Affaire DSK: le coup de gueule de mon camarade Roland

Publié le 21 Mai 2011

 

 

Beaucoup d'enseignements sont à tirer de ta façon de voir les choses, camarade, tu as le mérite de dire ce que d'autres ont tu et je t'en remercie.

 

Amitiés anarchisantes et féministes

 

Caroleone

 

 

 

Affaire DSK : faut-il systématiser la castration chimique ?

 

 

 

C'est "l'affaire" d'un spécialiste du FMI qui pratique la

Fellation Méthodique Ininterrompue...

 

Subodorez-vous de quel triste personnage dont nous vous parlons ?

 

Que les médias nous serinent avec ce problème, c'est bien naturel.

 

Comment oublier, c'est vital pour eux, que leur fonds de commerce se doit de prospérer sur le spectacle ? On sait, ou plutôt on devrait savoir, que l'an dernier il y eût plus de 75.000 viols recensés uniquement en France.. Lequel parmi ces médias a pris résolument le parti de la cause des femmes ? Lequel de ceux-ci à mener la campagne qui s'impose afin de tenter l'éradication de cette violence endémique ?

 

Alors, qu'un spécialiste du FMI soit pris la main dans le pot de confiture,  disons plutôt dans la culotte d'une jolie fille, bien fait pour lui... Pour une fois - c'est si rare - félicitons les médias de nous avoir montré le spectacle affligeant d'un récidiviste promené, menottes aux mains, par les cow-boys du Nouveau Continent. Là-bas - puritanisme oblige - on ne badine pas sur ces choses-là et on le montre !

 

Complétons ce dossier de la violence faite aux femmes par ce texte, plein d'humour, écrit par notre ami Floréal Melgar :

 

 DSK.jpg

 

 

 

 

Un dangereux anarchiste !

 

Les jurés pullulent depuis dimanche dernier. Les uns condamnent l’ancien directeur général du FMI sans la moindre hésitation. Les autres voient dans l’affaire qui le vise un piège grossier, une machination destinée à le perdre, un complot.

Dans cette vaste salle d’audience qu’est devenu le pays, Dominique Strauss-Kahn se découvre une foule d’amis qui ne le pensent pas assez stupide pour avoir ainsi brisé une carrière politique dont l’avenir s’annonçait grandiose. La femme de ménage aussi, au secours de laquelle ont volé quelques âmes charitables.

 

Il est plutôt curieux, et tout aussi alarmant, de constater que parmi ce jury improvisé aux avis tranchants comme un couperet de guillotine figurent des personnes habituellement promptes à condamner tout comportement ou point de vue irrationnel. Car leurs certitudes actuelles, pro ou anti-DSK, ne reposent évidemment sur rien d’autre qu’une sorte d’« intime conviction », cette ignominie qui a permis d’envoyer une foule d’innocents derrière les barreaux. Personne ne sait ce qui a bien pu se passer dans cette suite du Sofitel, mais qu’il est bon de se glisser dans la peau d’un juge !…

 

En attendant son éventuel éclaircissement, l'affaire DSK nous promet quoi qu’il en soit un festival de bêtise assez remarquable. Côté sublime délicatesse, saluons d'abord Jack Lang, qui affirme, même s’il y a eu rapport sexuel un peu forcé, qu' « il n'y a pas eu mort d'homme » ; Jean-François Kahn, ensuite, qui, avec un petit rire égrillard de fin de banquet, sur France Culture, ne veut voir là qu’« un troussage de domestique ». Une pièce de boulevard, quoi !… Décors de Roger Hart… costumes de Donald Caldwell…

Côté « enquête fouillée », côté sérieux, côté journalisme haut de gamme, le quotidien suisse « Le Temps », évoquant Anne Sinclair, nous apprend ceci : « Elle [Anne Sinclair] lui amène ses propres amis, du philosophe Bernard-Henri Lévy à l’humoriste Guy Bedos qui, s’ils ne partagent pas forcément les idées de DSK, apprécient son intelligence et sa sensibilité libertaire. » Merde ! Le FMI était dirigé par un dangereux anarchiste, et on l'ignorait !... Pourvu que la justice américaine n’apprenne pas ça, elle qui ne les aime guère ! Qu’on songe à Sacco et Vanzetti !…

 

Par Roland BOSDEVEIX
 
 
 
 
 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #La voix des camarades

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Bonjour Michèle,


 


Je comprends ton énervement, quand j'ai lu ton commentaire, je suis allée vite fait aux infos et cela m'a révulsée également. Comme je ne regarde pas la télé, j'ai moins de coups de nerfs,
heureusement !!


Je t'ai donc mis un petit article pour que tu t'exprimes si tu le souhaite, il ne faut pas se taire devant cette débauche....


Bises


 


caroleone



M


Bonjour Caro,


Et le spectacle continue ! Ecoeurant !


Cet individu a encore été mis à l'honneur hier soir à la télé, où son arrogance et sa vulgarité n'avaient d'égales que son mépris pour ses victimes, parlant d'une "faute morale", d'innocence, de
piège, de calomnie, que sais-je encore ...  


Et le voilà qui recommence à donner des leçons d'économie et de politique, comme ça, sans avoir l'air d'y toucher, se défendant de soutenir un candidat socialiste ...  Le tout, avec la
complaisance des journalistes.   Abject !


J'espère qu'aucun mouvement progressiste et féministe ne voudra laisser le dernier mot à ce triste sire, et que les réactions seront nombreuses à ses propos inacceptables.


Amitiés.