Demandez le programme !! Promouvoir un progrès humain durable

Publié le 15 Octobre 2011

 

Chers élèves,

 

Pour vous détendre ce week-end, promenez-vous dans les champs et rapportez-moi les idées que vous aurez glanées pour développer l'agriculture non industrielle pouvant nourrir toute la planète : en quantité et en qualité !

 

Celui qui aura rédigé la plus belle rédaction avec le plus beau projet pourra certainement s'inscrire directement au parlement européen !!

 

A vos neurones !!

 

Caroleone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ogm.jpg

 

 

4. Produire autrement

 



Le mode de production actuel ne vise pas la satisfaction des besoins humains. Il donne la priorité au profit à court terme, laisse de côté des besoins sociaux immenses parce que ceux-ci sont non rentables tout en encourageant les productions inutiles au bénéfice de la surconsommation des plus riches. Il dégrade gravement les conditions de travail et d’emploi. Nous lui opposons un nouveau mode de production dont la finalité sera le développement de toutes les capacités humaines et l’épanouissement de chacun-e plutôt que l’intérêt du capital. Il sera basé sur une politique industrielle favorisant l’éco développement, une politique de réduction du temps de travail avec créations d’emplois correspondants, ainsi que le développement d’emplois utiles intégrant de nouveaux besoins communs. Cette réorientation passe par un renforcement des droits des salarié-es pour avancer vers un contrôle collectif des conditions de travail, de son organisation et de son contenu.


Agir tout de suite :


Création de pôles publics de l’industrie


Plan national de transition écologique de l’agriculture, révision du mandat des SAFER* et du Code des marchés publics, soutien à l’installation des jeunes agriculteurs et à une agriculture responsable


Agir pour un changement durable :


Redéfinition de filières industrielles prioritaires pour répondre à des objectifs sociaux et environnementaux


Adoption d’une nouvelle Politique agricole commune fondée sur l’objectif de souveraineté alimentaire et centrant la production sur les besoins intérieurs


Mise en place d’un nouvel indicateur de Progrès Humain (IPH)* après débat populaire et vote du parlement



Promouvoir un progrès humain durable :



L’organisation de la société doit viser un but : l’intérêt général et l’émancipation de
chacune et de chacun. Elle doit donc encourager les activités socialement utiles car il
n’y a pas de progrès humain quand seules les activités offrant une rentabilité suffisante au capital se développent. Elle doit permettre une citoyenneté effective car il n’y a pas de progrès durable si les citoyens sont transformés en consommateurs sommés d’écouler une production qui croît sans cesse indépendamment de toute prise en compte de l’impact environnemental et des besoins réellement humains.
 
Ces nouveaux objectifs nécessitent d’autres indicateurs que ceux à partir desquels est actuellement jugé le « progrès » des sociétés, notamment le PIB utilisé pour mesurer la croissance. Nous proposons donc la mise en oeuvre de nouveaux indicateurs qui contribueront à engager une réorientation radicale de nos modes de production, d’échange et de consommation, mais aussi à inventer une nouvelle conception du progrès.


Un indicateur synthétique de Progrès Humain (IPH) devrait prendre en compte quatre groupes de critères : l’épanouissement personnel et l’émancipation (protection des libertés, éducation, amélioration des conditions de travail, espérance de vie en bonne santé…), la sociabilité et la cohésion sociale (développement de la vie associative, taux d’emploi, niveau de protection sociale, prise en compte de toutes les dépendances, de l’isolement…), l’égalité et la justice sociale (inégalités de patrimoine et de revenu, reproduction sociale, égalité hommes-femmes, égalité d’accès à la culture, aux services publics…), le respect de l’environnement (empreinte écologique, pollutions, taux d’émission de CO2...).
La composition exacte de l’IPH fera l’objet d’un débat populaire, puis sera soumise
au Parlement. Ainsi l’IPH sera un instrument démocratique permettant à la société de
débattre de ses fins. Cette démarche sera mise en oeuvre à tous les échelons.

 

 

Et c'est toujours en direct du programme du FDG.

 

 

 

 

 

 

 


Rédigé par caroleone

Publié dans #Elections piège à.....

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Bonsoir Txakal,


 


C'est pas mal ça comme programme, remplacer AVOIR par ETRE : une autre façon de voir et vivre les choses évidemment.


 


Bises


 


caroleone



T


Le seul progrès durable pour l'être huamain est remplacer AVOIR par ETRE...


Sinon, c'est la fin de l'Humanité... tant mieux pour la Planète Terre? sans doute...