La mort d’un avatar : Ben Laden est mort, vive Obama

Publié le 3 Mai 2011

 

Obama-Ben-Laden.jpg

 

 

 

 

 

La nouvelle n’a pas tardé à faire réagir le peuple américain. Vers 23h00, une foule de centaines de personnes s’est massée à l’avant de la Maison-Blanche pour applaudir et chanter l’hymne national américain. ( La Presse, n’importe laquelle)


Le roi est mort, vive le roi

Un roi des cons en remplace toujours un autre.

C’est probablement la nouvelle la plus stupide jamais répandue dans ce qu’on nomme information. (sic).

On chante, Yes we can, Yes we did…

 

 

«Cet accomplissement capital est une victoire pour l’Amérique, pour les peuples épris de paix et pour tous ceux qui ont perdu des proches le 11 septembre 2001», a estimé M. Bush, qui avait engagé une invasion de l’Afghanistan afin de capturer le chef d’Al-Qaïda un mois après les attentats contre le World Trade Center et le Pentagone.

«Le combat contre la terreur continue, mais ce soir l’Amérique a envoyé un message sans équivoque: justice sera rendue quelque soit le temps que cela doit prendre», a estimé l’ancien président. ( Bush)

 

 

 

 

 

Bush-Ben-Laden-510x343.jpg

Pendant que les étatsuniens sont en train de crever de faim, se faire blouser par leurs banques et leurs « économistes », les voilà qui après avoir capturé un « avatar », chantent et siffflent.  Pendan qu’on tente d’assassiner un Kadhafi qui leur offre de vendre son  pétrole au lieu de venir le chercher à coups de bombes,  le sanguinarium pays de la globalisation, le vampire des États de tous les États fête la mort d’une souris terrée.

L’Obama des bas mots

Barack Obama a déclaré solennellement avoir ordonné une attaque militaire contre un complexe secret au Pakistan, Abbottabad, au nord d’Islamabad.

«J’ai autorisé une intervention pour aller chercher Oussama ben Laden et le traîner devant la justice», a indiqué Barack Obama à la Maison-Blanche. «Aujourd’hui [hier], sous mes ordres, les États-Unis ont lancé une attaque ciblée contre ce complexe [...]. Une petite équipe d’Américains s’est chargée de l’opération, avec un courage extraordinaire. [...] Aucun Américain n’a été blessé. Ils ont pris soin d’éviter des décès chez les civils. Après des échanges de coups de feu, ils ont tué Oussama ben Laden, et ont pris possession de son corps.» cyberpresse

Israël applaudit.

Le spectacle est trop beau. Les judas se pourlèchent entre eux comme des chiens partageant la même niche.

«Le Premier ministre félicite le président américain Barack Obama pour cette victoire de la justice, de la liberté et des valeurs communes des pays démocratiques qui ont combattu côte à côte le terrorisme», a-t-il ajouté.

Le président Shimon Peres a de son côté estimé que l’élimination du chef d’Al-Qaïda constitue un «grand succès non seulement pour les États-Unis, mais aussi pour le monde libre qui respire mieux après la punition méritée infligée avec retard à ben Laden».

Oh! La La!

« Le monde libre qui respire mieux… » On a le violon qui vient de se faire injecter de la dopamine.

Qu’est-ce qu’on nous chante? Que la misère du « monde » est finie?

On a tué une fourmi avec une bombe atomique.

Je ne vois pas où est l’héroïsme ou le dépassement.

Qui est le grisé des neurones pour nous dire que nous allons avaler la couleuvre qui est celle-ci : on a tué une fourmi, la fourmilière est détruite.

On a sorti les gros violons.

Snif! Snif!

Ce soir, je suis en mesure d’annoncer aux Américains et au monde que les Etats-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama Ben Laden, le dirigeant d’Al-Qaïda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d’innocents.

Cela fait presque dix ans qu’un beau jour de septembre a été assombri par la pire attaque de notre histoire. Les images du 11-Septembre sont marquées au fer rouge dans notre mémoire nationale : des avions détournés qui traversent un ciel sans nuage, les tours jumelles qui s’effondrent, de la fumée noire qui s’élève du Pentagone, et l’épave du Vol 93 à Shanksville en Pennsylvanie, où des actes d’héroïsme ont empêché encore davantage de chagrin et de destruction.

Et nous savons aussi que les pires images sont celles qui n’ont pas été vues par le monde entier. La chaise vide au dîner. Les enfants qui ont dû grandir sans leur mère ou leur père. Les parents qui ne pourront plus jamais tenir leurs enfants dans leurs bras. Près de 3 000 concitoyens nous ont été arrachés, nous laissant un vide terrible dans le coeur.

Le 11 septembre 2001 (…) nous avons aussi été unis dans notre résolution à protéger notre pays et à traduire en justice ceux qui avaient commis ces attentats haineux (…) Et nous sommes donc entrés en guerre contre Al-Qaïda pour protéger nos ressortissants, nos amis et nos alliés.

Et pourtant, Oussama Ben Laden a évité une capture et a réussi à s’échapper d’Afghanistan au Pakistan. Dans le même temps, Al-Qaïda a continué à agir le long de cette frontière, et à travers ses branches, dans le monde entier.

