Paul Eluard : Soeurs d'espérance et autres poèmes

Publié le 23 Décembre 2012

Pour les deux Serge.....et tous ceux qui aiment Eluard, Hélène Martin, Gérard Philipe........

 

 

Petite anthologie de poèmes de Paul Eluard (1895-1952) sur la guerre, la Résistance et la femme :

- Couvre-feu, dit par Gérard Philipe


- Un compte à régler, mis en musique et chanté par Hélène Martin


- Nous ne sommes pas seuls, dit par Jacques Marchais


- Sœurs d'espérance, mis en musique et chanté par Hélène Martin


- Bonne justice, dit par Gérard Philipe


- Le boniment fantastique, musique d'Hélène Martin, chanté par Jacques Marchais.

 

Extraits de "Eluard dit par Gérard Philipe" (disque Lucien Adès et Pierre Seghers, paru dans les années 50) et du disque 30 cm "Un jour viendra couleur d'orange", réalisé par Hélène Martin en hommage aux femmes de la Résistance, disques du Cavalier, 1972.
Il ne semble pas que ces disques aient été réédités, ni les extraits utilisés ici. A toutes fins utiles, on ne saurait trop conseiller un détour sur le site d'Hélène Martin :


http://www.helene-martin.com/bonjour.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Boniment fantastique

Le délire n'assure plus sa publicité,
ni par police, ni par guerre,
ni par asiles, ni par ses grands
discours de l'homme malheureux

Laissez-nous rire
Laissez-nous rire

Et l'homme parle et sait parler
Il dit sa personne physique
Ses yeux sa bouche ses oreilles
Tout l'essentiel et le durable
On ne prêche plus on ne prêche
Plus le bonheur à quelques sous.

Laissez-nous rire
Laissez-nous rire

On ne prêche plus on ne prêche
Plus le bonheur à gros milliards
Il n'y a plus d'enfants coupables
Il n'y a plus de femmes impures
N'y a plus d'hommes qui ont faim
Et la bêtise n'a plus de langue

Laissez-nous rire
Laissez-nous rire

Il n'y a plus de petits Juifs
Pour brûler dans les crématoires
Plus de putains pour faire pitié
Plus de soldats pour se faire tuer
Plus de canailles pour s'engraisser
Et nul n'a besoin de mentir

Laissez-nous rire
Laissez-nous rire

Il n'y a plus rien à voler
Il n'y a plus rien à renier
N'y a plus de publicité
Il n'y a plus d'intellectuels
Il ne reste plus de manuels
Qui s'estiment ou bien se méprisent

Laissez-nous rire
Laissez-nous rire

Il n'y a plus de poches percées
Ni poches pleines à craquer
Le passé est un œuf cassé
L'avenir est un œuf couvé
Le présent c'est mon cœur mon cœur
Ton cœur mon cœur ton cœur mon cœur...

(Paul Eluard, causerie radiophonique, 1949)

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

J'ai pris un plaisir certain à écouter
Gérard Philippe!!En revanche, je n'aime pas du tout la voix d'Hélène Martin!! Dommage pour les textes si beaux!!  BISOUS FAN
C


 


 


Bonsoir Fan,


 


Comme on dit les goûts et les couleurs


Moi, je trouve qu'elle a une très jolie voix Hélène, une voix rare pour une femme et puis j'adore Gérard Philipe, j'en aurais bien fait ma tasse de thé


 


Bises et bonne soirée de réveillon


 


caro



S

Merci à Serge, pour ce poème que je ne connaissais pas.  Qu'il ait été choisi comme "héritage" par un militant progressiste semble couler de source, tant il est imprégné de tous nos idéaux.
 On peut comprendre, en effet, ce qu'il peut représenter pour un fils.


Merci aussi à toi Caro de permettre cet échange.


Amitiés à vous deux.
C


 


Bonjour Serge,


C'est bien de découvrir et en même temps partager, quand on a des points communs c'est d'autant plus fort .


 


Merci à toi et bonne journée


 


bises


 


caro



H

Bonsoir Caro


C'est cool quand tu te transforme en mêre Noel !


Merci pour ce beau cadeau!


Alors pour toi et Serge et tous les amoureux d'Eluard, une version chantée de "Dit de la force de l'amour", qui reste pour moi comme un héritage dans tout les sens du terme ( mon père a voulu
qu'on le lise pour son enterrement )


http://www.youtube.com/watch?v=_FfoUIaCLiA


Bisoux


Serge


 
C


 


 


Bonsoir Serge,


 


Oui c'est moi la mère nowel mais j'ai peu de choses à offrir en fait, ce ne sont pas des choses matérielles, hola


J'envoie des étincelles ciblées et choisies


Je suis émuepar ce texte que tu nous confie, il est sacré...j'imagine comme le choix de textes fait par nos proches et lus lors de leur obsèques peut posséder de force et rester alors ancré dans
notre mémoire, alors, que tu nous en confie un me touche beaucoup. Je vois bien comme ton père était un être rare et d'une richesse militante.


Et je réalise que comme moi tu n'as plus de père.


 


Je t'embrasse bien fort et te remercie encore


 


caro





 



S

Bonjour Caro,


Voilà de quoi méditer en cette période d'agapes et de bamboche ...


Ces textes des années 50 reflètent bien l'esprit de ceux qui avaient combattu la bête immonde et ce que sa mise à mort avait fait naître d'espoir ...  Quand on voit où nous sommes rendus
aujourd'hui   


Sinon, la voix de Gérard Philipe me rappelle les soirées au TNP bien sûr (avec les "Vaillants" du 19ème dont je te parle souvent).  Et comme tu le dis, une petite visite à Hélène Martin vaut
largement le détour car elle a mis en musique énormément de poèmes et de poètes. Sa compilation "Voyage en Hélénie" (13 CD) est incontournable pour ceux qui aiment la poésie, c''est l'ensemble de
son oeuvre. Elle a interprété des poèmes d'Aragon mis en musique par Ferrat, mais elle a aussi mis en musique les mêmes poèmes que Ferrat et la comparaison est intéressante.


Merci pour la dédicace et joyeux Noël, malgré tout, à tous.


Amitiés.
C


 


 


Bonjour Serge,


 


J'étais contente de trouver cette vidéo ce matin au détour de mes recherches sur Aragon, et tu sais je n'ai aucun mérite, le texte est repris de la vidéo, tout le travail était fait par l'auteur
de cette dernière et bien fait comme tu a dû le remarquer. J'ai adoré la lecture et l'écoute de ses textes, comme toi j'ai trouvé qu'ils étaient très actuels en cette fin d'année et méritaient
une écoute attentive et réfléchie. Eluard écrivait magnifiquement, je l'aime beaucoup, et Hélène Martin avec  sa voix si chaude nous apporte une sorte de sérénité et de sagesse.


Et puis Gérard Philipe magnifique narrateur, un régal. Je ne connaissais pas l'autre chanteur Jacques Marchais, sa voix est très belle également.


Je sais, car j'ai vu ta compil qu'Hélène Martin a mis pas mal de poètes à l'honneur mais impossible de trouver une trace de Aragon élégie à Neruda.


On fait avec ce qu'on trouve hélas mais quand on  a l'occasion de tomber sur des perles comme cette vidéo, il faut sauter dessus.


Bon noël à vous deux si on ne se revoit pas d'ici là.


 


Bises


 


caro