Les basques savent accueillir les monarques....la preuve !!

Publié le 1 Mars 2012

C'est pour ça que j'aime les Basques...( c'est papy qui le dit!)

 

Moi, j'les connais pas trop, à part Xarlo et je les aime bien aussi : les premiers à dire M....au nain, ouf, tout n'est pas perdu !!

 

Sarko, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue et les autres aussi !!!!!!

 

Caroleone

 

 

 

136400basque.jpg

 

Du blog Che4ever

 

 

Le candidat Sarközy comme vous
ne le verrez pas au jité !

 

Sarközy a effectué un déplacement au Pays Basque ce jeudi dans le cadre de sa campagne électorale. Une visite qui a été mouvementée... De nombreux Basques attendaient depuis longtemps l'arrivée du président, mais pas tellement celle du candidat aux élections présidentielles.

Le président sortant s'est rendu d'abord dans une exploitation agricole à Itxassou pour rencontrer des agriculteurs, au moment où de nombreux agriculteurs basques étaient à l'honneur à Paris au salon de l'agriculture.


À son arrivée, il a été reçu par des militants indépendantistes basques qui réclamaient une plus forte implication de la France dans la résolution du conflit basque et par des anti-LGV. Ces derniers avaient installé des banderoles sur le parcours présidentiel pour dénoncer le projet de la nouvelle LGV au Pays Basque.

Des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre, au moment où des militants ont réussi à contourner le dispositif de sécurité. Des gaz lacrymogènes ont été lancés et trois personnes ont été interpellées, après avoir lancé des fusées en l'air.

Après sa visite à Itxassou, Sarközy s'est rendu à Bayonne, où l'attendaient des centaines de personnes, de nombreux policiers, une alerte à la pollution atmosphérique, mais surtout une grosse bousculade, des sifflets et des huées. Des membres du collectif altermondialiste Bizi brandissaient une banderole anti-Sarközy.

 

 

Le président-candidat devait rencontrer les habitants et les commerçants de la ville avant de s'envoler vers Bruxelles, mais il s'est jeté dans la gueule du loup. Le président-candidat a dû se réfugier dans le bar du Palais en attendant l'arrivée de renforts pour l'évacuer du Pays Basque.

 


 

Au moment où une soixantaine de militants basques étaient toujours encerclés à Itxassou, des militants étaient également tenus à l'écart dans la capitale labourdine. Mais pas seulement les indépendantistes basques. La conseillère générale du Parti socialiste de Bayonne Est et le candidat suppléant aux législatives ont été contrôlés plusieurs fois lors de la venue de Sarközy, a dénoncé le mouvement des Jeunes socialistes du département sur son compte Twitter.


 

609323sarkozy1foto610x342.jpg

 

 

 

C'est entre Itxassou et Bayonne, que le compte officiel de la campagne de Sarközy lance son premier message sur Twitter depuis le Pays Basque, notamment un instantané montrant la rencontre du monarque avec Serge Blanco, "le Pélé du rugby"...

Au Pays Basque, on attendait depuis longtemps l'arrivée de Sarközy pour l'interpeller sur de nombreux dossiers : la nouvelle ligne LGV, la situation des agriculteurs, la reconnaissance de la langue basque, la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque nord, la nouvelle situation créée au Pays Basque après l'arrêt de la lutte armée de l'ETA, etc.

Or, à Itxassou, le président-candidat s'est limité à saluer la convergence de vues entre Paris et Madrid sur la question basque, déclarant suivre avec "beaucoup d'intérêt" le processus politique engagé en "Espagne", un processus qui, selon lui, a pu s'ouvrir grâce à "la fermeté contre les assassins de l'ETA et la main tendue à certaines revendications politiques".

Interrogé par un journaliste sur la question des prisonniers basques, le candidat Sarközy a déclaré que "le rapprochement des prisonniers basques est souhaitable". Rappelons que fin janvier, les députés avaient adopté à la quasi-unanimité une loi visant à favoriser le rapprochement familial des détenus condamnés.

 

Les journalistes de BFM TV semblent très paniqués...

 

 

 

 

Sources : Xarlo EtCHEzaharreta / eitb.com - BFM TV

 

 

 

 

 

 


Rédigé par caroleone

Publié dans #La voix des camarades

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article