FREJUS 2011 : Un problème de santé publique, le moustique tigre !!

Publié le 29 Août 2011

 

LE FLEAU DE FREJUS : LE MOUSTIQUE TIGRE, CA PIQUE !!

 

 

PHIL_2165.jpg

 

 

 

Le moustique-tigre Aedes (Stegomyia) albopictus est un insecte de la famille des Culicidae, originaire d'Asie du sud-est et de l'océan Indien. C'est l'une des dix espèces les plus invasives au monde, étant actuellement présente dans 80 pays sur les cinq continents.

Le moustique-tigre a une longueur de 2 à 10 mm, les mâles étant en moyenne 20% plus petits que les femelles. Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur son thorax et son abdomen, et sans doute aussi à son appétit vorace.

 

 

 

 

DSCN4576

La femelle pond dans les eaux stagnantes, par exemples dans des vieux pneus ou dans des récipients en fer ou en plastique abandonnés, mais aussi dans les flaques d'eau après les fortes pluies.

 

C'est une espèce agressive qui pique de jour comme de nuit, avec une prédilection pour l'aube et le crépuscule. Elle est très résistante aux insecticides. En fait, aucun insecticide présent sur le marché, plaquette, spray ou diffuseur, ne semble l'incommoder. Son cousin européen disparaît totalement partout où le tigre s'installe.

C'est la femelle, une fois fécondée qui pique les mammifères ou les oiseaux pour absorber du sang dans lequel elle trouvera les protéines nécessaires à sa progéniture. Ce n'est pas directement le sang bu sur la précédente victime qui infecte la suivante, mais la salive que le moustique-tigre injecte dans sa victime pour liquéfier le sang.

 

 

 

moustique.jpg

 

 

Les recommandations du conseil général du VAR

 


La lutte contre le moustique "tigre"

 

L'Aedes albopictus (moustique « tigre ») est apparu dans le Var en septembre 2007.

Il est implanté sur les communes de Fréjus, Saint-Raphaël et Sainte-Maxime.

 

Ce moustique peut être vecteur, principalement en outre mer, en zones tropicales et subtropicales (Afrique, Asie, Océan Indien, Amérique du Sud, Océan Pacifique) de la dengue ou encore du chikungunya.

 

Dans le Var, il n'a encore jamais transmis de telles maladies. Toutefois, dans le cas suivant, une contamination n'est pas impossible :

 

Si un individu porteur d'une de ces maladies est piqué par un moustique tigre une fois revenu de son voyage, l'insecte devient alors porteur du virus qu'il a prélevé avec le sang de la personne piquée. S'il pique d'autres personnes, elles peuvent-être contaminées à leur tour.

 

Voici quelques conseils et gestes simples pour apprendre à le reconnaître, s'en protéger et éviter sa prolifération.

 

Comment le reconnaître ?

 

Pour agrandir la photo, cliquez-ici

 

Ce moustique est recouvert d'une multitude d'écailles. Il doit son nom de « moustique tigre » à sa coloration noire et blanche.

C'est un insecte diurne. Il pique le jour, surtout en début de journée et en fin d'après-midi, ce qui le distingue de ses congénères plutôt nocturnes.

Il ne rentre que rarement dans les maisons.

Il vit plutôt en ville où les conditions requises à sa reproduction sont les plus favorables.

Sa piqûre est douloureuse.

 

 

cycle moustique

 

 

 

Comment s'en protéger ?

 

- Appliquez sur la peau des produits anti-moustiques type répulsifs (sprays, crèmes…) bénéficiant d'un avis favorable des experts de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de Santé (AFSSAPS)

 


 

- Portez des vêtements couvrants et amples et les imprégner d'insecticide pour tissus (perméthrine , deltaméthrine)


- Dormez sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide pour tissus.


- Pulvérisez des insecticides dans votre habitation (diffuseurs électriques) et à l'extérieur (serpentins)

 

Comment éviter sa prolifération ?

 

Le Conseil Général du Var va prochainement mettre en place un dispositif de lutte contre les moustiques de simple nuisance et vecteurs potentiels de maladies infectieuses via une surveillance accrue.

 

En complément, au quotidien chacun peut d'ores et déjà agir chez soi.

 

Tous les moustiques ont besoin d'eau pour se reproduire. Chaque femelle du « moustique tigre » peut pondre 200 œufs qui se transforment en larves puis en moustiques au bout de 7 jours. En supprimant les eaux stagnantes autour de votre domicile, vous éliminez les lieux de ponte éventuels.

