Lettre d'information d'Espoir Chiapas

Publié le 3 Décembre 2009

 

 

Lettre d’information Espoir Chiapas

Novembre 2009

 

 

Bonjour a toutes, et tous,

 

Et voila une nouvelle rentrée pour les membres de l´association Espoir Chiapas.

Apres quelques mois de silence pour lesquelles nous vous prions de bien vouloir nous excuser, nous revenons avec une actualité malheureusement plus que chargée sur ces derniers mois.

 

L´actualité dans la région reste toujours lourde, les pressions et agressions contre les zapatistes ou adhérents de la Otra Campaña n´ont pas été aussi forte depuis 1997 année qui aboutit par le massacre d´Actéal.

 

Au début de ce mois de Novembre, alors que la Société Civile Las Abejas qui lutte depuis près de 12 ans pour l´arrestation des paramilitaires encore en libertés, mais aussi des auteurs intellectuels du massacre, nous avons appris avec stupeur la décision de la Court Suprême de Justice de la Nation, de libérer 20 paramilitaires le 13 aout dernier et 9 autres au début de ce mois. De nombreuses actions ont été organisées mais rien n y a fait, et aujourd´hui les 29 sont libres, créant ainsi un climat d´angoisse et de peur dans les communautés. De même le 30 septembre dernier un des dirigeants de l’organisation paysannes Emiliano Zapata, a été séquestré et arrêté, depuis des compagnons effectuent un sitting devant la cathédrale de San Cristobal depuis plus de deux semaines afin qu’ils soient libérer.

 

Ainsi donc cette lettre d´information sera un peu spéciale et aura pour but d´expliquer la situation qui prévaut au Chiapas, une situation d´injustice et d´impunité totale renforçant ainsi les groupes paramilitaires.

 

A Paris les membres se mobilisent pour un événement qui sera sans aucun doute de grande ampleur. Plus de nouvelles d´ici peu… Nous vous informerons en direct des prochains événements… Plusieurs pistes sont lancées et nécessite votre attention particulièrement dans la rubrique coup de pouce.

 

 

 

 

 


ACTUALITE ASSOCIATION EN FRANCE

_______________________________________________________________

 

EVENEMENTS

 

 

En ce début d’année aucun événement n’a été programmé, néanmoins une brochette de concerts, de conférences et d’expositions sont prévus prochainement. Encore un peu de patience… pour plus d`informations. Nous travaillons actuellement sur de nouveaux projets et avons probablement besoin de votre aide ou de vos contacts (cf rubrique coup de pouce). De plus la nouvelle exposition photo de l´association de Samuel Brault devrait connaitre son inauguration dans peu de temps a Paris, pour ensuite voyager a travers toute la France.

 

 

COUP DE POUCE

 

 

Espoirchiapas.com bientôt en Espagnol.... Traducteurs bienvenus!!

 

ð    Le site

Plus que jamais l’actualité chiapanèque ne cesse d’évoluer, c’est pourquoi nous recherchons des personnes aptes a traduire des textes de l’espagnol vers le français afin d’informer au mieux sur le site www.espoirchiapas.com des derniers communiqués et actualités.

 

 

Coup de pouce ou contacts

ð    Nous cherchons des contacts de maison d`impression, d`édition, des studios d`enregistrement indépendante, récupérée autonome ou associative, si vous avez des contacts merci de nous les communiquer

ð    Nous recherchons un moyen d`envoyer une forte quantité de livre d`argentine en France, si vous avez des contacts merci de nous les indiquer.

 

 

 

ACTION CHIAPAS

_______________________________________________________________

 

Aide aux compagnons de la OCEZ

 

A voir l’article présent sur le site dans la rubrique actualité Chiapas, mais une cinquantaine de compagnons de la OCEZ se sont implantés sur le parvis de la cathédrale de San Cristobal de Las Casas afin de manifester contre la mort d’un de leur compagnon par la police fédérale et l’arrestation du leader de la OCEZ. Grace aux vêtements acheminés ici au Chiapas par tous les volontaires, Espoir Chiapas a pu apporter trois grands sacs de vêtement chaud pour les aider à résister dans des conditions de température hivernale. Des médicaments ont également été remis. Un grand merci à tous pour le don et l’acheminement des vêtements qui plus que jamais ont servi.

 

 

 

Evénements et revue à venir pour Espoir Chiapas San Cris

 

Le 19 décembre prochain, Espoir Chiapas San Cris reçoit José Alfredo Jiménez Perez, originaire de la communauté de Yibeljoj, membre des Abejas de Actéal, pour la projection de son documentaire "Acteal 10 ans d’impunité, et combien de plus?" qui depuis 2009 à été diffusé dans différents cinéma nationaux et internationaux. L’occasion autour d’une tasse de thé ou de café de sensibiliser et de débattre avec des membres d’Acteal sur les faits actuels qui existent dans les hauteurs de San Cristobal de Las Casas depuis 1997. Seront présents les survivants du massacre d’Acteal et les dirigeants de la table directive de las Abejas afin de témoigner de leurs expériences et de leurs luttes pour une injustice qui durent depuis plus de 12 ans.

