Fralib : la réponse des salariés aux arguments du directeur

Publié le 23 Avril 2011

4 avril
Gérard Cazorla et Olivier Leberquier apportent des
arguments contraires à ceux de la direction de Fralib concernant la
productivité, les volumes, les salaires...
 
 À chaque argument d'Unilever, nous avons un argument opposé",
 
soulignaient Gérard Cazorla et Olivier Leberquier mercredi à l'issue de
la réunion à la Dirrecte (Direction régionale du travail). À la suite de
l'interview accordée à La Provence par Angel Llovera, le directeur de Fralib, le secrétaire du CE CGT, et le délégué syndical CGT parlent de "mensonges" et argumentent à leur tour.
 
Parts de marché
Notre coeur de métier c'est le thé et les infusions aromatisés.

Certaines usines sont spécialisées dans le thé noir et c'est lui qui souffre le plus.
En parlant de -20% Unilever globalise. Dans un document du groupe daté dejanvier 2010 il est écrit
 

" Une année encourageante pour Unilever.
 

Unilever gagne de la part de marché volume et maintient sa part de marché valeur."
 
Marques distributeurs

"Dans les scénarios évoqués par Unilever, ils ont envisagé la

production de 1200 tonnes pour les MDD, soit 700 millions de sachets et en même
temps ils nous disent que les quatre usines sont en surcapacité de 1,5
milliard; cette production permettrait donc de régler 50% de la surcapacité. Et
si le problème est le coût que représente Gémenos, nous, nous proposons que les
sachets soient produits en Pologne par exemple où c'est moins cher et que
Gémenos récupère une autre production polonaise.
Après le PSE (Plan de sauvegarde de l'emploi) de 2007, dans un document le président de la catégorie écrit : "Gémenos ne sera jamais en mesure de concurrencer les coûts
des autres usines européennes dans les produits de formats simples.
Par contre c'est un site conçu pour êtreflexible.
Par conséquent, la vocation stratégique de Gémenos sera de réaliser
des produits à forte valeur ajoutée, à faible volume et qui demandent une forte réactivité
".
Mais on ne nous a jamais donné de produits à valeur ajoutée de type sachets pyramides."
 
Sachets pyramides
 
Les volumes
 
Investissements

"Quand Unilever parle de manque de productivité, prenez l'exemple de 2008.

Le projet était de créer une ligne de conditionnement automatisée pour faire du Variety pack. L'investissement était de 750000€.
La ligne a été mise en route en juin 2009 il n'y a aucune obstruction.
En 2008, on nous a demandé de produire 1,570 million de sachets on en a produit 1,530 million.
Le budget alloué était de 20,5M€ on a dépensé 20,18M€. On a juste répondu aux objectifs
demandés par Unilever.
"Pourquoi refuserait-on des investissements. En 2004, le projet Botero prévoyait la suppression de toutes les anciennes machines et leur remplacement par des plus rapides qui ne fabriquent que du double chambre. Ce projet prévoyait la suppression de 57 emplois. Le directeur d'alors nous a
demandé notre avis. Nous nous avons demandé à l'expert du CE une expertise. La direction a refusé. À aucun moment nous avons dit non à ce projet. On a même proposé à l'époque d'avoir des machines pour les pyramides".
 
Travail et salaires

"Quand M. Llovera parle de 29 heures par semaine c'est parce qu'il enlève du temps effectif

 les temps de pause prévus par l'accord. Or, pendant les pauses, les machines tournent encore.
Quant aux salaires trop élevés voici deux bulletins de paye: avec plus de 15 ans d'ancienneté
cet opérateur gagne 2199€ brut, 1665€ net avec les primes de nuit en faisant les trois-huit.
Cette opératrice qui travaille en deux-huit gagne 1995 € brut et 1471 € net. C'est ce que vous appelez de gros salaires!
Bien sûr qu'Unilever nous a supprimé des volumes, par ce système desachets pyramides.
On a aussi perdu la boîte "Variety pack". Jusqu'en 2005-2006 les sachets étaient conditionnés ici et donnés à un CAT pour l'empaquetage, puis c'est passé manuel en Pologne et finalement leconditionnement aussi est passé en Pologne en 2009. Dans les comptes rendus de CE on voit bien que depuis 2003 des volumes sont transférés en Pologne, à l'usine de Dubaï, en Belgique... "Unilever a réalisé une "étude consommateurs".
 

Arrivent en tête les sachets mousselines, puis les pyramides et les doubles chambres.
Le seul produit à valeur ajoutée que l'on avait c'était le sachet rond pour Tchaé,
mais on nous l'a enlevé en juin pour le fabriquer en pyramide à Bruxelles.
Il y avait une solution, basculer le sachet rond en mousseline et les volumes restaient à Gémenos."
 
Et les courbes entre 2003 et début 2010 montrent que face à ses concurrents, Unilever reste leader.
 
En France, c'est-à-dire 70% des volumes de Fralib, on est passé de 45% de parts
de marché à 40% en valeur et en volume de 48% à 39%.
Tetley est à 5%. En globalisant, on nous montre du doigt mais la situation n'est pas
catastrophique."


Le site des FRALIB sur lequel vous pourrez suivre toute la chronologie, suivez l'éléphant  et cliquez sur l'image :

gif-animaux--241-.gif

"Composition-final--800x800-.jpg











Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Qu'est ce que ce nabot à pu détruire sur son passage, c'est notre tsunami à nous....<br /> Et il y en a encore pour trouver que l'on vit bien en France, ma parole, on ne doit pas vivre les évènements en même temps !<br /> Bises<br /> caroleone<br /> <br /> <br />
P
<br /> Mouaip, la réponse est vraiment trop technique pour le simple mortel que je suis. Il faudrait travailler au sein de Fralib pour en comprendre tous les détails.<br /> Je comprends juste que malgré tous les efforts des salariés, la direction reste implacable dans les choix qu'elle a fait depuis très longtemps.<br /> Déduire les temps de pause ! Ça c'est le grand sujet syndical du moment... On entend parler de ça de plus en plus. Bientôt ils mettront des pointeuses devant les toilettes qui seront payantes bien<br /> évidemment !<br /> Dans le cas particulier des Fralib il faut noter que ce sont les salariés qui apportent les solutions, doivent-ils fournir aussi les machines ?<br /> <br /> Vivement l'année prochaine... enfin j'espère !<br /> Tenez bon les gars, encore un an !<br /> <br /> Amitiés fraternelles,<br /> Le Papy Mouzeot<br /> <br /> <br />