 

Cycle de développement de l'aedes albopictus

 

Quelques gestes simples :

 

- Jardinières : arrosez les de manière contrôlée de sorte à avoir un terreau humide, mais jamais d'eau apparente


- Soucoupes sous les pots de fleurs, vases, seaux : videz-les souvent


- Réserves d'eau (bidons, bacs pour arrosage) : couvrez-les d'une moustiquaire ou d'un tissu


- Bassins d'agrément : entretenez-les régulièrement. Vous pouvez également y introduire des poissons rouges, friands de larves.


- Piscines : entretenez-les en permanence. Hors saison, videz-les ou bâchez-les.


- Gouttières, rigoles d'évacuation : entretenez-les régulièrement, vérifiez leur bon écoulement.


- Matériels de jardin, jouets, pneus, réceptacles potentiels d'eau : videz-les, retournez-les ou rentrez-les.


 

Téléchargez le dépliant "Comment se protéger des moustiques et éviter leur prolifération"

Téléchargez le dépliant "Comment se protéger des moustiques et éviter leur prolifération" (version anglaise)

 

Pour en savoir plus, quelques liens utiles :

 

Quelques photos du moustique Tigre


http://www.elbaixllobregat.net/mosquitigre/contingut.asp?id_menu=30&sub=sub28

 

Le cycle de vie du moustique


http://www.eidatlantique.eu/cycle_moustique.php

http://www.eid-rhonealpes.com/cycle.htm

 


 

La surveillance des moustiques exotiques importés


Selon la convention du 13 juin 2006, passée entre ministre de la Santé et l'Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral Méditerranéen (E.I.D. Méditerranée)


http://www.eid-med.org/

http://www.albopictus.eid-med.org/


 

La veille sanitaire


Préfecture de La Réunion http://www.chikungunya.gouv.fr

Ministère de la Santé http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/zoonose/12z_FAQ.htm

L'Institut de veille sanitaire http://www.invs.sante.fr/surveillance/chikungunya/default.htm

 

Pour les voyageurs


http://www.invs.sante.fr/publications/2007/plaquettepro-voyages-tropiques/voyageurs_tropiques.pdf

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1043.pdf

http://ecdc.europa.eu/Health_topics/Chikungunya_Fever/toolkit/pdf/Travellers/02%20Poster%20for%20Travellers_FR.pdf

 

Brochure en anglais


http://ecdc.europa.eu/Health_topics/Chikungunya_Fever/toolkit/pdf/General%20Public/Brochure%20for%20the%20General%20Public_EN.pdf

 

 

 

 

 

 


A Fréjus et St Raphaël, un outil est mis en place : le SID (service intercommunal de démoustication) opérationnel depuis le 1er avril 2011, il a pour objectif  3 missions :

 

-          Repérage systématique des gîtes de prolifération des moustiques sur le territoire


-          Interventions de  traitements anti-larvaires sur les zones publiques


-          Actions de sensibilisation et de communication pour une prévention accrue chez les privés.

 


http://www.agglo-frejus-saintraphael.fr/questions_moustiques.htm

 

 

moustique-tigre-4.jpg

 

 

 

 

Sauf que la lutte bio c’est bien, mais pour se débarrasser efficacement des larves, je doute que cela soit suffisant…..concilier santé publique tout en respectant l’écosystème avec une prolifération de ces petites bêtes est une véritable gageure !!

 

 Un sacré problème pour la ville de Fréjus entièrement tournée vers la recherche du profit : comment d’un côté attirer le touriste avec tout un panel immobilier, des infrastructures luxueuses, des commerces et restaurants qui n’ont qu’un objectif, plumer le badaud et d’un autre côté offrir à ses derniers la piqûre fatale ?

Il faut être aveugle pour ne pas remarquer dans les rues de la ville et sur la plage, les jolis » tatouages » laissés par le tigre sur les malheureux touristes à chair tendre !!


Ces problèmes, je les laisse facilement à des élus qui n’ont certes pas conscience que tous ces projets d’urbanisme démesurés ont tellement dénaturé la ville que tout est lié, c’est le chien qui se mord la queue !!

 

Petit rappel : En 2010 il y a eu 179 cas de chikunguya en PACA, cette année, sont recensés 8 cas ces 3 derniers mois.

 

 

 

frejus_8823_jxslivma.jpeg

 

                                       La mise en place de l'extension de Port Fréjus II.......je ne vous raconte pas les petites bêtes qui existent de l'autre côté des balustrades !!

