Cuba toujours solidaire avec Haïti

Publié le 18 Janvier 2010

Le Parlement cubain et des étudiants latino-américains en médecine expriment leur solidarité avec Haïti

La Havane, 16 janvier (RHC)

 La Commission Permanente des Relations Internationales de l’Assemblée Nationale Cubaine et des élèves de l’École Latino-américaine des Sciences Médicales ont exprimé leur solidarité avec le peuple d’Haïti face à la tragédie qu’il vit comme conséquence du séisme de mardi dernier.


Dans une déclaration émise à La Havane et dirigée à la communauté internationale, les Parlementaires cubains soulignent que FACE à cette calamité l’esprit humaniste et le devoir solidaire d’imposent de même que la mobilisation de toutes les ressources possibles pouvant contribuer à alléger les graves pénuries que les Haïtiens souffrent en ce moment.


La Commission Permanente des Relations Internationales du Parlement cubain adresse ses condoléances les plus sincères aux parlementaires et aux autorités de ce pays frère, aux proches des victimes et au peuple en général.


Pour leur part, les étudiants de l’ÉLAM, l’École Latino-américaine des Sciences Médicales, ont adresse une lettre au Président Raul Castro pour lui demander de leur donner l’opportunité d’aller porter secours au peuple haïtien.


Ces jeunes en provenance du Guatemala, du Nicaragua, de Panama, de l’Uruguay, du Costa ARica, du Venezuela, de la Bolivia, du Honduras, de l’Equateur, du Mexique, du Chili et du Paraguay, qui se forment comme médecins à Cuba ont créé la Brigade Internationaliste, Solidarité avec les peuples, 12 janvier.


Le 12 janvier a été la date à laquelle Haïti a été secouée par ce tremblement de terre de grande intensité qui a fait des pertes humaines et matérielles incalculables.


Nous éprouvons le devoir moral, solidaire et internationaliste de nous consacrer entièrement aux besoins urgents de la population haïtienne, souligne le message adresse au Président cubain.

Il souligne que la brigade pourrait se rendre en Haïti pour apporter sa coopération, répondant ainsi aux idéaux sous lesquels ils se forment en tant que gardiens de la santé au service de l’Humanité toute entière. Nous vous demandons de nous accorder la possibilité de venir en aide des plus affectés par cette catastrophe.


Comme dirait le Commandant en chef -précise la lettre- nous accomplissons un devoir internationaliste élémentaire en aidant le peuple haïtien.


À Santiago de Cuba, une autre initiative a vu le jour dont nous parle notre envoyé spécial José Emilio Oliveros.



La brigade médicale cubaine réalise une activité intense auprès des victimes du séisme

 

La Havane, 15 janvier, (RHC)--

. La brigade médicale cubaine qui porte secours depuis mardi même aux victimes du séisme à Port-au-Prince réalise un travail intense jour et nuit. Notre envoyé spécial, Isidro Fardales, fait le point sur cette aide solidaire en ce moment difficile pour le peuple haïtien.


« Le va et vient, jour et nuit, est la constante à l’hôpital que la brigade médicale cubaine a installé sous des tentes à proximité de l’hôpital militaire de Port-au-Prince, résidence habituelle des praticiens cubains.


Il n’y a pas de repos. Les victimes du séisme qui a pratiquement balayé la capitale haïtienne demandent à tout moment le secours des praticiens. Les sauveteurs sortent encore des décombres des blessés et bon nombre de cadavres. Les cadavres s’entassent, par milliers, aux portes de la morgue.


Le chef de la brigade médicale cubaine, le Dr Rafael Reyes, orthopédiste, nous a expliqué qu’ils ont dû improviser cet hôpital sous des tentes car tous les hôpitaux de Port-au-Prince ont été affectés par le séisme. C’était la seule manière d’assurer des soins aux blessés.

Il a signalé que les coopérants cubains se sont donnés à la tâche d’improviser d’autres hôpitaux pour pouvoir élargir l’aide médicale cubaine aux blessés. Il faut d’abord nettoyer les espaces mais cette tâche est presque impossible pour eux à cause de l’arrivée de personnes qui ont été attrapées pendant de longues heures sous les décombres ou dont l’état de santé est très détérioré.


Le Dr Reyes a salué l’arrivée d’un renfort de 70 praticiens cubains spécialisés en situations de désastre ainsi que d’un groupe de médecins et de secouristes vénézuéliens qui leur ont offert leur appui. Il a précisé que la brigade cubaine a également l’appui bénévole de collègues haïtiens, médecins et étudiants qui font leur internat à Cuba »




L’ambassadeur d’Haïti à Cuba exprime ses remerciements au gouvernement et au peuple cubain


 

La Havane,15 janvier, (RHC)--.

 Jean Victor Généus, ambassadeur d’Haïti à Cuba, a exprimé ses remerciements au gouvernement et au peuple cubains pour l’aide offerte aux sinistrés du séisme qui a secoué cette île antillaise.


« C’est une situation sans précédents dans l’histoire du pays. On ne peut pas imaginer un séisme de cette puissance. Ça a été terrible » a-t-il relevé dans une interview qu’il a accordée à l’agence d’information nationale.


Répondant à une question sur les services que prêtent les praticiens cubains à ses compatriotes, l’ambassadeur haïtien a répondu :


« C’est une des plus efficaces. Les médecins cubains sont adaptés au pays et à sa situation et en ce moment, ce dont nous avons le plus besoin ce sont des médecins avec cette expérience et cette disposition » et il a ajouté :


« Cuba a toujours été très solidaire, depuis bien avant ce désastre. Je profite de cette occasion pour remercier le gouvernement et le peuple cubains de l’aide et la solidarité qu’ils nous donnent en ce moment difficile » a-t-il souligné.


L’ambassadeur d’Haïti à Cuba a d’autre exprimé sa préoccupation pour la préservation de la nature.


« Cette situation si difficile est aussi le moment d’exprimer notre préoccupation au sujet de l’environnement et du changement climatique.


Dans les Caraïbes, nous sommes habitués aux problèmes que nous occasionnent les ouragans mais maintenant nous voici face à un séisme d’une très forte intensité.

Tout cela est probablement très lié aux changements qui ont lieu dans le climat mondial. J’espère que les gouvernements et les experts qui ont raté un accord lors de la récente réunion de Copenhague, au Danemark, analysent et se rendent compte que maintenant Haïti est la victime mais que demain pourront être beaucoup d’autres pays, y compris beaucoup d’autres peuples des Caraïbes et d’autres régions »



Radio cuba havana





 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Cuba

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> J'espère que ce scénario catastrophe n'est pas mis en application car avec les EU il faut s'attendre à tout c'est sûr mais de là à provoquer la nature. Cela pourrait bien un jour leur retomber<br /> brutalement sur la tête.<br /> <br /> <br />