Roger Waters, de Pink Floyd : mon ralliement à BDS

Publié le 9 Mai 2011

 

 

banniere 

 

 

 

 Pour toi papy.....

 

Les personnes célèbrent qui s'engagent pour une cause et mettent leur notoriété au service de cette cause sont de loin mes préférées.....On peut être riche, célèbre et humain !!

 

Caroleone

 

 

 

 

 

Le contrôle odieux et draconien qu’Israël exerce sur les Palestiniens, associé à son déni des droits des réfugiés de rentrer dans leurs foyers en Israël, exige de toutes celles et tous ceux qui sont épris de justice à travers le monde de soutenir les Palestiniens dans leur résistance civile, non violente.

 

 

roger_waters.jpg

Je suis venu à Jérusalem et à Bethléhem. Rien n’aurait pu me préparer à ce que j’ai vu ce jour-là.
 

En 1980, une de mes chansons, Une autre brique dans le mur (partie 2), a été interdite par le gouvernement d’Afrique du Sud parce qu’elle était reprise par les enfants noirs sud-africains pour mettre en avant leurs droits à l’égalité dans l’enseignement. Ce gouvernement d’apartheid imposait, pour ainsi dire, un blocus culturel sur certaines chansons, dont la mienne.

 

Vingt-cinq ans plus tard, en 2005, des enfants palestiniens qui participaient à un festival en Cisjordanie ont chanté la même chanson pour protester contre le mur d’apartheid d’Israël. Ils chantaient « Nous n’avons pas besoin de l’occupation ! Nous n’avons pas besoin du mur raciste ! ». A l’époque, je n’avais pas vu, par moi-même, ce qu’ils évoquaient par cette chanson.

Un an plus tard, en 2006, j’ai signé un contrat pour jouer à Tel Aviv.

Des Palestiniens du mouvement qui promeut le boycott universitaire et culturel d’Israël m’ont exhorté à revoir ma position. Je m’étais déjà exprimé contre le mur, mais je n’étais pas certain qu’un boycott culturel était la bonne façon d’agir. Les Palestiniens militant pour le boycott m’ont alors invité à me rendre dans les territoires palestiniens, pour voir le Mur de mes propres yeux, avant de prendre toute décision. J’ai accepté.

 

Sous la protection des Nations-Unies, je suis venu à Jérusalem et à Bethléhem. Rien n’aurait pu me préparer à ce que j’ai vu ce jour-là. Le Mur est un édifice effroyable à voir. Il est surveillé par de jeunes soldats israéliens qui m’ont traité, moi l’observateur occasionnel qui venait d’un autre monde, avec une agressivité méprisante. S’il en était ainsi pour moi, un étranger, un visiteur, vous pouvez imaginer ce que ce doit être pour les Palestiniens, pour les sous-prolétaires, pour les porteurs d’autorisations. J’ai su alors que ma conscience ne me laisserait pas m’éloigner de ce Mur, du sort des Palestiniens que j’avais rencontrés, un peuple dont la vie est quotidiennement étouffée d’une multitude de façons par l’occupation israélienne. En solidarité, et me sentant quelque peu impuissant, j’ai écrit sur le Mur, ce jour-là : « Nous n’avons pas besoin de contrôle de la pensée ».

C’est alors, réalisant que ma présence sur une scène à Tel Aviv légitimerait malgré moi l’oppression dont j’étais le témoin, que j’ai décidé d’annuler mon concert de rock au stade de football de Tel Aviv et que je l’ai déplacé à Neve Shalom, une communauté agricole qui se consacre à la culture de pois chiches et aussi, admirablement, à la coopération entre les gens de confessions différentes, et où musulmans, chrétiens et juifs vivent et travaillent côte à côte en harmonie.

 

Contre toute attente, cela a été le plus grand évènement musical de la courte histoire d’Israël. 60 000 fans se sont confrontés aux embouteillages pour y assister. Cela a été extraordinairement émouvant pour moi et mon groupe, et à la fin du concert, j’ai pris l’initiative d’exhorter les jeunes qui étaient rassemblés là à exiger de leur gouvernement de faire la paix avec leurs voisins et de respecter les droits civils des Palestiniens qui vivent en Israël.

