Ardèche : Balade jaune aux sources de la Loire

Publié le 9 Juin 2012

 

 

DSC09175-modif.jpg

 

 

Pour cloturer ses devoirs de vacances ardéchois, je vous ai gardé le plus coloré pour la fin ( la faim !).....les volcans du Vivarais et le Gerbier de joncs avec du jaune plein la vue !!

Bienvenue au pays de la couleur, des senteurs enivrantes, du grand air pur, des panoramas, des produits régionaux typiques, des sources qui jaillissent etc......

 

 

 

 

 

 

 

gentiane.jpg

 

 

 

 

 

Soledad-vip-blog-com-604892arnica.jpg

 

 

 

Les "Hautes Terres" de granit et de laves ont donné aux hommes qui les peuplent la sagesse de ceux qui vivent en altitude dans les grands espaces secoués chaque hiver par les tourbillons de la "Burle" (vent violent de neige et de cristaux des montagnes ardéchoises). Le climat montagnard est ici rude et très capricieux. Pays de laves basaltiques issues des volcans du quaternaire, couvertes de prairies et de forêts de sapins, de hêtres, de mélèzes, c'est ici le royaume de l'herbe et des foins et une réserve de flore et faune exceptionnelles : Genêt d'or, Trolle, Alchémille, Arnica, Seneçon leucophyle, Violette géante, Gentiane, Narcisse et Anémone ou rare Drosera tiennent compagnie aux Verdiers, aux Perdrix ou aux Circaètes Jean-le-Blanc solitaires. C'est aussi le pays de lacs naturels, de sources et de ruisseaux dont les eaux se déversent soit à l'Atlantique, soit à la Méditerranée, réalisant ainsi une alliance subtile de l'eau ou de la glace et du feu des anciens volcans.

La sauvage grandeur des lieux a permis aux soldats de s'y cacher pendant la Guerre de Cent ans jusqu'au dernier conflit, en passant par les Huguenots des guerres de Religion.

Elle est constituée par les terrains granitiques du Velay basaltique, du Massif du Mézenc , des Monts du Forez, recouverts en leur centre de coulées volcaniques d'où émergent des pitons et des sucs (Mézenc : 1 754 mètres, Gerbier de Jonc [latinisation de "gar" signifiant rocher et de "juk" signifiant hauteur] : 1 551 mètres, l'altitude excédant partout 1000 mètres.

 

 


 DSC09180-modif.jpg

 


 

Au pays des volcans, quelques notions succinctes


 Un volcan péléen est de type extrusif, c'est-à-dire qu'il met en jeu un magma visqueux, plutôt peu riche en gaz, construisant des dômes. Cette émission de lave très pâteuse est souvent associée à des explosions latérales régulières qui provoquent des nuées ardentes et des panaches de cendres. La plus part des sucs du Velay sont des volcans de type péléen.

 

On trouve quatre formes de volcans péléens :

 

Cumulo-dôme aux pentes fortes

 

dome_cumulo_pentes-fortes.jpg

 

 

 

La lave visqueuse ne s’écoule pas autour du point de sortie mais édifie un dôme, qui « gonfle » à l’intérieur. Ensuite, l’érosion émousse le dôme, créant des éboulis à son pied.

 

 Exemple : Le mont Mézenc

 

 

S5250003_rt.jpg

                                                                 Le mont Mézenc et les dents du diable

 


 

 

 

Cumulo-dôme aplati

 

 

dome_cumulo_applati.jpg

 


La lave un peu moins visqueuse entraîne un léger étalement du dôme.

 

 Exemple : Le Mont signon

 

 

S6170130_rt.jpg

                                                      Chaudeyrolles et mont Signon

 

 

 

Dôme coulée

 

dome_coul-E9e.jpg

 

 

Un relief plus accentué et une lave moins visqueuse entraînent un étalement un peu plus important.

