Mexique : Les Guachichiles

Publié le 24 Novembre 2022

 

image

Les Guachichiles ou Huachichiles étaient des indigènes nomades ayant une grande extension territoriale et faisant partie des 6 peuples Chichimèques avec les Zacatecos, les Pames, les Guamares, les Caxcanes et les Tecuexes.

Langue 

Cette langue à présenté éteinte était pour certains spécialistes une langue de la famille uto-aztèque et selon d’autres de la famille coahuilteca.
Elle était divisée en 3 dialectes ou variétés, le bozalo (vocalo), le negrito, le guachichil. Ces 3 dialectes étaient liés à la langue de tribus effacées appelées Quiniga.
Exemples de noms propres guachichiles : aiguaname, motelo, saitoa, tepuchi.
Exemples de noms de lieux : zapalinamé (chaine de montagne), guanamé (une hacienda), hipoa (une ville), matehualo (une ville).

De AndresXXV - Trabajo propio, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29111862

 

 

Territoires

La plus grande partie de leurs terres se trouvaient dans les actuels états de Zacatecas, San Luis Potosi, le sud du Coahuila et une partie du nord de Jalisco.

Ils étaient considérés comme les plus aguerris et nomades de la région par les européens qui se battaient pour les dominer.

Des descendants Guachichiles vivent de nos jours dans la ville de San Luis Potosi, ils sont reconnus par la ville. 
Il y a des membres descendants des Guachichiles également au Mexique et aux EU.
Ils occupaient l’altiplano potosino, une partie du Guanajuato, du Jalisco, du Zacatecas, du Tamaulipas. La zone d’étendait du sud, le long du rio Lerma ou Grande dans le Michoacan et le Guanajuato jusqu’aux Sierras de Comanja à la frontière avec la zone du rio Verde. Ce n’était pas un royaume ou un état mais un groupe de tribus et de cacicazgos. Les espagnols ont observé 3 groupes : ceux de Mazapil, ceux de Salinas et ceux de San Luis Potosi et Tunal Grande où prédominaient les Xales, plus grand lieu d’approvisionnement alimentaire pour les Guachichiles.
Les 3 groupes n’étaient pas des unités politiques ou culturelles, seulement les habitants des 3 zones géographiques où les Guachichiles étaient centralisés.
Il y avait indépendamment de ces 3 groupes, un grand nombre de groupes tribaux mentionnés par les espagnols, certains mentionnés qu’une seule fois, Bózalos ou Negritos, Macolias, Samúes, Maticoyas, Alequines, Capiojes, Mascorros, Chanales, Pisones, Alacazauis…..

 

Localisation des Guachichiles et des principaux groupements tribaux, en indiquant sur des globes les trois groupes de Guchichiles. De AndresXXV - Trabajo propio, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=28885204

nations chichimèques CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=65587536

Le nom

Guachichitl est un mot nahuatl qui veut dire moineau en raison du fait que certains d’entre eux se peignaient souvent la tête et d’autres portaient des bonnets pointus en cuir rouge qui leur donnaient l’apparence d’un moineau.

Organisation politique

Elle était très rudimentaire à l’arrivée des espagnols, de nature patriarcale, consistant dans le fait que le guerrier le plus puissant qui réussissait à renverser le cacique qui régnait serait cacique. S’il ne réussissait pas cette mission, il était séparé de la tribu avec quelques familles et devait aller s’installer ailleurs. Les tribus pouvaient aussi s’unir et devenir ainsi plus puissantes grâce aux mariages intertribaux.
Lorsque les espagnols sont arrivés, il y avait des centaines de tribus sur tout le territoire mais seules 4 étaient puissantes.

Organisation militaire

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c6/GUACHICHILES.png

 

Le chef de tribu était aussi le chef militaire. Les Guachichiles attaquaient belliqueusement leurs ennemis avec des épées d’obsidienne, des lanches, des fléchettes et des flèches.

Coutumes

Ils n’avaient pas d’idoles ni d’autel d’aucun dieux. Sans doute parlaient-ils au ciel où regardaient-ils les étoiles afin de se libérer de la foudre ou du tonnerre.
Libres comme le vent, le concept de tombeau ou de cimetière ne les concernait pas. Ils recueillaient les cendres de leurs morts dans des sacs en daim qu’ils nouaient autour de leur taille.

Histoire

Pour que les espagnols puissent s’installer largement sur le territoire, les Guachichiles et les Tlaxcalans sont déplacés. L’hostilité des Tlaxcalans se développe très vite contre les Guachichiles car ils sont soutenus par les espagnols.
La communauté de San Luis Potosi est née du rassemblement bien différencié de Guachichiles, Tlaxcaltecas, Tarasques, Zacatecos, Chichimèques, Chichimèques-Pames de Santa Maria del Rio, d’Otomis et d’Espagnols d’Estrémadure ou de gens d’origine incertaine.

Des révoltes ont eu lieu comme la guerre de Mixton menée par les Caxcanes pour venger la torture, l’assassinat et l’asservissement de milliers de personnes par le conquistador Guzman menant à la victoire des espagnols en 1542. La guerre chichimèque fut plus longue et plus sanglante, elle dura de 1550 à 1590. Les Guachichiles jouèrent un rôle déterminant pendant la longue bataille pour la préservation du territoire et du mode de vie.
Les espagnols, sous l’influence des dominicains qui qualifièrent la guerre contre les Chichimèques d’injuste ont dû employer des tactiques d’assimilation en plus de la bataille. Les Guachichiles et les Chichimèques ont finalement été forcés d’adopter le mode de vie agricole des espagnols et s’assimiler un tant soit peu à leur culture.
De nombreuses personnes au Mexique les désignent encore comme des Chichimèques et vénèrent leurs traditions culturelles par le biais de festivals et d’études.

Lutte pour la préservation de l’identité et du mode de vie

Lorsque les espagnols commencent à faire des incursions dans le nord du territoire chichimèque, les Guachichiles contribuent à convaincre d’autres tribus à résister. Les espagnols pensaient que les tribus feraient une bonne main d’œuvre dans les mines et réduisirent en esclavage de nombreux captifs du nord à cette fin. Les Guachichiles avaient une bonne connaissance du terrain accidenté du territoire et cela leur a permis de mener une guerre d’embuscade contre les espagnols.

Descendants et dernières colonies

Actuellement dans la commune d’Arteaga dans l’état de Coahuila, près de Saltillo, sur la route 57 il y a une ville appelée El Huachichil où vivraient des descendants Guachichiles. Les habitants les plus proches sont les Huicholes qui sont leurs descendants et issus des tribus Guachichiles de Majakuagy.
Sur le site de la nation Guachichil, nous apprenons que la communauté internationale Guachichile s’est connectée virtuellement et a renforcé ses liens en tant que peuple. Ils se sont rencontrés à plusieurs reprises pour discuter de différents sujets dont la cosmogonie, la culture, la diplomatie, la langue et l’histoire.
Ils s’identifient en tant que Guachiciles, individuellement et collectivement.
Ce sont les Guachichiles d’aujourd’hui, avec le site web ils veulent diffuser le travail effectué, ils veulent également toucher d’autres Guachiciles qui recherchent une communauté dans ce voyage de retour.
Ils n’ont pas disparu les Guachichiles, ils sont toujours là !!

Site de la nation Huachichil

Sources : wikipedia, mexicomike-com, site de la nation Guachichil

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #Peuples originaires, #Guachichiles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article