Malheureusement, dans les années qui ont suivi, le gouvernement israélien n’a rien tenté pour mettre en œuvre une législation garantissant des droits civils aux Arabes israéliens à égalité de ceux dont profitent les juifs israéliens, et le Mur est devenu plus long, annexant inexorablement, illégalement, toujours plus de la Cisjordanie.

 

J’ai appris ce jour de 2006, à Bethléhem, un peu de ce que cela veut dire, vivre sous une occupation, emprisonné derrière un Mur.

 

Cela signifie qu’un agriculteur palestinien doit regarder ses oliviers, vieux de plusieurs siècles, être déracinés. Cela signifie qu’un élève palestinien ne peut se rendre à son école, parce que le check-point est fermé. Cela signifie qu’une femme peut accoucher dans une voiture, parce que le soldat n’a pas voulu la laisser passer et aller à l’hôpital pourtant à 10 minutes de voiture. Cela signifie qu’un artiste palestinien ne peut se rendre à l’étranger pour exposer ses œuvres, ou présenter son film dans un festival international.

Pour la population de Gaza, enfermée dans une quasi prison, derrière le mur du blocus illégal d’Israël, cela signifie toute une série d’autres injustices. Cela signifie que les enfants vont dormir le soir avec la faim, que beaucoup souffrent d’une malnutrition chronique. Cela signifie que les pères et les mères, qui ne peuvent trouver de travail dans une économie laminée, n’ont aucun moyen de subvenir aux besoins des leurs. Cela signifie que les étudiants universitaires avec des bourses d’études pour l’étranger voient la chance de leur vie s’éloigner parce qu’ils ne sont pas autorisés à voyager.

De mon point de vue, le contrôle odieux et draconien qu’Israël exerce sur les Palestiniens assiégés dans la bande de Gaza et les Palestiniens de Cisjordanie occupée (y compris Jérusalem-Est), associé à son déni des droits des réfugiés de rentrer dans leurs foyers en Israël, exige de toutes celles et tous ceux qui sont épris de justice à travers le monde de soutenir les Palestiniens dans leur résistance civile, non violente.

Quand les gouvernements refusent d’agir, les peuples le doivent, avec tous les moyens pacifiques à leur disposition. Pour certains, cela a consisté à rejoindre la Marche pour la Liberté pour Gaza, pour d’autres, la flottille humanitaire qui a tenté d’acheminer une aide humanitaire si nécessaire à Gaza.

Pour moi, cela signifie de clamer mon intention de me porter solidaire, non seulement avec le peuple de Palestine, mais aussi avec les milliers d’Israéliens qui désapprouvent les politiques racistes et colonialistes de leurs gouvernements, en rejoignant la campagne de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS) contre Israël, jusqu’à ce qu’il se conforme à ces trois droits humains fondamentaux, tel qu’exigé par le droit international :

  • 1 - mettre fin à l’occupation et à la colonisation de toutes les terres arabes (occupées depuis 1967) et démanteler le Mur ;
  • 2 - reconnaître les droits fondamentaux des citoyens palestiniens d’Israël dans une totale égalité, et
  • 3 - respecter, protéger et promouvoir les droits des réfugiés palestiniens à rentrer dans leurs foyers et leurs propriétés, comme stipulé dans la résolution 194 des Nations unies.

Ma conviction est née avec cette idée que tous les peuples méritent les droits humains fondamentaux. Ma position n’est pas antisémite. Elle n’est pas une attaque contre le peuple d’Israël. Elle est, néanmoins, un appel à l’adresse de mes collègues de l’industrie de la musique, et aussi des artistes des autres disciplines, pour qu’ils rejoignent le boycott culturel.

 

Les artistes ont eu raison de refuser de jouer à Sun City, en Afrique du Sud, jusqu’à ce que tombe l’apartheid et que Blancs et Noirs jouissent des mêmes droits. Et nous avons raison de refuser de jouer en Israël jusqu’à ce que le jour vienne - et sûrement qu’il viendra - où le Mur de l’occupation tombera, et que les Palestiniens vivront aux côtés des Israéliens, dans la paix, la liberté, la justice et la dignité que tous, ils méritent."