 

 Exemple : Le pic du Lizieux

 

 

pic-du-lizieux.jpg

                                                                        Pic du Lizieux

 


 

 

Dôme protusion

 

dome_protusion.jpg

 

 

 

La lave visqueuse monte à la verticale du point d’émission sans s’étaler et forme une protusion en forme de pain de sucre.

 

 Exemple : Le mont Gerbier de jonc

 

 

DSC09184-modif.jpg

 

DSC09182-modif.jpg

 

 

Les sources de la Loire

 

 

 

Elle prend naissance sur le versant sud-ouest du mont Gerbier de joncs.

La bâtisse transformée aujourd'hui en boutique de souvenirs, recèle un bassin de pierre dans lequel coule une eau fraiche. Le trop plein coule au sol et s'échappe sous la porte ! A cet emplacement nous sommes sur la ligne de partage des eaux. Au sud, les ruisseaux prennent la courbe vers l'ouest et l'Atlantique; tandis que le versant nord s'oriente vers la méditerranée. C'est sur ce plateau incliné que se trouvent les sources de la Loire comme certains l'ont appris dans leur manuel de géographie.

 

 

 

On distinguait en fait 3 Sources de la Loire :


1. La Source Géographique qui coule dans un bac en pierre à l'intérieur d'une vieille grange parfaitement rénovée au toit de Lauze.

 

DSC09187 modif                                                            La source géographique de la Loire

 

 

 

2. La Source Authentique qui est un monument ancien érigé en 1938 par le Touring Club de France, Symbole de la Source de la Loire.

 

source-loire-auth

                                                                         Source authentique de la Loire


 

3. La Source Véritable, source officielle indiquée sur le plan cadastral n°87. Elle coule dans un environnement naturel et sort de terre dans un pré, sous une lauze qui porte l'inscription "ici commence ma longue course vers l'Océan ...", avec un bassin en contrebas où l'on peut admirer des truites "Fariot", symbole de la bonne qualité de l'eau.

 

source-loire-officielle.jpg                                                               La source véritable de la Loire

 

 


 

Chaumières ardéchoises


 

Nous avons eu l'occasion de voir des chaumières sur notre route, en fait en fouillant un peu cherchant de la source ( non pas celle de la Loire puisqu'ellle en déjà 3 !) j'ai découvert que ses toits de chaumes étaient faits en genêts !!

 


 

medium_chaumiere_au_toit_de_genets_au_hameau_les_J-copie-1.jpg

                                                                     Chaumière ardéchoise


Toits en genêts

 

Dans le secteur des sources de la Loire ( Ardèche ), où le seigle a des difficultés à pousser, les toits sont réalisés en genêts. Les toits sont appelés "paillasse". La charpente est identique à celle d'un toit de chaume. Un treillis avec des branches de genêts (d'environ 1 m de long) qui sert de support pour fixer les petites touffes des genêts dits "grappés"(genêt purgatif).

Le faîtage sera confectionné soit avec des mottes de terre fixées par des chevilles en bois, soit avec deux larges planches de bois de 50 cm de large fixées de part et d'autre de la toiture. Un toit en genêts a une durée de 30 à 35 ans suivant l'exposition. Les genêts sont récoltés de début octobre jusqu'à fin avril, lorsque la sève est absente. Ils sont coupés à l'aide du "poudet", un couteau recourbé idéal pour sectionner les genêts.  Ils seront posés en mai-juin avant les trop fortes chaleurs qui sèchent et rendent le genêt cassant. Parfois, le propriétaire de la maison savait travailler lui-même le genêt, mais lorsque ce n'était pas le cas, il faisait appel au "paillaïre" : piqueur de genêts professionnel (un à deux par villages) qui vivait de cette activité.

