Annulation de l'accord vatican/ kouchner

Publié le 14 Février 2009

 

 

ANNULATION DE L'ACCORD VATICAN - KOUCHNER


Les citoyennes et citoyens de la République françaises soussignés 


Ø      constatent que l'accord signé le 18 décembre entre le gouvernement français et le Vatican 

§         met fin au monopole de l'Etat sur l'attribution des grades universitaires

§         reconnaît la validité des diplômes, aussi bien « canoniques » que « profanes », délivrés par les établissements catholiques d'enseignement supérieur

§         englobe de fait le baccalauréat en tant que premier grade universitaire.

Ø      considèrent cet accord comme totalement anti-laïque

§         parce qu'il ne respecte ni l'indépendance de l'Etat par rapport aux religions, ni l'indépendance des religions, en l'occurrence la religion catholique, par rapport à l'Etat

§         parce que les diplômes et titres universitaires attribués par les universités françaises n'ont pas à être reconnus par les instances hiérarchiques catholiques de France ou du Vatican !

§         parce que l'Etat n'a pas à reconnaître des diplômes attribués par une religion quelconque

Ø      dénoncent le caractère anti-républicain de cet accord :

§         exit la loi de 1880 qui a instauré le monopole de l'Etat sur la collation des grades universitaires

§         exit la loi de 1905 et son article premier

§         exit l'avis du Conseil d'Etat de 1984 confirmant le principe du monopole

Ø      rappellent que les instances européennes n'ont en aucune façon le droit de remettre en cause les institutions de la République fondées sur le principe intangible de laïcité.


Ø      demandent en conséquences l'annulation pure et simple de laccord Vatican / Kouchner, et soutiennent le recours déposé dans ce but devant le Conseil d'Etat.

pétition

 

 

 

 

 

 

 

 




Rédigé par caroleone

Publié dans #Libre pensée et laïcité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
QUELLE DECISION VONT PRENDRE LES ENFANTS DE CHOEUR QUI SIEGENT AU CONSEIL D'ETAT ?