Le petit Ferrat illustré : Mon amour sauvage

Publié le 2 Mars 2013

 

ernesto-che-guevara-36a.jpg

 

Mon amour sauvage
Mon amour sauvage
Ne va pas t'apprivoiser
Toi qui ne connais pas de cage
Et rugis en liberté

 

 

Montage.jpg

 

 

Face au lancinant message
Que Mandela dans sa cage
Lance d'Afrique du Sud
Ose à la face du monde
Quand souffle la bête immonde
Affirmer ta négritude

 

 

 

tigre.jpg


Mon amour sauvage
Mon amour sauvage
Ne va pas t'apprivoiser
Toi qui ne connais pas de cage
Et rugis en liberté

 

 

 

 

insolit_peindre_monde_meilleur.jpg

 

 

 

Eugene_Delacroix_-_La_liberte_guidant_le_peuple.jpg


 

 

 

Jean Ferrat ( 1991, Temey Sony)

source paroles

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Le petit Ferrat illustré

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

Je pense que Ferrat a résumé sa vision des choses dans "Le bilan" par ces phrases :


"Un avenir naissant d'un peu moins de souffrance, avec nos yeux ouverts en grand sur le réel. Un avenir conduit par notre vigilance envers tous les pouvoirs de la terre et du ciel" ...


Qu'on peut aussi résumer par : si les gens ne prennent pas leur destin en mains concrètement, rien ne changera !  Alors, à quand l'intervention des masses ? Ca
reste LA question ... A nous, militants, d'en faire prendre conscience pour que ça bouge !


Amitiés.
C


 


 


Bonjour Serge,


 


C'est vrai, c'est bien résumé et tu vois, prendre son avenir en main c'est aussi diffuser des infos et des textes qui dénoncent un état de fait comme la personne qui a écrit sur l'AAH.


Cela n'a pas laissé indifférent et je suis contente car on reprend toujours espoir en voyant les gens s'arrêter sur un fait ou une cause, laisser un petit commentaire ou reprendre le texte.


Oui on attend que les masses bougent, chaque jour nous apporte son lot de choses révoltantes, mais sans doute leur en faut-il plus ?


En tout cas, je pense qu'on sera là au moment du Grand soir.


 


Bises et merci de ta visite


 


caro



F

Pas facile de faire rimer socialisme et liberté.. les précédents n'ont pas vraiment été à la hauteur.. mais comme on dit ne perdons pas espoir.. Jean Ferrat n'a jamais été encarté mais il n'a
jamais gardé espoir.. moi je crois que je l'ai perdu depuis longtemps.


Merci en tout cas pour ce petit Ferrat illustré. J'adore.


Bisous
C


 


 


Bonsoir Fanfan,


Si l'on s'en tient aux fondamentaux du socialisme ils riment évidemment avec liberté, mais encore faut-il savoir lire et analyser des textes qui bien souvent sont interprétés selon les
personnalités qui ont le pouvoir.


Jean Ferrat y a toujours cru c'est vrai et il ne faut pas perdre l'espoir, on a des coups de blues et des moments de doute mais le fait de le dire et de les assumer nous permet alors chaque fois
de rebondir et d'y croire encore. Je crois bien que je garderais un espoir toute ma vie car je crois en l'être humain même s'il me déçoit bien souvent.


Je suis contente que ce petit Ferrat te plaise ainsi qu'à d'autres camarades, je pense qu'il était nécessaire de le faire car à travers la redécouverte des textes de Ferrat, on vit les luttes, et
on nourrit l'espoir.


 


Bises et bonne soirée


 


caro



P

bonjour caro


merci de cette page que je visite régulièrement...un vrai regard sur les chansons de Jean..amicalement. Pierre
C


 


 


Bonsoir Pierre,


C'est gentil de venir faire un petit tour et laisser un message. J'essaie d'illustrer au mieux les chansons de Jean en me servant de mon ressenti et de mes valeurs, c'est assez simple en fait car
je partageais les mêmes convictions et les mêmes idéaux que lui


Amitiés


 


caro



H

Bonjour Caro et Serge


Je crois que ce qui "apprivoise", ce sont les médias de masse. C'est une pièce maitresse du capitalisme et c'est elle qu'il va nous falloir combattre plus que tout autre si on veut redonner un
visage humain à cette planète. Si nous voulons faire passer nos idées, si on veut réveiller les consciences, si on veut donner de l'ampleur aux mouvements populaires, alors il faut combattre les
médias de masse, par des actions en justice par exemple. Nous sommes en train de vivre 1984 d'Orwell (publié en 1949 !). Les idéaux de Ferrat sont les notre mais aussi ceux de la majorité du
peuple. La clé se trouve dans l'anéantissement de la propagande des médias chiens de garde.


