide de fausses preuves à
l'encontre de Cruz Espinosa, et pour lesquels une procédure judiciaire est
en cours (que les autorités mêmes ont reconnu sans fondement, sans en
retirer les charges pour autant), ainsi que la destitution de la
directrice du musée du site local, Julieta Camacho Ramírez, "qui cherche
tout le temps la division" et a été très active dans les tentatives de
spoliation des terres à leur propriétaire.

Menace d'enlèvement

L'édile Zúñiga, lié au Parti d'action nationale et entrepreneur "très
impliqué dans le négoce touristique", a menacé Cruz Espinosa d'enlèvement
s'il ne "changeait pas d'attitude".

La zone de Toniná a toujours été une enclave "chaude". Y est localisée une
grande base militaire, juste en face de la communauté zapatiste Nuevo
Jerusalén. Aujourd'hui, le gouvernement vient de terminer la construction
d'une école primaire adjacente au complexe militaire. Bien que des cas
similaires aient été signalés comme inappropriés, poser côte à côte écoles
et casernes militaires est un stratagème contre-insurrectionnel rassurant
au sein des communautés indigènes.

http://www.jornada.unam.mx/2011/07/12/politica/020n1pol

Traduction : Siete Nubes


AUTRE INFORMATION A CONNAITRE :

Le Chiapas sera l'hôte du huitième Sommet mondial sur le tourisme d'aventure.

La huitième édition annuelle du Sommet mondial sur le tourisme d'aventure
(ATWS 2011) organisée par l'Adventure Travel Trade Association (ATTA) se
déroulera du 17 au 20 octobre 2011, à San Cristobal de Las Casas dans
l'État du Chiapas, au Mexique. L'événement accueillera 600 professionnels
du tourisme d'aventure.

"Nous voulons montrer au monde non seulement les plages les plus
renommées du Mexique mais aussi le côté exotique de ses merveilles
naturelles et ses richesses culturelles", a déclaré Antonio del Rosal,
coordinateur de marketing au Conseil de Promotion Touristique du Mexique
(CPTM).

Info : www.adventuretravelworldsummit.com.

--
Le Chiapas, Mexique, a été choisi comme destination hôte du Sommet mondial
du tourisme d'aventure 2011

(SEATTLE) – OCTOBRE 13, 2010 – L’Etat méridional de Chiapas au Mexique a
remporté l'élection pour être la destination hôte de la huitième édition
annuelle du Sommet mondial sur le tourisme d'aventure organisé par
l'Adventure Travel Trade Association (ATTA). L'événement accueillera 600
professionnels du tourisme d'aventure et se tiendra du 17 au 20 octobre
2011 à San Cristobal de Las Casas.

L'annonce a été faite par l'ATTA et des représentants du tourisme du
Mexique le 7 octobre dernier, lors de la cérémonie de clôture du Sommet du
tourisme d'aventure 2010 (ATWS) à Aviemore, en Écosse, dont près de 600
délégués représentants de plus de 50 pays étaient présents. L'ATTA a
précisé que sa décision a été prise après une évaluation approfondie de
plusieurs sites en Amérique du Nord. En plus d'avoir répondu favorablement
à toutes les conditions requises dans le processus de sélection, le
Chiapas a emporté l'ATWS 2011 principalement par l'orientation et la
volonté de ses partenariats qui visent à soutenir le développement du
tourisme d'aventure, ainsi que pour les avantages potentiels pour
l'économie touristique locale et les membres de l'ATTA dans le monde
entier.

Les partenaires de l'ATWS 2011 sont le Bureau des Congrès et des
Conventions du Chiapas, le Gouvernement de l’état de Chiapas, le Ministère
du Tourisme du Mexique et le Conseil de promotion touristique du Mexique.
"Le Sommet s'intègre au cœur de la stratégie de promotion touristique du
Mexique car nous voulons montrer au monde non seulement les plages les
plus renommées du Mexique mais aussi le côté exotique de ses merveilles
naturelles et ses richesses culturelles", a déclaré Antonio del Rosal,
coordinateur de marketing au Conseil de promotion touristique du Mexique.
"Depuis des années, nous avons remarqué les effets positifs que
l'ensemble du Sommet de l'ATTA a généré sur les destinations qui l'ont
déjà accueilli, comme le Brésil, le Québec et la Norvège, et nous sommes
certains que la notoriété mondiale du Chiapas lors de la tenue du projet
permettra la venue d'une nouvelle ère de tourisme responsable au Mexique".

Les conférences du sommet de l'ATTA, qui est rendu à sa septième édition,
réussissent à éclairer et à inspirer les dirigeants de la communauté du
voyage d'aventure à travers le monde, avec des séminaires éducatifs, des
programmes de développement professionnel, des activités de réseautage,
ainsi qu'avec l'identification des questions clés de l'industrie et des
nouvelles destinations d'aventure émergentes.

"Pendant six ans, l'ATTA a développé des partenariats avec des
organisations publiques et privées du Mexique dans la perspective de faire
évoluer le secteur du tourisme en incluant l'étonnante diversité des biens
culturels et naturels du pays", a déclaré le président de l'ATTA, Shannon
Stowell. "Le support soutenu depuis plusieurs années du gouvernement
fédéral et provincial, ainsi que de la communauté à travers le Mexique, a
engendré un solide processus de décisions positives avec la participation
des opérateurs locaux de voyages d'aventure, des représentants de San
Cristóbal, du gouverneur de l'État et du ministère du Tourisme du Mexique".

Lors du Sommet mondial du tourisme d'aventure (ATWS), l'ATTA et ses
délégués participants, principalement des voyagistes, des organismes de
marketing de destinations, des représentants de tourisme, des médias, des
agents spécialisés et des fournisseurs de services (du transport, de
technologie, de marketing, etc.) se prononcent sur la manière dont le
tourisme d'aventure devrait être pratiqué, conduit et soutenu dans
n'importe quelle destination à travers le monde. Ces organisations du
voyage d'aventure collaborent pour encourager l'industrie à adopter une
gestion de développement durable et des comportements plus responsables
afin de rétribuer aux populations et localités touchés par le tourisme
d'aventure.

Les préinscriptions sont ouvertes jusqu'au 15 avril, 2011. Vous pouvez
vous inscrire en ligne dès maintenant sur le site :
www.adventuretravelworldsummit.com

Fondée en 1990, l'ATTA dont le siège social se situe à Seattle
(www.adventuretravel.biz) est une organisation internationale associant
les professionnels du tourisme d'aventure du monde entier. Elle se donne
pour objectif de faire l'unification et le réseautage, la formation
professionnelle, la promotion, et de participer à la croissance du marché
du tourisme d’aventure. Parmi les membres de l’ATTA on trouve les tours
operateurs, les organisations de marketing de destinations, les offices de
tourisme, les agents de voyage spécialisés, les guides, les hébergements,
les médias et les entreprises de services. L'ATTA est l'organisateur du
Sommet mondial annuel sur le tourisme d'aventure
(www.adventuretravelworldsummit.com).

Elle gère également le portail www.Adventure.Travel, le site phare des
voyageurs qui sont à la recherche de voyages d'aventure axés sur la
culture et la nature, mais c'est aussi la référence pour les tours
opérateurs de partout dans le monde.

http://ontario.tourismeplus.com/html/article.php?idnouvelle=10756

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Le chiapas en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article