 

 

 


 

 

chauve.jpg

 


 

Maintenant je fais un petit parallèle entre l’extension du port de Fréjus et l’apparition de la vilaine bestiole :


Sur ces terres anciennement marécageuses existaient il y a bien longtemps des vergers : les arbres hébergeaient pas mal de petites bêtes volantes qui font peur aux humains mais trouvent une grande utilité dans la chaîne alimentaire : les chauves-souris !


Chauve qui peut, les vergers arrachés, la terre mise à nue ont fait partir les charmantes voleuses nocturnes qui sont friandes de moustiques et peuvent en manger l’équivalent de leur poids pendant leur repas du soir !!

Bousculez la nature et elle reprend ses droits !!

 

A Fréjus, les vacances c’est du sport, venez avec votre moustiquaire, votre portefeuille bien rempli et ayez le moral, c’est pique nique douille c’est toi l’andouille !!

 

Je vais vous faire une dernière confidence : c’est triste la côte, même les cigales ont la bouche bée, et une Provence sans cigales, ce n’est pas une Provence !!

 

Caroleone

 

 

 

 

cigale.jpg

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Bonsoir papy,


Tiens j'en ai un à la maison qui a eu la même idée que toi mais c'est pour le traitement des malheureuses araignées !!


Je vais regarder tranquillement cette vidéo que j'aime beaucoup après manger...merci mon petit papy......


 


Bizz


 


caroleone



P


Pour éliminer ces sales bêtes on devrait remplacer le Flytox par des lance-flammes !


 





 


Bizz,
Le Papytox 



C


Bonjour mes amis,


 


Nous sommes d'accord aussi à ce sujet, la course effrénée au profit dans les mains d'élus de droite qui sont de la même trempe que notre président bling bling est en train de prendre des
proportions terribles, je crois que depuis la quinzaine d'années que je fréquente la côte, cela s'aggrave terriblement !! Où bien, est-ce moi qui voit les choses différemment ?


Peut-être au niveau de l'urbanisme suis-je plus éveillée à la suite de mon rôle de conseillère à la commission urbanisme et espaces verts de ma ville : je vois des choses dans ce domaine que je
ne connaissais pas trop avant comme les revêtements, le mobilier urbain, les matériaux etc....


Pour ce qui est de la nature et des petites bêtes, ça c'est un peu mon domaine de prédilection et ce saccage de l'écosystème et la révolution écologique que l'urbanisation provoque me donne la
nausée....et me fait rire aussi en constatant l'effet boomerang occasionné même si c'est pas drôle de se faire piquer par les tigres  !!


 


C'est le touriste qui trinque mais également l'habitant qui subit tout le programme mis en place pour cela......après tout, l'habitant aurait plutôt intérêt à voter pour autre chose que la droite
mais dans cette région, le FN fait rage, le problème politique est compliqué et je doute que la gauche soit bien représentée .....tout fout le camp, les valeurs se perdent, les gens démissionnent
pour tout, ne se battent pas et subissent alors que moi, tout me révolte et me pousse à sortir les barricades.


Pour un peu, j'aimerais me retrouver élue d'opposition face à un Elie Brun, pas complexé et gonflé comme un coq hardi.....cela me motiverait plus que d'assister des élus socs.......


Peut-être dans une autre vie !!


 


Merci encore pour votre visite et à plus tard !!


 


Bizz


 


caroleone


 


 



S


Bonjour Caro,


Je vois que tu as vite compris le fonctionnement de la côte "attrape touristes" et les graves problèmes qui en découlent telle que la destruction des milieux naturels comme les zones marécageuses
où vivaient batraciens, oiseaux et autres prédateurs de moustiques. 


Le constat que tu en fais est le même que le nôtre quand nous avons quitté cet endroit en 1995 où le massacre avait déjà bien commencé.  Cette côte, hormis les endroits protégés par le
conservatoire du littoral, est complètement défigurée par la recherche du profit maximum basé sur un tourisme exacerbé.


Toutefois, s'il était encore possible, avant les années 1970, de fréquenter des terrains de camping à vocation populaire, il est devenu difficile aujourd'hui, pour des familles modestes, de
profiter de la mer sans débourser des sommes astronomiques.


Dans cette région, particulièrement, (mais elle n'est pas la seule), "le touriste" est une vache à lait à qui on doit extirper un maximum de fric dans un minimum de temps, tout en étant considéré
comme un parasite par ceux qui les exploitent.


Amicalement.