 

RDV : San Cristobal de Las Casas, 19/12/2009 à 18h00. Pour connaitre l`adresse exacte merci de nous envoyer un mail.   

 

Note : L´évènement a du être reporté suite aux différentes pressions reçues par les membres d´espoir Chiapas au Mexique.

 

Par ailleurs nous vous annonçons qu’une revue gratuite d’information va voir le jour au courant du mois de novembre à San Cristobal de las casas. Cette revue aura pour objectif de sensibiliser les personnes néophytes et d’informer les personnes déjà sensibilisées sur l’actualité des communautés. Elle reprendra les principaux communiqués des communautés souvent méconnues du grand public. Cette revue sera entièrement financée par les événements qui seront réalisés à San Cristobal de las Casas.

 

Appui d’Esperanza Ceram à la coopérative d’OSECAPIACH

 

En octobre dernier l’association française Esperanza Ceram à appuyer à hauteur de 680 euros la coopérative de santé OSECAPIACH pour la formation des futurs promoteurs de santé pour les communautés Abejas. Cette formation durera deux ans et permettra de renforcer l’équipe actuelle des 21 promoteurs de santé. Un grand merci à tous les membres d’Esperanza Ceram pour leur appui.

 

 

 

 

 

 

INFORMATIONS CHIAPAS et MEXIQUE - ACTUALITES

 

 

Pour obtenir plus d’information sur l’un des sujets 


http://www.espoirchiapas.com/LeChiapas/ActualiteChiapas.htm


 

08/09/2009

Libération de 22 paramilitaires: le déni des droits indigènes


 

Le Gouvernement du Mexique et la Justice se rit des peuples indigènes. Depuis plus de 11 ans les indigènes tzotzil de la Société Civile Las Abejas demandent justice, et l´arrestation des auteurs matériels et intellectuels du pire massacre du Chiapas. La Cour Suprême de Justice de la Nation a décidé au mois d’août de ne pas écouter les demandes légitimes des indigènes mais d´écouter le gouvernement et de libérer 22 paramilitaires auteurs du massacre.

Le 22 Décembre 1997 restera une date noire dans l’histoire du Chiapas. Le pire massacre jamais perpétré tuant 45 indigènes tzotziles particulièrement femmes, enfants et bébés. Ce jour la plus de 300 paramilitaires ont encerclé la communauté d’Actéal, siège de la Societe Civile Las Abejas – Les Abeilles - , et sont arrivés dans l’église ou femmes et enfants s´étaient réunis pour prier et jeuner pour la fin des violences et des déplacements dans la municipalité de Chenalho. Les paramilitaires armés et formés par le gouvernement, eux-mêmes indigènes, parfois de la même famille que les victimes, ont pénétré dans l´église et tiré a l´aveugle semant la panique.

Pendant plus de 5 heures le massacre a continué, certains paramilitaires, après avoir sorti et tué les bébés du ventre de leur mère, violèrent les femmes et les tuèrent ensuite. Plus de 45 victimes ont été dénombré. Ni la police placée a moins de 200 mètres de la communauté ni même l´armée a moins de 500 mètres n´ont réagit. Ce sont les zapatistes de Polho qui ont prévenus San Cristobal de Las Casas. Immédiatement grand nombre de journalistes et personnalités se rendirent sur place, mais l’armée bloquait le passage, afin d´effacer toutes preuves et emmener les corps a Tuxtla Guitierrez capitale de l état, ou les corps subiront une autopsie.

Jamais le résultat de ces autopsies a été communique. Les familles des victimes ont du se rendre dans cette ville située a plus de deux heures de leur communauté pour reconnaitre les corps. Le gouvernement a renié toute implication, dénonçant une lutte intercommunautaire entre peuple indigène. Mais le jour de noël, alors que les intégrants de la société civile enterrait leur mort, un camion de la police municipale passait devant la communauté avec a son bord près de 80 paramilitaires qui avaient participe aux faits. Ceux-ci reconnus durent se rendre en prison immédiatement pour purger des peines de 30 a 40 ans lors d´un procès bâclé suite aux pressions.

