Liberté, j'écris ton nom de Paul Eluard

Publié le 26 Août 2012

leger-fernand-liberte.jpg

lien image

 

 

 

Auteur: Paul Éluard (1895-1952)
Artiste: Fernand Léger (1881-1955)
Édition: Paris, Seghers, 1953

 

 

 

 

 

 

 

Éluard et Léger se sont rencontrés après la Seconde Guerre mondiale. Plus encore que leur engagement politique – ils étaient tous les deux membres du parti communiste – ils avaient en commun l'aspiration à la sincérité. La quintessence de leur amitié se manifestait également sur le plan artistique: Léger peignit en 1947 un portrait d'Éluard. Ce dernier écrivit à son tour pour Léger les poèmes Les constructeurs et A Fernand Léger. A la suite de quoi Léger illustra, en 1953, l'édition en accordéon du poème d'Éluard Liberté, j'écris ton nom.

 

Liberté

Le long poème Liberté, j'écris ton nom s'intitulait en fait simplement Liberté. Il s'agissait du premier poème du recueil Poésie et vérité (1942). Éluard l'avait écrit au cours de l'été 1941 et l'avait qualifié de 'poème de circonstance', car il exprime le sentiment d'espoir qui régnait à l'époque au sein du mouvement de lutte pour la libération. Le poème jouissait d'une popularité exceptionnelle. Le mot 'liberté' et le vers 'j'écris ton nom' qui y reviennent sans cesse provoquaient un tel renouveau d'espoir et d'enthousiasme que la RAF – l'armée de l'air britannique – en avait diffusé plusieurs milliers d'exemplaires dans toute la France.

 

 

6163975_1_l.jpg

le web pédagogique

 

Léger

Les œuvres de Fernand Léger – le fils d'un marchand de bétail – devaient être accessibles à tous, mais en particulier aux ouvriers qui n'avaient normalement pas accès au monde de l'art. Une grande partie de ses œuvres réalisées autour de la Seconde Guerre mondiale témoignent d'ailleurs d'un engagement social et d'un esprit solidaire. Elles ressemblent aux affiches à tendance politique où se lisent des slogans aux couleurs vives. Cependant, après avoir flirté avec le cubisme et le futurisme, Léger a développé un style qui lui est fortement personnel.

 

Livre en accordéon
 

Ainsi les couleurs, dont Léger faisait librement usage dans des scènes rappelant le monde du cirque, sont-elles d'une importance capitale. Dans Liberté, j'écris ton nom, elles semblent célébrer un événement. Le livre en accordéon ressemble quelque peu à un dépliant de luxe qui serait distribué au cours d'un parade de cirque en faveur de la liberté. Ce 'poème-objet' a été imprimé en utilisant la technique du pochoir. On reconnaît sur l'endroit le visage de Paul Éluard , un portrait que Léger avait peint en 1947.

 

 

leger.jpg

lien image

 
 
Sur mes cahiers d'écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J'écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J'écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J'écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l'écho de mon enfance
J'écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J'écris ton nom

Sur tous mes chiffons d'azur
Sur l'étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J'écris ton nom

Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom

Sur chaque bouffée d'aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J'écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l'orage
Sur la pluie épaisse et fade
J'écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J'écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J'écris ton nom

Sur la lampe qui s'allume
Sur la lampe qui s'éteint
Sur mes maisons réunies
J'écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J'écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ces oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J'écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J'écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J'écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J'écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J'écris ton nom

Sur l'absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J'écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l'espoir sans souvenir
J'écris ton nom

Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté

 

Paul Eluard

 

 

LegerLiberteFoldIns.jpg

 

 

 

Sources : kb.nl, pier de lune

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article