Diego Rivera, peintre mexicain

Publié le 8 Juin 2010

PaysageZapatiste-diego-rivera.jpg paysage zapatiste

 

Nationalité : Mexicaine

 

Naissance : 08 Decembre 1886 à Guanajuato

 

Mort le : 24 November 1957

 

Métier : Peintre

 

Diego Rivera, connu pour avoir vécu une passion tumultueuse avec la peintre mexicaine Frida Kahlo, est aussi l’un des plus grands « muralistes » du XXe siècle, avec ses compatriotes Siqueiros et Orozco.

 

Avant de se fixer en 1909 à Paris, alors capitale artistique du monde, Diego Rivera étudie la peinture à l’Académie de San Carlos à Mexico, puis à Barcelone en 1907. A partir de 1912, il se tourne vers le cubisme, dont Braque et Picasso sont les hérauts. Il fréquente les milieux d’avant-garde de Montparnasse, et compte parmi ses amis des artistes de toutes nationalités installés à Paris : Picasso, Modigliani, Lipchitz, Mondrian, Severini.

 

En 1918, Rivera se détourne du cubisme et revient à une figuration plus naturaliste. Il retourne au Mexique trois ans plus tard, et en 1922 commence ses premières fresques en compagnie de plusieurs camarades peintres. Proche des mouvements d’extrême gauche (il est l’ami de Trotsky, qu’il accueille chez lui au Mexique) et engagé politiquement, l’artiste aborde dans ses œuvres des thèmes socialistes liés à la guerre civile mexicaine des années 1910, notamment celui du travail et de la liberté, mêlés à des représentations ethniques. Son style aux formes simplifiées et aux couleurs vives s’accorde parfaitement avec les vastes superficies qu’on lui donne à recouvrir de peinture.

 

Il effectue de 1930 à 1934 plusieurs séjours aux Etats-Unis avec son épouse Frida Kahlo (ils se marient en 1930), et se voit commander plusieurs fresques sur des thèmes industriels, notamment pour l’Art Institute de Detroit (1932-1933), ou Homme au carrefour pour le Rockefeller Center de New York (1934), mais la fresque est retirée peu après car le portrait de Lénine qui y est inclus provoque un scandale.

 

Rivera meurt près de Mexico en 1957, trois ans après Frida, à l’âge de soixante et onze ans.

Quelques œuvres majeures :

 

•La Tour Eiffel (1914, collection particulière)

 

•La Création, fresques pour le Colegio San Ildefonso de Mexico (1922-1923)

 

•Vision politique du peuple mexicain, fresques pour le Ministère de l’Education publique de Mexico (1923)

 

•Festival des fleurs (1925, Los Angeles, County Museum)

 

•Fresques pour l’université de Chapingo à Mexico (1925-1927)

 

•L’Histoire du Mexique, fresques pour le Palais national de Mexico (1929-1935)

 

•Detroit Industry, fresques pour l’Art Institute de Detroit (1932-1934)

 

•Homme au carrefour, fresque pour le Rockefeller Center de New York (1934, déposée)

 

•Portrait de Lupe Marin (1935, Mexico, Museo de Arte moderno)

 

•Nu aux lys (1944, collection particulière)

 

 

454942.jpg

 

 

Peintures murales

 

Dans les années 1930, Rockefeller avait voulu employer les meilleurs artistes de son époque pour décorer l'intérieur du RCA Building. Il sollicita notamment les peintres européens Pablo Picasso et Henri Matisse, mais ces derniers ne participèrent finalement pas au projet. En 1932, l'artiste communiste mexicain Diego Rivera, reçut une commande de Nelson Rockefeller pour créer une fresque sur un mur de 100 m² dans le hall d'entrée du futur GE Building. Il avait précédemment exécuté une peinture murale controversée à Détroit intitulée Detroit Industry, commandée par un ami d'Abby et de John, Edsel Ford, qui devint plus tard un administrateur du MoMA.

 

Cependant, ce ne fut pas une réelle surprise lorsque l'Homme au carrefour de Rivera fit l'objet d'une controverse, parce qu'il représentait des scènes du 1er mai moscovite et un portrait clair de Lénine qui n'apparaissait pas sur les croquis initiaux. Après que Nelson eut envoyé une lettre à Rivera lui demandant de remplacer le visage de Lénine par un portrait anonyme, Rivera refusa (après avoir offert pour contrebalancer Lénine d'ajouter un portrait de Lincoln), la fresque fut donc recouverte à la demande de Nelson, qui était devenu le grand patron du Centre. Neuf mois plus tard, après de nombreuses tentatives pour sauver la fresque - y compris son éventuel déménagement au Museum of Modern Art de Abby - elle fut finalement détruite.

 

Rivera recréa son œuvre plus tard à Mexico dans une version modifiée, d'après une photographie prise par sa femme, Frida Kahlo ; cette version comprenait le portrait de John D. Rockefeller, Jr. La fresque du Rockefeller Center fut remplacée par une immense peinture murale de l'artiste catalan José Maria Sert, intitulée American Progress, représentant une vaste allégorie d'hommes construisant l'Amérique moderne. Elle comprend les portraits d'Abraham Lincoln et du poète Ralph Waldo Emerson, et elle recouvre le mur ouest du Grand Lobby du 30 Rock.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Arts et culture, #Mexique

Commenter cet article

Tourtaux 08/06/2010


C'est très joli mais ce soir mes pensées sont ailleurs.
Je viens de t'envoyer un mail très urgent


Tietie007 17/03/2011


Superbes fresques murales, découvertes en visitant Mexico City, un peintre immense que Diego !


caroleone 17/03/2011


Tu as de la chance Titie d'avoir pu admirer les oeuvres de Diego, j'espère un jour en avoir l'occasion également.

Amicalement

caroleone