Canada : « Je marche pour qu’on nous reconnaisse le droit d’exister »

Publié le 5 Octobre 2022

Les militantes demandent à ce que des actions concrètes soient prises par les gouvernements.

PHOTO : RADIO-CANADA / DELPHINE JUNG

Delphine Jung (accéder à la page de l'auteur)Delphine Jung

Publié à 5 h 12

Les robes rouges flottent mardi soir au square Cabot à Montréal. Comme tous les 4 octobre, elles habillent les arbres du parc pour honorer la mémoire des femmes et des filles autochtones assassinées ou disparues.

Une petite foule d’une centaine de personnes est là, bougies en main, pour cette veillée organisée par le Foyer pour femmes autochtones. La militante mohawk Ellen Gabriel tient le micro.

Depuis de nombreuses années, elle est de tous les combats pour les droits de ses frères et ses sœurs. Elle clame sa colère et tente d’insuffler du courage à toutes celles et tous ceux qui cherchent l’une des leurs ou qui l’ont perdue. Au Canada, le nombre de femmes autochtones disparues ou assassinées s’élèverait à plus de 1000.

la suite

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article