Grève reconductible chez Sanofi Pasteur !

Publié le 22 Décembre 2009

 

arton6912.jpg

 

 

 

 

 

Le site de Sanofi Pasteur de Marcy l’étoile est en grève depuis lundi 10h. Occupation et blocage du site jour et nuit (depuis mercredi) par plus de 1000 salariés !
Le mouvement semble être parti pour durer. Au menu des revendications une (un peu) plus juste répartition des bénéfices de l’entreprise.

Les salariés du site de Sanofi Pasteur de Marcy l’Etoile sont en grève depuis lundi à 10h, après un vote en AG de plus de 600 personnes.


Ils réclament une augmentation générale de 3% du salaire (avec un talon de 150 euros* [1], au lieu des 1,2% que leur octroie la direction, alors que les cadres sont augmentés de 6% et les actionnaires de plus de 23%, et que le bénéfice net du groupe dépasse les 9 Mards d’euros !!
L’année dernière alors que le groupe se disait dans une moins bonne situation financière (à peine 5 Mards de bénéfice !) l’augmentation était de 1,8 % ce qui était déjà moins que les années précédentes.


Alors depuis lundi, plus de 1000 salariés se sont mis en grève, sur les 3000 que compte le site, ça gueule, ça s’organise, on débraie les bâtiments, on bloque toutes les entrées, le journée mais aussi la nuit depuis mercredi soir. Une délégation d’une soixantaine de salariés est partit soutenir ceux du siège social à Gerland, et elle s’est faite accueillir par des vigiles.
A Marcy, des barricades sont donc tenues 24h/24 par plus de 200 personnes, autour de braseros : 34000 euros de palettes sont brûlées pour tenir la nuit ! Aucun camion ne rentre sur le site (à part celui de la cantine, évidemment !), et aucune voiture personnelle (sauf celles des travailleurs handicapés), une partie de la production s’arrête….

Aux dernières négociations de vendredi, les dirigeants refusent toute nouvelle augmentation et menacent d’annuler le peu d’acquis des négociations antérieures (1,2% et talon de 46 €) si la grève ne cesse pas immédiatement.
Cette déclaration a provoqué de vives réactions dans la boîte, et la rage monte…

Le préavis de grève est maintenu jusqu’à dimanche pour les équipes du weekend, et reprendra le 4 janvier (car arrêts et maintenance sur le site pendant les fêtes) lors d’une AG décisionnelle.






greve_sanofi_013-4-d5ac3.jpg

Déroulement de la semaine de grève :

Lundi :


9h : AG à l’appel de l’intersyndicale (CFDT CFTC FO CGT CFE-CGC) de Marcy l’étoile. Vote de la grève à plus de 600 personnes. Défilé ans les bâtiments du site, avec attention particulière pour ceux de la direction.
16h : un Rendez-vous est donné pour le lendemain 8h.


Mardi : La grève se poursuit.


Des négociations ont lieu à Paris avec des délégués syndicaux  : peu d’avancée, toujours 1.2% mais un talon à 46,12 €. Rupture des négociations à midi. Manifestation dans Marcy l’étoile.
15h : l’entrée des fournisseurs est bloquée : des palettes tombent et bloquent les entrées…. des grévistes arrivent en renfort.
16h : toutes les entrées du site sont bloquées.
AG : vote du blocage pour mercredi 7h


Mercredi :


7h : blocage de toutes les entrées du site. Aucun véhicule ne rentre, seul le personnel à pieds peut pénétrer sur le site.
11h : des braseros s’allument un peu partout.
14h : retour des négociations : la direction du groupe bloque toute négociation. Des palettes commencent à brûler.
16h : AG de 800 personnes vote la poursuite de la grève pour jeudi. Étant donné que la nuit passée la direction a profité de l’abandon des barricades pour faire rentrer du matériel et des marchandises, vote à l’unanimité (1 contre) de bloquer aussi la nuit.
Nuit : Blocage total. des tours de garde s’organisent autour de braseros qui ne s’éteindront plus avant le vendredi soir. La direction s’organise aussi pour "renouer le dialogue social", en envoyant des "couples" de cadres qui vont de barricades en barricades pour tenter de discuter. La journée ces hauts cadres passaient également avec des huissiers en donnant les noms des personnes présentes ! ce problème a vite été réglé….


Jeudi : : Continuation des blocages


14h : les négociation du groupe sont complétement bloquées. 17 sites Sanofi en France sur les 28 sont actifs, mais seul Marcy l’étoile est en blocage total.
16h : AG : vote de la reconduite du mouvement au niveau "Pasteur". Bilan de la mobilisation : jugée trop faible sur les autres sites. Seuls les sites "Pasteur" de Val de Reuil (qui fabrique entre autres le vaccin grippe A) 600 personnes mobilisées, et de Marcy l’Etoile continuent la grève pour aboutir à des négociations Pasteur. L’AG vote aussi la reconduite du mouvement pour le 4 janvier si aucune négociation n’aboutit le lendemain.
Nuit : nouvelle nuit de blocage. Ambiance très festive, malgré la neige et les -5 degrés !!


Vendredi : : Poursuite des blocages.


12h : Discussions entre les délégués de l’intersyndicale et le directeur de Pasteur qui renvoie au directeur du groupe Sanofi-Aventis qui annonce : où vous prenez les 46 euros de talon maintenant, ou vous n’aurez "que" 1,2 % et aucun talon. Défilés des salariés dans les bâtiments, toutes les alarmes incendie retentissent. Les camions qui tentent de sortir pendant la manif se retrouvent les pneus dégonflés.
15h : l’Ag confirme la reconduite du mouvement au 4 janvier (car pendant les vacances il y a peu de salariés et peu de production) et maintien le préavis de grès jusqu’au dimanche soir 20 décembre pour les équipes weekend.

[1] Le talon permet d’égaliser les salaires, car les plus bas salaires dont l’augmentation de 3% ne leur apporteraient pas au minimum cette somme (c’est à dire la majorité des salariés !) la toucheront donc par le biais du talon. C’est donc un pourcentage d’augmentation supérieur pour les plus bas salaires, et dégressif ensuite.

 

 

 

 

 

 

 

 


Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Voilà qui rappelle l'ambiance de MAI68. Il ne reste plus que le tous ensemble avec ou sans les cliques confédérales<br /> <br /> <br />