Et peu après avoir pris mes fonctions [en janvier 2009], j’ai demandé à Leon Panetta, le directeur de la CIA, de faire de l’élimination ou de la capture de Ben Laden la priorité de notre guerre contre Al-Qaïda, alors même que nous continuions à mener des opérations pour détruire, démanteler et vaincre son réseau.

Et, au mois d’août dernier, après des années de travail de fourmi de nos services de renseignement, j’ai été informé de l’existence d’une possible piste vers Ben Laden.

Il a fallu plusieurs mois pour remonter ce fil. J’ai rencontré mon équipe de sécurité nationale à de nombreuses reprises pour réunir davantage de renseignements relatifs à une localisation de Ben Laden dans un complexe de bâtiments en plein coeur du Pakistan.

Et finalement, la semaine dernière, j’ai déterminé que nous avions suffisamment de renseignements pour agir, et ai autorisé une opération destinée à capturer Oussama Ben Laden et à le présenter devant la justice.

Aujourd’hui (dimanche), les Etats-Unis ont lancé une opération ciblée contre ce complexe au Pakistan, à Abbottabad. Une petite équipe d’Américains l’a menée avec un courage et une habileté extraordinaires. Aucun Américain n’a été blessé. Après un échange de coups de feu, ils ont tué Oussama Ben Laden et ont récupéré son corps.

La mort de Ben Laden constitue la réussite la plus importante jusqu’ici dans les opérations de notre pays pour vaincre Al-Qaïda. Toutefois, sa mort ne marque pas la fin de nos efforts. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’Al-Qaïda va continuer à essayer de s’en prendre à nous. Il nous faut rester vigilants dans notre pays et à l’étranger, et nous le resterons.

Nous devons répéter que les Etats-Unis ne sont pas en guerre contre l’islam et ne le seront jamais (…) Ben Laden n’était pas un dirigeant musulman. Il a tué énormément de musulmans (…) Sa fin devrait être saluée par tous ceux qui croient en la paix et la dignité humaine.

Il est important de noter que notre coopération dans l’anti-terrorisme avec le Pakistan nous a aidé à parvenir à Ben Laden et au complexe dans lequel il se cachait. Ce soir, j’ai appelé le président (pakistanais Asif Ali) Zardari (…) c’est un grand jour, une journée historique pour nos deux pays.

Les Américains n’ont pas choisi ce combat. Il est venu vers nous et a commencé avec le massacre insensé de nos compatriotes. Après presque 10 ans de service, de lutte et de sacrifice, nous connaissons bien le coût de la guerre.

Mais (…) nous ne tolérerons jamais que notre sécurité soit menacée, et ne resterons pas inertes lorsque nos ressortissants sont été tués (…) Nous respecterons les valeurs qui nous définissent. Et en un soir comme celui-ci, nous pouvons dire aux familles qui ont perdu des êtres chers à cause du terrorisme d’Al-Qaïda : justice est faite. »

Aussi bien s’acheter un robot japonais pour être aussi subtil dans une perspective globale.

« Justice est faite ».

Et la vôtre, M. Obama?

La fortune d’Oussama Ben Laden : Lire la suite de cet article sur le site de Gaétan Pelletier

 

 

 

 

 

 

http://cubasilorraine.over-blog.org/article-la-mort-d-un-avatar-ben-laden-est-mort-vive-obama-72983896.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #PolitiqueS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Bonsoir papy,<br /> <br /> <br /> Tu as bien raison de pousser un coup de gueule, et ton analyse me semble juste. Il faut arrêter de nous prendre pour des cons, quel cynisme et il y en a qui vont gober toutes ses conneries.<br /> <br /> <br /> Et qu'est ce qu'on en a à faire de cette histoire ? Y a plus important et c'est certainement encore pour nous endormir et nous faire avaler une grosse pilule qu'ils ressortent le ben laden.<br /> <br /> <br /> Comme tu dis, c'est fort probable qu'il soit mort depuis longtemps, c'est le sentiment que j'ai mais il n'est basé sur rien de concret.<br /> <br /> <br /> Je t'embrasse. caroleone<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> Raaah ! Il faut arrêter avec toutes ces salades !<br /> Ça fait déjà un bail que le vrai Ben Laden n'est plus de ce monde. Benazir Bhutto l'avait révélé, elle y a laissé sa peau.<br /> La véritable question qu'il faut se poser et pourquoi maintenant ?<br /> Pourquoi révéler aussi tardivement la mort de Ben Laden et dans une précipitation telle que les preuves de sa mort sont falsifiées !<br /> C'est sûr, dans 24 ou 48 heures on va nous ressortir quelques montages photos et vidéo d'une meilleure qualité afin de nous bourrer le mou une fois de plus.<br /> La réalité est bien là : ON SE FOUT DE NOTRE GUEULE !<br /> <br /> Il est beau le "prix Nobel de la Paix" 2009 !<br /> Le monde n'aura pas connu autant de guerres que depuis son élection, même sous le gouvernement Bush, qui est loin d'être un sain, il y avait moins de guerres !<br /> Quand est-ce qu'on arrêtera de nous faire croire que les présidents yankees ne sont pas autres choses que des pantins et que le vrai patron des USA n'est autre que la CIA ?<br /> <br /> <br /> Bises,<br /> Le Papy<br /> <br /> <br />