Aujourd´hui et malgré les fortes contestations des survivants et des familles des victimes le gouvernement a décidé par le biais de la Court Suprême de Justice de la Nation –SCJN- de libérer 22 d´entre eux, et possiblement 38 autres dans les prochaines semaines

Cette décision montre une fois de plus le désintérêt du gouvernement pour arriver à la justice. 30 ordres d appréhensions sont toujours en vigueurs et la seule réponse de la justice est la libération de 22 criminels pour faute de preuves.
Cette décision est une nouvelle étape dans la guerre de basse intensité contre les communautés indigènes autonomes en résistance. Un message fort qui offre l´ impunité aux paramilitaires. Un déni total du droit a la justice.

L’ONU par le biais de son représentant au Mexique, Alberto Brunori, comme de nombreuses autres ONG, a dénoncé cette libération et demande une investigation neutre et minutieuse d´urgence pour arrêter les coupables.

Las Abejas craignent fortement le retour des paramilitaires qu´ils avaient eux-mêmes reconnus a visage découvert le jour du jugement dans leur communauté. Plusieurs marches et manifestations ont été organisées a San Cristobal et a Mexico Ciudad pour dénoncer cette décision.

Auteur: El fifi

 

 

29/08/2009

Les archives déclassifiées de l´Agence du Renseignement US, accusent l´implication de l´armée avec les groupes paramilitaires

 

Des Archives Non recevables

 

Par Kate Doyle*

 

Washington D.C, 20 août 2009. Tandis que les Mexicains débattent autour du verdict de la Cour Suprême de la semaine dernière, annulant la condamnation de 20 hommes pour le massacre d’Acteal, des documents récemment rendus publics par l’Agence du Renseignement pour la Défense (DIA en anglais)(1) des Etats-Unis décrivent le rôle de l’Armée dans le soutien aux groupes paramilitaires dans le Chiapas, au moment des assassinats. Les dépêches secrètes confirment les rapports sur l’appui militaire aux groupes indigènes armés, qui ont procédé aux attaques contre des communautés pro zapatistes de la région, et apportent de nouveaux détails importants. Ils relancent également une question demeurée en suspens pendant presque douze ans : quand le Sedena(2) dira-t-il la vérité sur son rôle à Acteal ?

 

Retrouvez la suite de l’article sur

http://www.espoirchiapas.com/LeChiapas/ActualiteChiapas.htm

 

 

 

30/08/2009

L´ONU demande une enquête minutieuse et impartiale sur l événement tragique d´Acteal.

 

Alberto Brunori, représentant à Mexico du Haut-commissariat de l’ONU a expréssement demandé au gouvernement mexicain une enquête rpécise , indépendante et impartiale concernant le massacre de 45 indigènes.

 

Par un communiqué officiel publié de clundi, Brunori a demandé à ce que soit garanti le droit individuel et collectif à connaître la vérité sur cette tuerie survenue le 22 décembre 1997 et que donc, soient prises les mesures nécessaires  pour que les familles obtiennent réparations.

 

Concernant l’échec récent de la Cour Suprême de Justice, qui a permis la libération de 20 individus accusés d’être les auteurs de cette tragédie, Brunori s’est exprimé que cela révélait qu’il n’y avait pas eu, dans ce cas précis, d’enquête à la hauteur de la gravité des faits et que cela n’avait pas rendu justice aux victimes.

 

Selon Brunori, « Une des conséquences de la transgression des droits procéduriers par les autorités judiciaires, qui sont indispensables pour garantir un jugement juste, selon le Droit International des Droits Humains , est que le massacre d’Acteal reste impuni, ce qui est inadmissible ».

 

Aussi, il a manifesté son inquiétude sur la possibilité de l’accroissement des risques au Chiapas, et c’est dans ce sens qu’il a appelé les Autorités de l’Etat à prendre les mesures nécessaires pour renforcer la sécurité et l’intégrité de la population.

 

Article de la Jornada

Traduction: Stephane

 

14/10/2009

Communiqué de Las Abejas du 12 Octobre 2009 à San Cristobal de Las Casas, Chiapas.

 

Compte tenu de la grave situation que vit actuellement notre pays, cela fait aujourd’hui, 60 jours que la Cour Suprême de Justice a violé la Constitution politique des Etats-Unis Mexicains, en libérant 20 paramilitaires qui ont participé directement au Massacre d’Acteal. A nouveau, ils ont prévu une autre décision qui va dans le même sens que la précédente, libérer 31 autres paramilitaires. Et selon la version de ces assassins, soutenus par le mauvais gouvernement et leurs avocats, seulement 5 ont avoué.

 

Dans notre région il y a de l’indignation, de l’angoisse et une douleur terrible. De plus, ils souhaitent nous estomper et nous faire disparaître pour limiter leur responsabilité dans le massacre d’Acteal.

 

Aujourd'hui, nous voulons informer et dénoncer clairement que le gouvernement fédéral et d’Etat continue d'insister à vouloir entrer dans notre communauté d'Acteal, où vivent Las Abejas…..