 

chaume-ardeche.jpg

 

 


 

Deux spécialités régionales du riche terroir ardéchois

 

Fin gras du Mézenc

 

fin-gras.jpg

 

 

 

Il concerne la viande bovine de génisse âgée de 24 mois au minimum et de mâles castrés agés de 30 mois minimum, élevée sur le plateau du Mézenc, dans la partie est du département de Haute-Loire et ouest de l'Ardèche.
Elle concerne les races bovines aubrac, charolaise, limousine et salers. Les animaux issus du croisement de ces races et de croisement entre mère abondance et montbéliarde et père limousin ou charolais est également autorisé.

Les animaux sont nourris en pâturage naturel (flore particulière variée de la région de production, en particulier le ciste ou le fenouil des Alpes) et de foin issu de récolte sur prairies naturelles locales.

L'engraissement se fait en 110 jours minimum, à l'étable, avec foin à volonté et un complément qui ne doivent pas provoquer une prise de poids trop rapide.

Cette tradition ancienne a obtenu une reconnaissance d'AOC le 27 mars 2006.


 

RTEmagicC_fete_st_front_01.JPG.jpg

                                                                         Fête du fin gras du Mézenc

 

 

Les caillettes

 

280px-Caillette.JPG

                                                         C'est délicieux ces petites caillettes !!

 

 

Il s'agit d'un petit pâté de viande de porc, agrémenté d'herbes. Mais comme les Ardéchois ont de la ressource, quand on n'avait pas d'herbes, comme sur le plateau ardéchois, on mettait du chou ou du vert de blette. Sur le plateau du Coiron, on préférait la pomme de terre car elle est belle là-haut, et elle tient bien à la cuisson.

Blanchir 250 g de feuilles de blettes et autant d'épinard. Rafraîchir, égoutter et hacher. Hacher d'autre part 500 g de gorge, 250 g de foie de porc, un petit peu de lard gras. Colorer au saindoux 1 oignon haché. Ajouter les viandes et les herbes. Saler, poivrer, une pointe d'ail, et remuer en laissant cuire cinq minutes. Faire de cette farce des boulettes de la taille d'une orange. Les entourer de crépine, les serrer dans un plat de terre.

Poser une lamelle de lard gras par-dessus et cuire au four 30 minutes à 200°. Laisser refroidir. Les caillettes se mangent froides ou réchauffées dans la poële, en entrée ou en plat, c'est un bonheur quand elles sont bien faites.

 


 

 Et on fini la balade en photos......

 


 

DSC09172-modif.jpg

 

 

DSC09176-modif.jpg

 DSC09178-modif.jpg

 

 

 

 

DSC09189-modif.jpg

 

 

 

DSC09188-modif.jpg

 

 

DSC09192-modif.jpg

 

DSC09197-modif.jpg

Comme c'est beau !! N'est-ce pas Michèle

 

C'est le paradis pour sûr !!

 

J'espère que cette balade vous aurez apporté un petit moment de détente et quelques découvertes.

 

Caroleone


 

Sources : alex-Agnès free.fr, medarus.org

 

 

 

 

 


Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Oui, c'est beau Caro ! Mais, sans vouloir te décevoir, c'est encore plus beau quand on regarde ces photos sur l'écran de télé ...  Tiens, cet après midi, on va encore les regarder en famille<br /> (avec ceux qui ne les ont pas encore vues). On ne s'en lasse pas et on revit ces moments avec plaisir ...<br /> <br /> <br /> Merci d'avoir si bien retranscrit ce séjour et bravo encore une fois pour le travail ...<br /> <br /> <br /> A bientôt pour le prochain  .<br /> <br /> <br /> Bises<br />
C
<br /> <br /> L'hébergeur d'OB fait perdre de la qualité forcément mais c'est pas mal quand même !!<br /> <br /> <br /> Il faut déjà avoir des photos de qualité à la base pour que ça rende bien !<br /> <br /> <br /> Vous avez raison de regarder la série sur l'écran télé, les paysage jaunes doivent être sublimes....il ne manque que l'odeur entêtante des genêts .....que j'aime ça !!<br /> <br /> <br /> Bisous Michèle et bonne après-midi<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> caro<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />