Brésil/Pérou : Ils coordonnent la protection binationale des PIACI

Publié le 26 Novembre 2023

Publié : 25/11/2023

Photo de : OTCA

Servindi, 25 novembre 2023.- Des représentants des gouvernements du Brésil et du Pérou et des organisations autochtones se sont réunis dans une région frontalière proche de Vale do Javari pour coordonner des politiques et des actions en faveur de la santé et du territoire des peuples autochtones en isolement.

La réunion a eu lieu les 16 et 17 novembre à Tabatinga, une région frontalière proche de Vale do Javari (Brésil) et de Loreto (Pérou), connue pour avoir la plus forte densité de peuples autochtones isolés au monde.

L’importance de cette rencontre réside dans la nécessité d’aborder conjointement les politiques publiques de protection territoriale et sanitaire des Peuples Autochtones en Isolement et Premier Contact (PIACI).

Participation collaborative


La réunion a connu la participation d'organisations représentatives, parmi lesquelles les peuples autochtones d'Univaja, dirigés par le coordinateur Bushe Matis ; ORPIO, présidé par Beltran Sandi ; et COIAB, sous la direction de Luiz Fernandes.

En outre, des organisations de la société civile, telles que le Centro de Trabalho Indigenista (CTI) et la Rainforest Foundation Norwegian (RFN), se sont jointes au débat, soulignant l'importance d'une approche collaborative.

Parmi les responsables figuraient Eunice Kerexu, secrétaire aux droits environnementaux et territoriaux du ministère des Peuples autochtones du Brésil, et Maria Amélia Trigoso, directrice des peuples autochtones en isolement et premier contact du ministère de la Culture du Pérou.

Ils ont partagé les politiques publiques des deux pays visant à la protection des PIACI.

Le Secrétariat Permanent de l'Organisation du Traité de Coopération amazonienne (OTCA) était représenté par Carlos Macedo, coordinateur du projet « Plan d'urgence pour la protection sanitaire des peuples autochtones hautement vulnérables et en premier contact (OTCA/OPS/IDB) ».

 

Consensus et accords stratégiques

 

Photo de : OTCA

La réunion avait un caractère stratégique et en cela les organisations autochtones ont partagé leurs approches régionales et proposé une coordination au niveau local.

Ils ont souligné la responsabilité et le rôle fondamental des agences locales de santé publique et des affaires autochtones des deux pays, comme la Funai, le Sesai et le Dsei au Brésil, ainsi que le Geresa de Loreto au Pérou.

Parmi les actions clés convenues, on peut citer les suivantes :

  • Partager et unifier les données de santé entre les institutions du Brésil et du Pérou, avec la possibilité d'utiliser la Salle de Situation Sanitaire du Ministère Brésilien de la Santé à Tabatinga.
  • Proposer des indicateurs de santé communs, notamment des calendriers de vaccination unifiés.
  • Renforcer la coordination frontalière en matière de santé pour les peuples autochtones, en soulignant l'importance de la médecine autochtone et en intégrant ces pratiques dans les actions des équipes de santé.
  • Aborder le changement climatique à travers des diagnostics régionaux, des profils épidémiologiques et des actions d'urgence, avec la participation active des communautés autochtones dans les territoires et corridors des PIACI.
  • Promouvoir l’interculturalité dans les postes de santé des territoires autochtones et leurs environs.
  • Garantir les technologies nécessaires, notamment Internet, pour les actions de télémédecine sanitaire dans les zones frontalières et la collaboration entre les équipes sanitaires du Brésil et du Pérou.
  • Renforcer les actions de protection du territoire et de l’environnement, en rappelant qu’il n’y a pas de santé sans territoire et pas de territoire sans santé.

 

traduction caro d'un article de Servindi.org du 25/11/2023

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Pérou, #Brésil, #Peuples originaires, #Peuples isolés, #PIACI

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article