Le déplacement aux Glières en mai 2013.

Publié le 14 Mai 2013

 

Ce petit poème comme introduction à l'appel pour le déplacement au plateau des Glières

 

 

 

La résistance

 

Rassemblement_plateau_des_Glieres-5ac4b.jpg

 

La résistance

Jamais ne prend de vacances

Sur le terrain son pied ferme danse

 

La résistance

Sait conjuguer son verbe au présent

Intemporelle, elle est de tous les temps

 

La résistance

Erige des barbelés de mots très très haut

Tant pis pour ceux qui ne saisissent ses propos

 

La résistance

Elle est toi, elle est moi, elle est nous

Chaque jour elle nous met à ses genoux

 

La résistance

Jamais ne se trouve en latence

A pied d’œuvre elle œuvre en cadence

 

La résistance

Porte de beaux visages humains

Des voix de velours au bel accent de demain

 

La résistance

Se réunit chaque année pour enfin se fêter

Au plateau des Glières c’est bon de résister

 

Alors, n’y résistons plus…..Résistance nous voilà !!

 

Carole Radureau (31/03/2013)

 

Rappel

 

 

Bonjour. (2° message).

 

Je vous adresse à nouveau le message du déplacement des Glières. On est logé sur le plateau, c'est vraiment exceptionnel!

En plus devant les innombrables régressions qui s'annoncent, entendre des paroles de résistance me paraît fondamental et revigorant.

Je vous propose trois réflexions issues de l'actualité.

  1. Le traité transatlantique a été signé dans la plus grande opacité et il devrait s'appliquer dès 2015. Cette vaste zone de libre échange va encore accentuer le pillage de nos richesses. Barak Obama se réjouissait de cet accord de libre échange dans un discours prononcé dernièrement. Il disait que cela allait permettre de créer des richesses pour les Etats-Unis et allait permettre de créer des milliers d'emplois aux USA! Il a oublié de préciser que cela se ferait au détriment des peuples d'Europe.

Il ne faut pas oublier que les états satellites de l'empire sont seulement là pour servir « Le Maître du Jeu ». Je crois qu'à une époque on appelait cela "La colonisation"!

  1. Le journal "Les Echos" du vendredi 26 mai et samedi 27 mai 2013 titre en une:" L'Europe submergée par la déferlante du chômage, le record de 1997 battu en France". Suite à ce constat la seule question qui vaille d'être posée est "Pourquoi continuer cette politique de rigueur qui nous propulse sur le mur de la récession à grande vitesse? Faut-il attendre la décomposition totale de notre République pour réagir ?". Il est peut-être temps de mettre le cap à gauche tout de même!

 

  1. Le Nouvel Observateur de cette semaine compare la situation actuelle à la situation des années trente. Les conditions semblent réunies pour nous amener vers le chaos. Je pense que ce journal à raison de dresser ce parallèle. Je ne partage pas totalement son analyse. Il a raison de citer l'affaire Stavisky, mais il omet de dire que la libre circulation des capitaux imposée par l'Union Européenne a pour conséquence de privilégier la finance par rapport à l'économie réelle et d'imposer la même politique de restriction budgétaire que celle de Pierre Laval en 1933... Privilégier la rente au travail pour favoriser le grand capital a déjà conduit à la catastrophe, pourquoi emprunte-t-on ce chemin à nouveau?

 

 

Il paraît donc urgent d'ouvrir les yeux et de chercher des solutions innovantes devant les difficultés à venir. C'est pourquoi il est important d'écouter les Résistants d'hier et d'aujourd'hui au plateau des Glières les 18 et 19 mai 2013!

 

Venez nombreux !

 

 

 

Bien cordialement.

 

Lucien PONS. Président de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour.

 

 

 

-cid_3467E1E335CA45068752D20B42D065E5-computer.jpg 

 

 

Dans le contexte de remise en cause de notre modèle social.

Le 70° anniversaire de la création du CNR est un évènement majeur.

 

 

L’association « Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR » organise pour la quatrième année consécutive le déplacement au plateau des Glières au départ de NICE. Il aura lieu du samedi 18 au dimanche 19 mai 2013.

 

Le plateau des Glières est un haut lieu de Résistance durant la seconde guerre mondiale contre l’envahisseur nazi et la collaboration française qui n’a pas hésité à trahir la patrie pour vendre la France au profit des forces de l’argent afin de revenir sur les avancées sociales du Front Populaire.

 

Aujourd’hui les mêmes forces réactionnaires veulent détruire le modèle social hérité de la Résistance. Depuis 2008 un vaste rassemblement est organisé chaque année afin de faire connaître les idéaux et les acquis du Conseil National de la Résistance. En ces temps de crise, où un paradigme ancien s'effondre en écrasant les plus fragiles, ce rassemblement des Glières est un chantier joyeux au cours duquel s'ébauchent les contours d'un autre monde possible. Ce rassemblement a une dimension historique, comme l'ont eue dans le passé les clubs du XVIII° siècle, germe de la Révolution. C'est la continuation de l'oeuvre du Conseil National de la Résistance. Une occasion rare de puiser une belle énergie dans un magnifique creuset de fraternité.

 

Durant ces deux jours vous pourrez assister à de nombreuses conférences et à des prises de paroles des Résistants d’hier et d’aujourd’hui.

 

-cid_D4D7CE77E8124F478C6BD74180075352-computer.jpg

 

 

Lors des voyages antérieurs nous avons eu la chance d’entendre des messages forts. François Ruffin, Serge Portelli, Léon Landini, Walter Bassan, Frédéric Lordon, Xavier Matthieu, André Grimaldi, Patrick Pelloux, Daniel Mermet, Eric Toussaint, Alain Refalo, Jean-Pierre Dubois, Pierre Pranchère, Gérard Mordillat, Michel Etiévent …, et de nombreux autres intervenants, ont fait entendre notre résistance à l’ultralibéralisme.

 

Cette magnifique expérience doit nous aider à combattre les reculs sociaux qui nous sont imposés.

 

 

 

Un déplacement en car est prévu au départ de Nice.

 

 

 

Tarif 100 euros par personne.

 

Pour des raisons évidentes de gestion efficace de cet évènement il est demandé de s’inscrire rapidement auprès de :

 

Alain FUENTES: 06 30 86 53 87. Courriel : fuentes.alain@bbox.f

 

INSCRIVEZ-VOUS ! (Le nombre de places est limité) 

 

Le chèque est à libeller à l'ordre de :"Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR".

 

 

 

 

Quelques précisions:

 

Ce déplacement comprend, le voyage aller-retour en car au départ de Nice le samedi matin très très tôt, à l'heure de la Résistance..., et le retour sur Nice le dimanche soir très tard.

 

L'hébergement sur le plateau des Glières à "La Métralière" avec le petit déjeuner du matin. Se réveiller le dimanche matin sur le plateau, se balader, voir les troupeaux de vaches, puis assister aux différentes interventions est un vrai privilège!

 

 

 

-cid_83433E23D7494FB4B0B5B68DF1AF366C-computer.jpg

 

 

Sont également compris dans le prix, le pique-nique du dimanche midi et celui du dimanche soir.

 

-cid_3DC29AE98A624D778B25689F18FE0803-computer.jpg

 

Des arrêts sont prévus pour récupérer les camarades des autres départements.

 

 

 

Soyez nombreux à défendre notre modèle social et participer à ce déplacement.

 

 

 

Bien cordialement.

 

Lucien PONS Président de l'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR".

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #La voix des camarades

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article