Ceci étant dit, ils sont sympas tes ptits rendez vous Ferrat du week end !


Bisoux


Serge
C


 


 


Bonjour Serge,


 


C'est certain, combattre les médias carpettes est devenu nécessaire voire vital, l'un des plus ardents combats à mener. D'autant plus que sous ce règne de la rose, les propagandes vont bon train
et ceux qui ont le mérite de montrer du doigts sont traités de conspirationnistes à tout va, je crois même que du temps de sarko c'en était pas arrivé à ce stade.


Bien souvent à cause de ça, je ne peux pas regarder les infos car je m'emporte, je me fais rappeler mon grand-père qui s'étouffait de rage devant sa télé......déjà, à l'époque


J'ai mis un article tout à l'heure de Lucien Pons qui montre encore une belle propagande des médias, si tu as l'occasion de suivre le lien vers le reportage du type qui dénigre le rôle de la
résistance pendant la guerre, là, tu en fais une syncope ou bien tu vas dans ta cave fabriquer une bombe


Et il y a des buses qui gobent tout ça, mais en même temps le dire c'est aussi les mépriser, il y a donc tout un travail en amont à faire sur le terrain, au boulot, évidemment, au lycée et dans
les fac pour les jeunes et pour les militants sur le terrain et ça ce n'est pas gagné non plus. Et puis malgré tout, continuer de diffuser sur la toile comme nous le faisons, ça les gêne quand
même aux entournures, sinon, des sites comme celui de Michel Collon qui démontent l'info ne seraient pas attaqués. Je me réconforte avec ça.


C'est vrai que ces petits rendez-vous avec Ferrat sont sympas, j'y tiens à présent, ça me permet de tenir un petit objectif car en ce moment j'en ai pas tellement.


Bisous, bon samedi


 


caro



S

Bonjour Caro,


22 ans après, les hezbollahs ont considérablement accru leur mainmise sur le monde musulman, tous les jours on nous bassine avec un pape qui a tenté par tous ses moyens de
replonger notre monde "chrétien" dans les ténèbres du moyen âge ... Que nous reste-t-il ? Une petite étoile qui continue de briller du côté de Cuba, quelques lueurs du côté de l'Amérique latine,
et une Europe qui s'enfonce dans la misère et la pauvreté sans véritable réaction populaire ...


Malgré tout, comme nous y encourageait Ferrat, refusons de nous apprivoiser et nous arriverons à faire rimer socialisme et liberté !


Amitiés.
C


 


 


Bonjour Serge,


 


Chaque jour on voit s'accélérer le processus de casse pour lequel les socialistes vont bon train profitant de l'ambiance soporifique et grippale qui recouvre la France, l'UE affiche de plus en
plus clairement sa vilaine figure brune, cela n'a pas l'air de faire frissonner dans les chaumières, les acquis de la résistance sont jetés à mal et la liberté n' a jamais été un si beau rêve. A
force de parler des prisonniers, j'en viens même à me demander souvent si nous ne sommes pas plus prisonniers qu'eux.


Nos chaînes nous étranglent mais bizarrement, certains ne les sentent pas


Faire rimer socialisme et liberté est bien entendu la rime qui nous porte et qui ne doit pas nous quitter, le socialisme est gage de liberté, j'enrage de voir nos leaders à mal, Hugo qui lutte à
présent contre la mort, même s'il a fait ce qu'il fallait pour pérenniser son combat, Marcos dont le PC m'a l'air bien mal en point et qui surveille à présent la fenêtre de la petite école
zapatiste, ceci en plus du vent bien sombre semant ses pestilences me rend bien pessimiste. Mais je sais que je rebondis comme vous autres mes camarades de lutte, nous sommes des balles en
mousse, plus on nous balance, plus on nous frappe et plus haut nous allons.


 


Bises et merci de ta visite


 


caro