L’Editorial de l’Humanité

Publié le 28 Avril 2010

 

Infamies

 

Allocations, burqa. C’est l’état de siège idéologique. Mobilisation générale à droite, les imbéciles au premier rang.

 

Par Maurice Ulrich

 

L’infâme ragoût qui nous est servi depuis les élections régionales à l’enseigne de la sarkozy baigne dans une même sauce. C’est d’abord l’ère du soupçon pour les plus modestes. Que signifie cette menace de suspension des allocations familiales si ce n’est que l’on va enfoncer encore plus les familles qui ont le plus de mal à s’en sortir ? Avec cette argumentation digne de ces dames patronnesses de jadis qui venaient faire la morale aux pauvres : S’ils ne sont pas capables de s’occuper de leurs enfants, ils doivent être sanctionnés pour leur bien. C’est absurde, c’est totalement déconnecté de la vie réelle dans les quartiers qui sont appelés difficiles et le sont, parce qu’ils cumulent, en premier lieu, toutes les difficultés en termes d’emplois, de services publics, d’écoles, d’équipements sociaux, d’animateurs, de police de proximité« †La politique de la droite en termes de logement social, de carte scolaire a encore précipité les problèmes. Sa politique en matière d’absentéisme, de prévention de la violence est exactement à l’inverse de ce que préconisent les pédagogues, les éducateurs aussi bien que les psychologues qu’il a prétendu consulter. Ce n’est pas une politique visant à résoudre les problèmes, c’est un salmigondis idéologique stigmatisant les plus pauvres.

 

C’est encore mieux bien entendu quand on peut assaisonner tout cela avec une bonne dose de racisme voilé et d’instrumentalisation de l’islam. La République, nous en sommes tous d’accord, ne peut s’accommoder du port de la burqa. Mais cela justifie une loi en toute urgence ? C’est la burqa qui est responsable des licenciements, de la montée du chômage, des bas salaires, de la crise du capitalisme, des salaires faramineux des grands patrons et bientôt de la faillite de la Grèce ? Mais en plus de cela, voilà qu’à la faveur d’une contravention tombant à point nommé, Brice Hortefeux découvre un époux radical, plusieurs femmes qui escroqueraient les Allocations familiales. Et quand bien même cela serait ? Cela relève de la justice, pas de l’état de siège idéologique. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Mobilisation générale jusqu’à l’absurde, les imbéciles au premier rang. Hier, un député UMP se flattait d’avoir déposé une proposition de loi pour le retrait des allocations familiales aux familles polygames. Mais la polygamie est interdite en France ! Et si la justice n’a pas les moyens de faire appliquer la loi, pourquoi le pouvoir retire-t-il des moyens à la justice ?

 

Quelles que soient les appréciations que l’on peut porter sur chacun de ces problèmes en particulier, car il y des divergences chez celles et ceux qui sont attachés aux valeurs de progrès, on ne peut être dupe de l’ampleur de l’offensive menée par le chef de l’État et ses lieutenants les plus zélés. De son ampleur et de ses objectifs. D’abord, cimenter la droite autour de ses thèmes les plus conservateurs. Les pauvres désorganisent la société, l’islam est dangereux. Tous abusent des services sociaux et c’est à eux que vont nos impôts (malgré notre précieux bouclier fiscal). Ensuite détourner l’attention de l’ensemble des Français des véritables problèmes posés à la nation, dont évidemment la question des retraites. Tenter pour cela de casser l’unité des syndicats, les rapprochements de la gauche, en les entraînant à des polémiques. Enfin et en même temps, poursuivre l’œuvre entreprise d’atomisation de la conscience sociale, d’exacerbation des communautarismes et de mise en pièces des solidarités dans la société. C’est comme cela que l’on transforme des citoyens en variables d’ajustement au profit du marché. La riposte ne peut attendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #PolitiqueS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

ce n'est pas à l'UMP de venir nous donner des cours de laïcité quand on voit les dégâts qu'il lui occasionne chaque jour !!
Diaboliser l'étranger et le musulman sont de vieilles propagandes le pénistes qui choquaient à l'époque et là, non ça passe.....cela va dans le sens de l'extrème droite et c'est très grave !!


P

bonjour Caro, la droite sarkozienne avec son projet de loi anti anti-niqab et sa polémique donne du pouvoir aux radicaux musulmans. Dans l'Huma de ce jour Dounia Bouzar, sociologue répond dans une
interview très interessante à lire... C'est avec de la pédagogie et en proximité de nos frères humains que nous pourront avancer pour la Liberté, les droits de l'Homme et des citoyens dans le
respect de notre République laique. Amicalement.
Jean-Marie à Cuers.