Mexique : Les mines d'argent

Publié le 8 Août 2011

 

LES MINES D'ARGENT

 

 

 

 

 

photo77.jpg

 

image

 

 

 

L’histoire des mines d’argent au Mexique commence en 1528 avec l’arrivée des conquistadors et joue un rôle important dans l’histoire coloniale puis lors de l’indépendance et de la révolution mexicaine.

Les sites miniers étaient fortement peuplés et très actifs dans l’histoire du Mexique.

 

Qu’est-ce que l’argent ?

 

 

 

 

290px-SilverUSGOV.jpg

                 pépite d'argent  image

 

 

 

L’argent est un métal précieux de couleur blanche dont le symbole est Ag. Son nom vient du latin « argenteum ».

Sa température de fusion est de 961 ° et sa masse volumique est de 10.490 kg/m3.

 

La production mondiale du précieux métal gris a encore progressé en 2010.

L’argent, contrairement à l’or à vu sa production augmenter depuis 2003. Cette divergence de production entre l’or et l’argent n’est pas due au hasard mais à la géologie et à l’histoire de la production.

 

La production mondiale en 2010 est de 22.200 tonnes soit 713 millions d’onces d’argent (une once = 31.103 grammes).

 

Elle a augmenté de 1.8 % depuis 2009.

 

Les deux tiers de la production d’argent ne proviennent pas de mines d’argent primaires mais de mines bi produits qui produisent du zinc, du cuivre, du plomb ou de l’or.

 

Le Mexique est le 1er producteur mondial d’argent en 2010, sa production est de 128.6 millions d’onces d’argent.

La première mine d’argent au Mexique a produit le tiers de la production du pays et 5% de la production mondiale pour 2010, c’est la seconde mine d’argent au monde.

 

Le sommet de la production d’argent au Mexique est atteint en 1780, trente ans environ après l’indépendance du pays avec 24 millions de pesos par an.

 

 

 

 

photo76.jpg

image

 

 

 

 

Les minerais métalliques jouent, depuis plusieurs siècles, un rôle important dans l'économie mexicaine. Jusqu'en 1970, le Mexique a été le premier producteur mondial d'argent. La "ceinture d'argent", de Zacatecas et de Guanajuato (dans le nord de la Mesa Centrale) jusqu'à la région de Chihuahua, dans la Mesa del Norte a été la principale région minière du pays au cours de la période coloniale. A l'heure actuelle, la production minière s'est désormais orientée sur les minerais utilisés par le secteur industriel.

 

Les mines d'argent de Guanajuato, de Pachucha et de Zacatecas sont toujours très productives mais leur production est supplantée, en valeur, par celle du zinc, du plomb, du cadmium, de l'antimoine et du manganèse. Les gisements de minerai de fer de Durango ont commencé à être exploités au début du Xxe siècle et leur production a alimenté en matière première les grandes fonderies et aciéries de Monterrey. Plusieurs riches gisements de cuivre ont été découverts à la fin du XIXe siècle dans la région de Californie Baja et dans le nord de Sonora, près de Cananea. Ils sont malheureusement aujourd'hui presque tous épuisés. L'industrie minière du Mexique produit plus de 50 minerais différents. Le potentiel minier du pays est cependant mal connu car les prospections sont loin d'avoir quadrillé l'ensemble du territoire.

 

 

 

 

Les états qui produisent de l’argent :

 

-          Le Zacatecas

-          Le Chihuahua

-          Le Durango

-          Le Sonora

-          L’état de Mexico

 

 

 

 

 

TAXCO

 

 

 

 

Etat du Guerrero

 

 

fabrication_taxco1.jpg

 

 

 

 

La ville est située à flanc de montagne à une altitude de 1600 mètres.

 

 

 

En 1528, lors de la colonisation, Cortès découvre de nombreuses mines d’argent à Taxco et alentours.

La ville prospère jusqu’au XVIIIe siècle et devient l’un des plus grands centres miniers d’argent du Mexique.

De nos jours, les gisements sont pratiquement épuisés et la ville s’est reconvertie au tourisme.

 

plateria.JPG

 

Le Museo Spratling retrace l'histoire des mines d'argent de Taxco on y présente des objets d'argent dont des créations de Spratling qui fit de la ville le plus grand centre d'argent du Mexique

 

 

 

 

 

ZACATECAS

 

 

 

 

 

 

 

Etat de Zacatecas

 

 

telepherique_zaca_iso.jpg

image

 

Située à 2500 mètres d’altitude et à 600 kilomètres au nord de Mexico, la ville est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1993

.

Les indiens zacatecos, tribu de chichimèques exploitaient déjà les richesses minières des montagnes.

Le premier gisement est découvert en 1546, il connaît un succès spectaculaire.

L’exploitation commence sur le site argentifère de San Barnabé, sur les flancs du Cerro de la Bufa qui fournissent à l’époque 20 % de l’argent de l’empire.

 

Ensuite les gisements de Veta grande, Panuco et Albarad sont exploités intensivement dans le même massif. Une cinquantaine de gisements seront exploités par la suite.

En 1778 est découvert un filon à Real de Catorce à 100 kilomètres de Zacatecas.

 

real-de-catorce-en-1893.jpg

                                                                   Real de Catorce en 1893   image

 

 

 

Actuellement la mine de Fresnillo est la plus grande du monde avec une production de 34.3 millions d’onces d’argent par an.