 

Retrouvez la suite du communiqué sur

 http://www.espoirchiapas.com/LeChiapas/ActualiteChiapas.htm

27/09/2009

Communiqué des Abejas du 22 septembre, union des luttes et dénonciations.

 

 

 

En ce 22 de ce mois, à nouveau, les survivants et toute la société civile des Abejas nous nous réunissons dans cette terre sacrée d´Acteal pour commémorer la mort de nos 45 frères, dans le massacre de décembre 1997. Pour nous il est très important que nos cœurs n´oublient pas la vérité et se rappellent de la tache que nous avons de construire la justice, pratiquer la paix et vivre l´unité, qui n´est toujours pas terminé. Le gouvernement aimerait bien que les peuples oublient les agressions, oublient les violations de ses droits, et que la voix de la dénonciation devienne muette, mais cela ne se passera jamais car le peuple parle et agit pour se défendre, et non pas pour dire des mensonges. Nous ne sommes pas comme Felipe Calderon, et les gouvernements des Etats qui tiennent le double langage. Nous l´avons particulièrement vu en ce mois patriotique : Ils ont organisé ce 15 septembre une grande fête pour crier avec une voie fausse VIVA MEXICO et ce sont eux les premier à frapper le peuple avec les impôts sur les aliments, avec la militarisation du pays pour intimider et avec la mise en prison de vrais lutteurs mexicains. Ils osent s exclamer VIVE NOTRE INDEPENDANCE et ce sont eux les premier à vendre nos terres, notre eau, et remettre les richesses de notre Terre Mère a des entreprises transnationales. Nous ne pouvons pas croire leur parole car il y a beaucoup de preuves que ce pays n´est pas libre sinon réprimé, trompé et mal informé.

 

 

Retrouvez la suite du communiqué sur

 http://www.espoirchiapas.com/LeChiapas/ActualiteChiapas.htm

 

 

Retrouver d´autres articles sur Actéal :

*Communiqué du 9/08 avant la libération, du 22/08, du 12/10.

*Les fondations étrangeres financent la libération des paramilitaires.

*Discours de soutien de Espoir Chiapas

*Pétition a la court supreme pour que les tensions cessent a Chenalho

 

 

 

11/11/2009

Arrestation d´un leader paysan, blocage de San Cristobal.

 

Depuis quelques semaines, un groupe de 200 personnes s´est installé au centre de San Cristobal de Las Casas, sur la place de la cathédrale, jour et nuit, afin de demander la libération du leader de leur organisation paysanne, la OCEZ, arrêté injustement et sans preuve fondée.

 

Le 30 septembre, une vingtaine de policiers, la plupart déguisés comme employés de la compagnie nationale d´électricité sont arrivés dans la communauté de Don Chema, pour séquestrer et amener le leader de l´Organisation Paysanne Emiliano Zapata (OCEZ). L´interpellation a mené au décès de deux membres de la dite organisation qui cherchaient a comprendre pourquoi des employés de la CFE embarquaient leur leader.

 

Don Chema parait être, pour le gouvernement,  l´un des membres de Narcotrafic les plus recherchés. Le voila aujourd´hui dans une prison de haute sécurité dans le Nord du Mexique. Cependant il n´en est rien, il n´y a aucune trace de plantation de drogue dans la communauté ni même de consommation malgré les tentatives de semer des semences de marijuana par hélicoptères ou de droguer les jeunes dans la municipalité la plus proche a la sortie des discothèques. Don Chema est un leader paysan, l´OCEZ occupe des terres pour les redistribuer aux paysans du Chiapas en lutte contre l´implantation des mines canadiennes.

 

Retrouvez la suite de l’article et le communiqué du Mouvement Paysan Regional Indépendant sur la page Actualités Chiapas http://www.espoirchiapas.com/LeChiapas/ActualiteChiapas.htm

 

 

Retrouvez tous les articles de l´association

*Les auberges de migrants infiltrés par des groupes criminels dénoncent les ONG

*Le Front des Peuples en Défense de la terre de Atenco, lance la deuxième étape de « liberté et justice pour Atenco » :

*Agression d`un avocat de la Frayba par l´Opddic

*La Junta de Buen Gobierno de la Garucha, dénonce des agressions et des menaces contre les bases d´appui.

 

 



Retrouver l’intégralité de tous nos articles sur :

http://espoirchiapas.com/Le%20Chiapas/ActualiteChiapas.htm

 

 

                          



Association "Espoir Chiapas"
29 rue Laurence Savart 75020 Paris
Site : www.espoirchiapas.com

Contact France
Elodie :  06.25.03.22.90
Laurent: 06.25.86.70.78

Contact Chiapas
Solène ou Philippe : espoirchiapas@msn.com





Rédigé par caroleone

Publié dans #Le chiapas en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article