Victoire chez FCI microconnections

Publié le 17 Avril 2009

                    « FCI MICROCONNECTIONS »

 

      UNE LUTTE EXEMPLAIRE !!!

 

Après 7 semaines (34 jours) de grève avec occupation du site jours et nuits, les salariés, ouvriers, techniciens, Agents de Maîtrise, unis et solidaires avec leur syndicat CGT sont parvenus à imposer d’autres choix de gestion à la multinationale FCI.

 

Alors que la direction déclarait devant les pouvoirs publics, le Tribunal de Grande Instance de Versailles, la presse etc… qu’elle n’avait jamais envisagé de licenciements sur le site de Mantes, la découverte d’un document confidentiel attestant sans ambiguïté de la volonté de la direction de déclencher un plan social en novembre 2009 a donné raison à la CGT et aux salariés en lutte.

 

                                                                     

« LES SEULS COMBATS PERDUS D’   AVANCE SONT CEUX QUE L’ON NE MENENT PAS »

 

 

 

 

 


Cette lutte est exemplaire à plus d’un titre et appel le respect pour celles et ceux qui l’ont mené jusqu’au bout.

 

Exemplaire, parce que ce qu’il y avait en face d’eux c’est une multinationale dont la majorité des actionnaires sont des fonds de pensions américain.

 

 Exemplaire, parce que la grève avait comme unique objectif de préserver les emplois, d’agir contre la délocalisation à Singapour, d’exiger des garanties sur la pérennité et la croissance du site de Mantes.

 

Exemplaire, par la mobilisation de 50 % du personnel sur le terrain ou plusieurs dizaines de milliers de tracts ont été distribués, tant au péage de Buchelay, qu’aux portes de usines et de magasins, dans les rues et les marchés.

 

Exemplaire par le soutien financier des syndicats CGT de la Région, des sections syndicales et associations de la CGT de l’Union Locale, mais aussi des salariés et la population.

 

Exemplaire, par la ténacité de tous les grévistes qui jusqu’au bout ont gardé le moral et la confiance envers leur syndicat CGT.

 

Exemplaire parce que les salariés ont démontré une nouvelle foi que tous unis le patronat le plus réactionnaire peu être battu.

 

Contrainte de négocier suite à la découverte, le 3 avril du document confidentiel, la direction qui refusait tout dialogue, au point de déserter l’entreprise, a du venir à la table des négociations sous la médiation du sous-préfet de Mantes la Jolie.

 

LES RESULTATS SONT A LA HAUTEUR DE LA LUTTE – ILS ONT GAGNE !!!

 

L’accord de fin de conflit stipule, entre autres :

 

Ø Que l’objectif industriel est la sauvegarde du site de Mantes ce qui exclut toute volonté de délocalisation totale ou partielle sur le site de Singapour.

 

Ce qui se traduit :

 

Ø Par la garantie de pérennité du centre de recherche et le développement du centre de production pour une période de 5 ans à compter du 1er janvier 2010, avec mise en œuvre au-delà, de conserver sa pérennité et sa croissance.

 

Ø La garantie au minimum des effectifs actuels en CDI pour les années 2009 – 2010 – 2011.

 

Ø Il a été acté des dispositions concernant l’information régulière  du Comité d’Entreprise, sous le control de l’inspection du travail.

 

Ø Il a été également obtenu : le paiement de 27 jours de grève sur les 34 effectués.

 

Ø Des dispositions spécifiques au site de Mantes, portant modifications de l’accord sur la « Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences » de FCI concernant un plancher d’indemnité (au cas où !)

Soit : 20000 € jusqu’à 5 ans d’ancienneté, 24000 € de 6 à 14 ans, 28000 € à partie de 15ans

 

LA GRANDE MAJORITE DES SALARIES A APPROUVE CES DISPOSITIONS ET VOTE LA REPRISE DU TRAVAIL POUR LE MARDI 14 AVRIL.

 

 

LA DIRECTION PRISE LA MAIN DANS LE SAC !

 

Le document découvert par la CGT en dit long sur les méthodes patronales.

 

En fait, la direction qui niait tout plan social planifiait la restructuration du site.

 

Le « Timing » y est clairement détaillé : « On déclenche le plan social en novembre 2009 ».

La direction prévoyant aussi un conflit social, tout était programmé, y compris les points ou elle céderait, (prime de qualité, augmentations des salaires), mais aussi des pressions sur les syndicats ou il était question de sortir (virer) Eric (le délégué syndical CGT)

 

Avril 2009 : Tracts imprimés par nos soins et financé par les syndiqués CGT.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Travailleurs en lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article