Argentine : Appel à des manifestations dans différentes villes du pays en solidarité avec le peuple mapuche

Publié le 7 Octobre 2022

 

06/10/2022

ANRed


Nous diffusons les appels urgents qui découlent de la demande des communautés de la nation Mapuche aux femmes et à la société en général de se mobiliser dans tout le pays avec tout type d'action de solidarité et de visibilité demandant la fin de la criminalisation et du racisme contre le peuple Mapuche. Par ANRed

 

Ville de Buenos Aires

Aujourd'hui, 6 octobre, pendant toute la journée, ils appellent au département de montada (Cabia et Figueroa Alcorta, Palermo) pour accompagner et demander la liberté des prisonnières politiques Mapuche qui ont été transférées à Buenos Aires menottées dans un avion de la Préfecture, ignorant tous leurs droits et leur cosmovision.

Ce sont : Luciana Jaramillo, Florencia Melo, Andrea Despo et Debora Vera. Ils dénoncent le fait qu'elles sont tenues au secret par leurs avocats et que "la procédure viole tous leurs droits dès le début". On leur a dit qu'aujourd'hui, elles seraient emmenées à Buenos Aires pour être interrogées, puis renvoyées à Bariloche. Nous savons qu'ils spéculent sur le moment de leur transfert avec l'intention de les transférer à la prison d'Ezeiza", disent-ils dans le communiqué. 

L'appel a également été étendu à d'autres points tels que la Ronde des Mères de la Place de Mai qui commence à 15h30 à la CABA.

La Plata

Dans le même temps, la campagne Somos Plurinacional appelle à un blocage de rue à l'angle des rues 7 et 50 à La Plata. "A La Plata et dans diverses régions du pays, nous nous joignons au cri de rage : Libération immédiate des femmes et des enfants Mapuche : Stop à la répression et à la criminalisation du peuple Mapuche ! État raciste et colonial : quittez vos territoires MAINTENANT !

Chubut

Dans la province de Puerto Madryn, dans le Chubut, l'appel est également lancé aujourd'hui. Ils partiront de la Plaza San Martin à 18 heures "en soutien au peuple mapuche et en rejet des actions racistes de l'État".

A Esquel à partir de 11h devant le tribunal fédéral.

Buenos Aires

La Red Política de Mujeres Indígenas y Tejido de Profesionales Indígenas (Réseau politique des femmes indigènes et Réseau des professionnels indigènes) lance un appel le vendredi 7 octobre à partir de 12 heures à la prison d'Ezeiza, bien que les femmes mapuches n'y aient pas encore été transférées. "Nous appelons la marée verte à se joindre à nous pour libérer les femmes Mapuche".

Tous les appels accompagnent également la demande de libération des trois femmes et des trois enfants qui sont toujours détenus à Bariloche : la Machi Betiana Colhuan Nahuel, Nekulpangui Lihuen (4 mois), Celeste Huenumil, Lienkura Mañke (1 mois) et Romina Rosas (et son nouveau-né). En outre, les organisations ont lancé une campagne de collecte d'articles d'hygiène (savon blanc, shampooing), de vêtements (3 personnes de taille L, 1 personne S/M), de serviettes. Mate/yerba/cigarettes à apporter au département de la Montée.

Également à partir de 12 heures, un rassemblement a eu lieu devant le ministère de la Femme, du Genre et des Diversités "apportez votre lettre, affiche, artivisme, perturbation, à la ministre Eli Gomez Alcorta afin qu'elle intervienne d'urgence pour la libération des 7 membres de la communauté Lof Lafken Winkul Mapu détenues, dont une en travail, 4 d'entre elles dans la prison d'Ezeiza à partir d'aujourd'hui" dit le communiqué et ajoute "l'adresse est Paseo Colon 275, vous pouvez y aller seul, avec des amis, quand vous le pouvez, aujourd'hui est important en raison des longues vacances des institutions qui, paradoxalement, utilisent le 12 octobre comme un pont touristique tout en opprimant les communautés indigènes. Rendez-vous à 15h30 à la Plaza de Mayo".

Rosario

Dans la ville de Rosario, une manifestation aura lieu sur la Plaza 25 de Mayo à partir de 17 heures.

Neuquén

Dans la ville de San Martín de los Andes à 12hs en Plaza San Martín.

Río Negro

Dans la ville de Bariloche, il y aura un point de collecte pour les produits de première nécessité afin de montrer la solidarité avec les enfants de la communauté. "Nous demandons aux organisations sociales, aux syndicats et aux collectifs féministes, et à la société en général, leur collaboration pour nos enfants mapuches, expulsés de leurs territoires et dépouillés de leurs biens, dont nous avons un besoin urgent : Articles d'hygiène. Couches pour nouveau-né, moyen et grand. Alcool, lingettes pour bébé, coton, huile de craie. Lingettes féminines, pansements. Vêtements pour enfants de différentes tailles. Vous pouvez apporter votre contribution au Centro Mapuche Bariloche Calle Cabo Campo 73".

Mendoza

A 18h à la Législature

Córdoba

Les organisations qui appellent au rassemblement prévoient un rassemblement à 16 heures sur la place Kaminchigon et une marche jusqu'au Patio Olmos, où elles organiseront une cérémonie, des sahumos et une déclaration vers 18 heures.

traduction caro d'un article paru sur ANRed le 06/10/2022

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article