Fumée

Publié le 2 Janvier 2013

 

 

fumee3.jpg

 

 

Tout part en fumée tout s’évapore

Les pensées mal dirigées, les pores

Mal fermés des mains ivres de turbin

Celles qui n’ont de cesse de trimer

De s’user de rides en sillons creusés

Fumée de mains fuient les lendemains

 

Tout part en fumée comme d’un calumet

Les volutes décrivent des cœurs des bleuets

Elles filent dans le ciel en vaporeux signaux

Mais qui sait les déchiffrer sinon les indiens

Ceux qui lisent dans l’horizon  lointain

Les SOS les détresses des êtres en fardeaux

 

Tout part en fumée mon âme mes pensées

Je fume des oreilles et du cœur à volonté

Revenez idées claires proses à l’eau de rose

Il n’est pas l’heure de poser les valises

L’année démarre et sa trame est déjà grise

Revenez sans regarder le combat morose

 

Tout part en fumée les actions les propos

Fertiliser les consciences est un vain mot

L’énergie vitale solide et saine doit rester

Evaporation unique des miasmes diaboliques

Sélection rigide des actions bénéfiques

La vapeur limitée peut alors se diffuser

 

Carole Radureau ( 02/01/2013)

 

 

Ce texte est libre de droit et diffusé sous licence creative commons

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article