Silence, on meurt !

Publié le 21 Octobre 2012

Une brève lue sur le blog de Roger Colombier :

 

 

Une mère perd son bébé en route pour la maternité de Brive ICI.

 

Avec toutes mes affectueuses pensées aux malheureux parents, avec toute ma colère envers le gouvernement.

 

 

 

 

 

La-penurie-de-maternites-refait-debat_exact540x405_p.jpg

 

 

Dans notre belle France orgueilleuse

de ses acquis hérités après la guerre

Grâce au programme du CNR

On meure de nos jours sans troubler

alentour.

On meure faute d’hôpitaux.

Dans les voitures

Les mamans accouchent

De nouveau-nés mort-nés

Le chemin étant trop long

Pour arriver au lieu

de couvaison.

 

 

hopital.jpg

 

 

Les cardiaques passent en ambulance

Devant les services fermés

Ils meurent avant

d’arriver à leur destinée

La clinique privée

Oui elle est privée et bien gardée

Seuls certains peuvent y entrer

Les moribonds trop éloignés

Restent sur le carreau

Il ne reste plus qu’à souffler

dans le tuyau

Pour essayer de  ranimer

La flamme a jamais éteinte.

 

 

 

 

1781639_12615755-ptohopital-20120721-h101a.jpg

 

Dans notre belle France honteuse

On meure faute de soins

Car ils existent mais trop

lointains.

Seuls les costauds résistent

à de telles conditions.

 

Le sommes-nous ?

 

Qui sait ?

 

 

 

 

Numeriser0001.jpg

 

La roulette russe un jour

Nous posera la question

Et là on dira

Merci le service de santé

Hérité de l’UE purgeuse

et saigneuse à deux vitesses.

Il est trop tard à présent

Pour revenir en arrière

Certains se battent comme des lions

Mais les autres regardent

Tels des moutons.

Petits  moutons suivez

le berger eurodestructeur

Il vous emmènera dans les bras

de la mort.

 

ar-doudou-marionnette-ours-bio-327.jpg

Bon voyage petite étoile

 

 Carole Radureau (21/10/2012)

 

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

 

 

Quelques liens utiles

 

 

Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité ICI

 

 

 logo.gif

 

 

 

A Mantes la jolie, le comité coeur hôpital de Mantes ne lâche pas le morceau pour la cardio, des combattants de terrain purs et durs

 

 

 

 

Nouvelle-exposition-Redimensionnement-de-IMGP0003.jpg

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> Bonsoir Caro,<br /> <br /> <br /> Sous le coup de l'émotion peut être, Hollande promet vaguement de revoir la copie en matière d'implantation hospitalière sur le territoire. Quand les médias auront changé de sujet que restera<br /> t-il de ces engagements...En fait il serait grand temps que monte la mobilisation populaire. En ce moment, les gens semblent un peu "éteints" : ont-ils encore l'illusion de voir les socialos<br /> répondrent favorablement à leurs aspirations...    <br /> <br /> <br /> Bises,<br /> <br /> <br /> Diablo<br />
C
<br /> <br /> Bonsoir Diablo,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> En effet comme je le dis dans le poème en parlant des moutons, et en disant bien que seuls les costauds s'en sortiront bien dans cette désertification hospitalière qui se met en place, si nous<br /> les citoyens ne prenons pas le taureau par les cornes, on perd tous les acquis déjà et en plus nous n'auront plus que nos larmes pour pleurer nos proches !<br /> <br /> <br /> Le comité coeur du mantois tiens le coup depuis 2 ans et malgré tout la fermeture des urgences cardiaques va être entérinée par les socialistes, alors les annonces de Hollande à mon avis ne sont<br /> que des annonces à la sarko, de la gonflette.<br /> <br /> <br /> Revenir de la maternité sans son bébé est une chose que je ne souhaite même pas à ma pire ennemie. Sans parler du choc des parents, c'est bouleverser une famille entière car on le sait, les<br /> enfants qui naissent après un nourrison mort paient souvent un lourd tribu.<br /> <br /> <br /> Ce n'est donc pas une vie de perdue, ce sont plusieurs pour une négligence dûe à l'état.<br /> <br /> <br /> Et c'est inadmissible.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises mon diable et merci de ta visite<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br /> <br /> <br /> <br />