 

 

Mine El Eden

 

 

L’exploration de la mine El Eden débute en 1586, 40 ans après la fondation de la ville de Zacatecas. La production repose sur l’extraction d’or, d’argent, de cuivre, de zinc, de fer et de plomb et elle connaît un essor entre les 16e et 18 e siècles.

Elle offre à présent l’occasion d’une visite guidée.

 

 

images.jpg

image

 

 

 

 

SAN LUIS POTOSI

 

 

 

Etat de San luis Potosi

 

 

 

panoramic_view_of_mines_real_de_catorce_san_luis_gwt238047.jpg

Panoramic view of mines, Real De Catorce, San Luis Potosi, Mexico
Image no. gwt238047
 
 

 

En 1592 sont découverts des quantités considérables d’or et d’argent à Cinabre à 1820 mètres d’altitude, on appelle alors la ville «  Real de minas de San Luis Potosi » en référence à la ville bolivienne de l’argent, Potosi.

 

Les mines et les haciendas (fermes) conjuguaient activités extractives et activités de production.

 

 

 

 

GUANAJUATO

 

 

 

Etat de Guanajuato

 

 

Guanajuato-098.JPG

 

 

 

En 1570 sont découverts des filons d’argent par les conquistadors qui du coup prennent racine !!

 

A Guanajuato, tout part des mines et nous y ramène.

 

El Pipila (la dinde), un mineur autochtone est devenu héros national pour avoir incendié la porte de l’ancienne forteresse devenue musée le 28 septembre 1810 permettant la prise de la ville aux insurgés.

 

Pour visiter les mines alentours, à présent il faut descendre des escaliers abrupts taillés dans la roche.

Au XVIIIe siècle, la ville produisait 20 % de la production mondiale d’argent.

 

 

 

 

Guanajuato-075.JPG

                                                                                             Les mines

 

 

 

 

 

 

 

 

LA VALENCIANA

 

 

 

Etat de Guanajuato

 

 

 

Située à 5 kilomètres de Guanajuato, cette propriété qui appartenait au XVIIIe siècle à un riche comte, le comte de Valenciana (Antonio de Obregon) a exploité les mineurs d’origine chichimèque sous le régime espagnol, lesquels étaient réduits quasiment à l’état d’esclaves.

 

Pour avoir droit à un gîte et un couvert, les malheureux transportaient des poids énormes à travers les entrailles de la terre.

Les belles demeures aux alentours de la mine sont encore présentes pour rappeler les abus du pouvoir et de l’asservissement de l’homme par l’homme.

De 1788 à 1808, la mine produisit 745 tonnes d’argent pur.

 

 

 

minavalenciana.jpg

 

                           Mine la Valenciana   image

 

 

 

 

 

De la colonisation à l’exploitation des indigènes

 

 

Les espagnols pensaient la colonisation comme une idée grande et belle, les souverains espagnols et les catholiques la souhaitaient comme une sorte d’assimilation.

L’objectif de ces derniers était d’intégrer l’Amérique en tant que province de l’Espagne, il fallait donc de ce fait intégrer les mœurs espagnoles aux indigènes afin que ces derniers deviennent castillans.

 

La colonisation était également un autre prétexte pour l’Espagne : l’enrichissement suite à la découverte des mines d’or, d’argent et d’autres métaux qui promettaient monts et merveilles.

Mais les espagnols ne pouvaient supporter l’idée de se considérer comme les égaux des indiens, ils se comportaient avec eux comme des seigneurs avec leurs serfs : les belles théories premières d’assimilation s’étaient vite évaporées sur le terrain !

 

Lorsque l’argent est découvert au Mexique surtout dans le Cerro de Potosi vers 1545, l’extraction nécessite l’emploi de milliers d’ouvriers qui seront engagés de force par des chefs de corvée.

Sur dix mineurs recrutés seulement trois survivent, les autres meurent des conditions de vie dans la mine, des travaux épuisants dans la fournaise des galeries, de la silicose.

 

« Dans les mines d’Oaxaca, sur une demi lieue,et sur une partie du chemin, on ne pouvait faire un pas sans marcher sur des cadavres ou des ossements » selon un témoin de l’époque.

 

 

 

Quelques liens vers des articles intéressants à tous points de vue :

 

 

 

Mexique : mort d’un autre travailleur dans une mine du Grupo Peñoles

 

 

Les mines au Mexique en 1909

 

 

Dossier intéressant sur l’argent :

 

Futura sciences un métal précieux, l'argent

 

 

 

 

Sources

 

 

http://piecesargent.blogspot.com/, wikipédia, colonisation et travail forcé aux XV et XVIe siècles

 

 

 

Caroleone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #pilleurs et pollueurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Tu vois ce pays n'en fini pas de m'épater tant il possède de richesses dans tous les domaines, l'année ne va pas me suffir si ça continue pour parler de tout ce qui me plairait de faire connaitre
!!


Bises et merci encore de ta visite


Caroleone



P


Excellent documentaire, comme d'hab où l'on découvre que le Mexique était un pays immensément riche malheureusement pillé par les colonisateurs comme partout ailleurs et dont la France faisait
partie à moindre titre que les espagnols et les anglais.


 


Bizz,
Le Papy