Aragon : Art poétique

Publié le 11 Novembre 2012

Pour commémorer les 30 ans de la disparition du grand poète Louis Aragon qui nous a quitté le 24 décembre 1982, je vous proposerais donc un poème ou un petit texte chaque dimanche et ce jusqu'à la fin de l'année.

 

 

J’aime beaucoup ce poème d’Aragon écrit dans l’hebdomadaire suisse Curieux le 16 août 1942 et qu’il a publié sous son nom. Ce poème simple et épuré ne ressemble pas à ses textes habituels, c’est ce qui m’a attirée chez lui.

 

Caroleone

 

 

125265-aragon-une-jpg_37543.jpg

 

 


 

Art poétique

 

 

Pour mes amis morts en Mai

Et pour eux seuls désormais

 

Que mes rimes aient le charme

Qu’ont les larmes sur les armes

 

Et pour que tous les vivants

Qui changent avec le vent

 

S’y aiguise au nom des morts

L’arme blanche du remords

 

Mots mariés mots meurtris

Rimes où le crime crie

 

Elles font au fond du drame

Le double bruit d’eau des rames

 

Banales comme la pluie

Comme une vitre qui luit

 

Comme un miroir au passage

La fleur qui meurt au corsage

 

L’enfant qui joue au cerceau

La lune dans le ruisseau

 

Le vétiver dans l’armoire

Un parfum dans la mémoire

 

Rimes rimes où je sens

La rouge chaleur du sang

 

Rappelez-vous que nous sommes

Féroces comme des hommes

 

Et quand notre cœur faiblit

Réveillez-vous de l’oubli

 

Rallumez la lampe éteinte

Que les verres vides tintent

 

Je chante toujours parmi

Les morts en Mai mes amis

 

Aragon

 

 

 

 

 

resistance.jpg

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
comment faire le commentaire de ce poème
C
C'est un poème qu'Aragon à écrit en 1942 suite à la mort de Jacques Decour, Georges Politzer, Jacques Solomon et Georges Dudach le 30 mai 1942 au mont Valérien. C'est donc un poème hommage et un poème de résistance au fascisme, du moins c'est ainsi que je l'interprète.
S
<br /> Bonsoir Caro,<br /> <br /> <br /> Très bon choix une nouvelle fois, mais peut-on vraiment se tromper quand on choisit un<br /> poème d'Aragon  ?<br /> <br /> <br /> Ce poème a été mis en musique et chanté par Hélène Martin, et repris dans une compilation de<br /> 3 CD de poèmes d'Aragon ou il est interprété aussi par une certaine Maya sur laquelle je n'ai jamais pu trouver d'informations. Ceci pour l'anecdote.<br /> <br /> <br /> Il est intéressant de noter que divers poèmes d'Aragon ont été mis en musique par plusieurs<br /> compositeurs et la comparaison est très intéressante. Le texte et la musique propre des vers imposent un rythme que l'on retrouve souvent entre les différentes versions.<br /> <br /> <br /> Je pense que tu as trouvé là matière à illustrer ton thème dominical ...<br /> <br /> <br /> Amitiés.<br />
C
<br /> <br /> Bonjour Serge,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je ne savais pas du tout que ce poème avait été mis en musique mais cela ne me surprend pas car il est très chantant, je l'avais remarqué aussi.<br /> <br /> <br /> Adapter les poèmes d'Aragon en chanson, cela ne devait pas être évident car ses écrits sont riches et intenses .Je vais chercher ses musiques dès que j'en aurais le temps.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> "Tu n'en rebviendras pas"!!!!!!! chanté<br /> par Léo Férré est aussi poignant!!! Merci Caro!! Aragon et Elsa furent de bons résitants à la connerie des hommes et de la guerre!!! BISOUS FAN<br />
C
<br /> <br /> Bonsoir Fan,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Cette chanson de Ferré reprends le poème d'Aragon ?<br /> <br /> <br /> Je n'en sais rien à vrai dire car les poèmes que j'ai sont tirés d'un recueil sur les poèmes de la résistance.<br /> <br /> <br /> Tu as raison Aragon et Elsa avançaient main dans la main pour contrer les attaques aux avancées humanistes.<br /> <br /> <br /> Bises et bonne soirée<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br /> <br /> <br /> <br />
H
<br /> Bonjour Caro<br /> <br /> <br /> Encore un petit bijou !  Aragon ne situe pas l'art poètique dans l'esthètisme, ni dans le rythme ni dans l'image, le plus important étant pour lui le contenu. La lutte, le sacrifice et le<br /> souvenir des martyrs donnent à eux seuls la beauté à un texte et ses lettres de noblesse à la poèsie ! ( n'en déplaise aux élégances mieleuses de Jean Bruno Wladimir François de Paule Le<br /> Fèvre d'Ormesson) <br /> <br /> <br /> Merci pour ce Sunday Poèsie !<br /> <br /> <br /> Bisoux<br /> <br /> <br /> Serge<br /> <br /> <br />  <br />
C
<br /> <br /> Bonsoir Serge,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> C'est vrai, le contenu sobre et efficace et chantant aussi.<br /> <br /> <br /> Non, c'est pas son nom quand même à Mr. D'o, j'y crois pas ?<br /> <br /> <br /> Merci à toi surtout, ça me fait plaisir de partager tu le sais sur la poésie, surtout celle-ci évidemment.<br /> <br /> <br /> J'espère être à la hauteur sur cet hommage à Aragon, simple et nature, je sais je ne porte pas un nom à rallonge mais je peux me trouver tout un tas de surnoms pour compenser <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br /> <br /> <br /> <br />