Brésil : Les œuvres de Joseca Yanomami sont exposées au Masp, à São Paulo

Publié le 30 Juillet 2022

L'exposition de l'artiste autochtone comprend plus de 90 dessins et est présentée du 29 juillet au 30 octobre.


Victória Martins - Journaliste de l'ISA
 
Jeudi 28 juillet 2022 à 16:13

Image
joseca yanomami
Joseca Yanomami, artiste indigène qui fait ses débuts dans une exposition de plus de 90 dessins au Masp, à São Paulo|Daniel Tancredi/Platô Filmes/ISA

Rêves, esprits xapiri, animaux, vie quotidienne du peuple qui tient le ciel : quelques mois après que la Terre indigène Yanomami ait achevé les 30 ans de son approbation, des scènes uniques de l'Urihi-A, la terre forestière des Yanomami, occuperont le Musée d'art de São Paulo (Masp), sous les yeux de l'artiste Joseca Yanomami.

Joseca Yanomami : notre terre-forêt est l'exposition de l'artiste qui sera présentée du 29 juillet au 30 octobre. Il rassemble 93 dessins qui expriment avec sensibilité les détails de la cosmovision des Yanomami, les êtres visibles et invisibles avec lesquels les indigènes partagent la forêt, et la lutte quotidienne de ces personnes pour préserver leur identité face aux menaces de l'exploitation minière illégale.

"Quand j'ai appris à dessiner, j'entendais les chamans chanter et je l'enregistrais dans ma tête pour le dessiner plus tard", a déclaré Joseca à l'ISA en 2021. "Je dessine les parents, les animaux, les arbres, les oiseaux, les aras, les singes, les tapirs, les poissons".

Tous les dessins étaient sous la garde de l'Institut Socio-environnemental (ISA) et ont été achetés à Joseca et donnés au Masp. 

Joseca 

Joseca est né dans les années 1970 dans la région de Demini, en terre indigène Yanomami, et a commencé à dessiner et à sculpter des animaux remarquables dans le bois au début des années 2000. Avant cela, il avait été le premier linguiste et enseignant de la communauté de Watorikɨ au début des années 1990 et également le premier Yanomami à travailler dans le domaine de la santé. 

Depuis 2003, les œuvres de l'artiste sont exposées dans d'importantes institutions artistiques et contribuent à renforcer la lutte des Yanomami et à diffuser la connaissance des peuples indigènes au Brésil et dans le monde. Actuellement, en plus de l'exposition au Masp, ses dessins peuvent être vus dans l'exposition "Les Vivants", à la Fondation Cartier, à Lille (France) et aussi dans l'exposition "Rooted Beings", au Wellcome Collection Museum, à Londres (Angleterre). 

Ehuana

En plus de l'exposition à Lille, on trouve également des dessins d'Ehuana Yaira, artiste, artisane et chercheuse de la communauté Watorikɨ. Première femme Yanomami à écrire un livre dans sa propre langue et première de sa région à devenir enseignante, Ehuana s'est intéressée à l'art lorsqu'elle a contribué à un projet de recherche sur les plantes médicinales, un savoir qui est le domaine des femmes.

Première artiste yanomami, son œuvre témoigne de la vie quotidienne des femmes yanomami à travers le prisme unique avec lequel elle dépeint sa propre vie. Ce sont des scènes de collecte de nourriture dans la forêt, de pêche au timbó, dans les champs, de transport de bois de chauffage, de soins aux enfants, de facilitation de l'accouchement, ainsi que le rituel de ses premières menstruations et d'autres thèmes chers à la vie quotidienne des femmes Yanomami. Elle a présenté pour la première fois ses dessins dans l'exposition "Arvores", qui est passée par Paris en 2019 et Shanghai, en Chine, en 2021.  

Les Yanomamis sont attaqués

La plus grande terre indigène du Brésil, répartie entre les États de Roraima et d'Amazonas, est envahie par plus de 20 000 mineurs illégaux. Selon le dernier rapport de l'association Hutukara Yanomami, l'exploitation minière a connu une croissance de pas moins de 3 350 % entre 2016 et 2020. 

Selon les dénonciations des indigènes, l'activité illégale a fait exploser les cas de malaria sur le territoire, favorisé l'effondrement complet du système de santé et intensifié les attaques des groupes criminels contre les communautés locales.

Service

Exposição “Joseca Yanomami: nossa terra-floresta”

Exposition "Joseca Yanomami : notre terre-forêt

Quand : 29 juillet au 30 octobre

Où : Museu de Arte de São Paulo (Masp) - Av. Paulista, 1578, Bela Vista, São Paulo

Prix : 50 R$, avec une demi-entrée pour les étudiants, les personnes âgées et les enseignants. Gratuit le mardi.

traduction caro d'un article paru sur le site de l'ISA le 28/07/2022

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Brésil, #Peuples originaires, #Yanomamís, #Arts et culture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article