 

Le 25 février 2011

 

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=10286

 

Lire également sur ce site : L'engagement de Roger Waters, de Pink Floyd, à BDS à la télévision et sur internet

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Palestine libre, #boycott BDS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Bonsoir cher papy,<br /> <br /> <br /> Non, en effet, je n'aime pas que tu dises du mal de toi......ça me fait trop penser à moi en fait mais quand c'est moi, ça ne me gêne pas !!<br /> <br /> <br /> J'espère que le fun reviens.......demain est un autre jour !!<br /> <br /> <br /> Bises. caroleone<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> On dirait que ça ne t'as pas plu "le ratiste"... Tu sais, je suis une vieille machine, il est normal que j'ai quelques râtés de temps en temps, surtout en ce moment !<br /> <br /> <br /> C'est aussi pour ça que je viens sur ton blog, ça m'oxygène et je redémarre plus facilement après. <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises,<br /> Le Papy sans starter <br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> On a à peu près le même parcours musical pour la même raison.....à ta liste, moi je rajoute un musicien que j'adore Stevie Wonder et puis j'aimais bien le hard, Ted Nuggent, trust et aussi Nina<br /> Hagen qu'il me semble avoir vu sur ce concert.<br /> <br /> <br /> Ensuite ça a été plus calme, plus R and B, et puis comme je n'écoute pas la radio, je peux sauter d'un style à l'autre et il y a de cela une dizaine d'années à la suite du décès de mon père, je<br /> me suis mise à écouter du jazz et il  ne m'a plus quittée. J'avais baigné un peu dedans étant petite, je voulais jouer de la musique comme Sidney Bechet ou Stan Getz.<br /> <br /> <br /> Tu es épatant papy, tu connais tout, je ne sais pas comment tu as pu me sortir le "gros mot" que tu as dit sur ton blog et que tu dois oublier. Ton potentiel doit être mis à contribution, comme<br /> le mien d'ailleurs, simplement il faut trouver sa voie et ce n'est pas facile.<br /> <br /> <br /> Tu n'avais pas remarqué que ce musicien ressemblait à Marx ?<br /> <br /> <br /> Je vais aller l'écouter car il m'a impressionnée !!<br /> <br /> <br /> Et puis je connais un peu mieux Roger Waters grâce à toi, il me plait bien aussi c'est sûr.<br /> <br /> <br /> Je t'embrasse bien fort. Caroleone<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Bonjour Carolita,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tu sais ma culture musicale s'est longtemps limitée aux années 60/80, entre les Beatles et AC/DC en passant par tous les groupes de "rock progressif" tels que Pink Floyd, Genesis, Yes, U2, Japan<br /> etc... y compris le reggae. Ensuite j'ai eu un long passage à vide n'ayant jamais accroché à la musique techno et encore moins aux jingles sortis des platines de tous ces DJ que je ne peux<br /> qualifier de musiciens !<br /> <br /> <br /> Le retour des "Guitar Heros" m'a réconcilié avec la musique contemporaine notamment avec Muse, Stratovarius, Rhapsody, Malmsteen et bien sûr BucketHead.<br /> <br /> <br /> Je suis raide dingue de Pink Floyd, Cyril pourra te le confirmer !<br /> <br /> <br /> J'ai tous leurs albums en vinyle, CD et DVD et même certains vinyles originaux que je conserve précieusement.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Concernant ton "Karl Marx" en fait il s'agit de Garth<br /> Hudson, un des membres fondateurs du groupe canadien The Band (qui a accueillit Bob Dylan entres autres) dans les années 60/70.<br /> <br /> <br /> Que te dire de plus sur Garth Hudson à part te dire que ce virtuose a 74 ans cette année, qu'il a composé un bon paquet de musiques de films, notamment pour Disney  et qu'il est un<br /> formidable multi-instrumentiste qui joue aussi bien de l'orgue, du piano, du synthé, du saxo, de l'harmonica et j'en oublie certainement...<br /> <br /> <br /> Je crois que le mieux est de l'écouter : Garth Hudson et sa femme<br /> Maud<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises,<br /> Le Papy <br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> <br /> Bonjour papy,<br /> <br /> <br /> Tu vois les engagements peuvent quelquefois se réveiller tardivement  chez des personnes qui étaient en complet décalage . Un jour, c'est comme ça, il y a un déclic et c'est tant meiux quand<br /> ça tombe chez des artistes reconnus et célèbres, l'info n'en est qu'améliorée et sa diffusion plus rapide....<br /> <br /> <br /> Je découvre ce spectacle grandiose et énorme que je ne connaissais pas tu t'en doutes, je suis passée à côté tant de choses.....mais heureusement depuis que je te connais, je rattrape le temps<br /> perdu et ne prend pas la grosse tête parce que je te le dis !<br /> <br /> <br /> Evidemment, les artistes je les connais pour la plupart, ils ont baigné mon adolescence : Mercury est unique, je l'adore, il avait un charisme et un talent exceptionnels, quel dommage que cette<br /> foutue maladie l'ai fauché si tôt !!<br /> <br /> <br /> Scorpions est indémodable, je les écoute toujours et mes gamins adorent aussi...et puis ton chouchou Waters, je dois dire que je ne me suis pas plus penchée sur son cas, comme tout le monde<br /> j'ai été bercée par "the wall" qui n'a pas pris une ride mais j'étais branchée sur d'autres groupes. Led Zep, alors là, lui c'est mon chouchou, va savoir pourquoi, des copains nous en jouait<br /> souvent à la guitare lors des soirées de feu de camp des colos, ça m'a certainement marquée.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais, je voulais te demander au risque de passer pour une idiote : dans les premières vidéos( je n'ai pas encore tout visionné à l'heure où je t'écris, il faut que j'aille manger quelque<br /> chose!),: qui est ce musicien qui ressemble à Karl marx et qui joue merveilleusement du saxo et de l'accordéon ?<br /> <br /> <br /> TU vois, je retrouve toujours mon style musical un peu partout....<br /> <br /> <br /> Je te remercie papy, de t'être donné la peine de m'envoyer tous ses liens et de te donner le mal de m'émanciper musicalement...<br /> <br /> <br /> A plus tard, je t'embrasse.<br /> <br /> <br /> Caroleone<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Bonjour Caroleone et merci beaucoup pour cet article que je ne connaissais pas.<br /> <br /> <br /> Je constate avec plaisir que celui qui fût l'ex-leader des Floyd n'est plus autant "barré" qu'auparavant. Son témoignage ainsi que son engagement sont à la hauteur de son talent de compositeur et<br /> de musicien.<br /> <br /> <br /> The Wall, reconnu comme le plus grand chef d'œuvre du cinéma musical de tous les temps, a servi d'étendard pour de nombreuses luttes en faveur de la Paix dans le Monde.<br /> <br /> <br /> Le très décrié acteur et musicien Bob Geldof qui interprétait le rôle de Pinky dans ce chef d'œuvre est un militant irlandais des plus engagés.<br /> <br /> <br /> Nous lui devons notamment d'être à l'origine du Band Aid qui a eu pour<br /> but de récolter des fonds contre la famine en Éthiopie en 1984 si ma mémoire ne me fait pas défaut.<br /> <br /> <br /> C'est ce tube planétaire qui sera à l'origine de beaucoup d'autres initiatives telles que "We are the World" et la tournée des enfoirés entres autres. Fort de ce succès Bob<br /> Geldof organisa une série de concerts baptisée le Live Aid dont beaucoup de fans de rock se souviennent encore car il avait rassemblé les plus grands groupes des années 70/80, notamment Led Zepellin qui s'était<br /> reformé pour l'occasion. Freddy Mercury (Queen) y avait même livré la plus grande prestation de sa vie ! Ces concerts ont été retransmit dans plus de 100 pays à travers le Monde... sauf en France<br /> !<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Vidéos :<br /> <br /> <br /> • Queen Live Aid (1ère partie)<br /> <br /> <br /> • Queen Live Aid (2è partie)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Quant à Roger Waters il s'est formidablement investit lors de la chute du Mur de Berlin avant de s'attaquer à un autre Mur de la Honte...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Vidéos du concert de Roger Waters himself (car séparé du groupe Pink Floyd depuis 1985) : <br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part<br /> 1/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part<br /> 2/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert<br /> intégral à Berlin en 1990 (part 3/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part 4/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part<br /> 5/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part<br /> 6/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en<br /> 1990 (part 7/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part 8/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part<br /> 9/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en 1990 (part<br /> 10/11)<br /> <br /> <br /> • Le concert intégral à Berlin en<br /> 1990 (part 11/11)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tu découvriras d'autres célèbres artistes qui ont participé à ce concert mémorable tels que Scorpions, Sinéad O'Connor, Van Morrison et Cindy Lauper...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je te passe les détails sur les anecdotes de ce concert afin d'en préserver toute la magie...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises,<br /> Le Papy <br /> <br /> <br /> <br />