Mexique : Dénonciation de la dévastation socio-environnementale causée par PEMEX dans le territoire Totonaco. L'explosion d'un pipeline provoque des incendies dans les localités de Papantla, Veracruz

Publié le 9 Juin 2022

8 JUIN, 2022

Au peuple du Mexique

Aux peuples autochtones du CNI

Au Conseil Indigène de Gouvernement 

Aux médias.

Nous dénonçons que le 4 juin, vers 17 heures, la communauté Totonaca de Reforma Escolín à Papantla, Veracruz, a été secouée par l'explosion d'un pipeline Pemex, qui a provoqué un incendie dans la brousse de la localité.

Nous savions que cela pouvait arriver à tout moment, mais Pemex et les autorités environnementales telles que l'ASEA et Semarnat ne s'intéressent pas au fait que les installations d'hydrocarbures et les pipelines ne font pas l'objet d'un entretien et d'une surveillance adéquats, que les champs et les puits de Pemex sont utilisés par le crime organisé, que la dévastation socio-environnementale causée par les puits, les brûleurs, les déversements et les fuites ne semble pas importer aux autorités.

Comme l'a dit un jour un fonctionnaire de Pemex à Totonacapan, "nous préférons déplacer la communauté plutôt que de retirer les pipelines et les brûleurs". C'est pourquoi des dizaines de ruisseaux et de sources d'eau à usage communautaire ont été contaminés sous le regard complaisant des autorités environnementales de l'État et de la Fédération.

Nous dénonçons que des hectares de forêt dans les localités de Reforma Escolin, Cerro Grande, Escolin et Tres Flechas ont été incendiés à cause de l'explosion d'un oléoduc le samedi 4 juin, et ce n'est qu'aujourd'hui que des brigades de résidents de la communauté, du personnel de Pemex et de la Sedena ont réussi à contenir l'incendie. L'avertissement que le personnel de Pemex a lancé lundi aux habitants de la communauté était menaçant : "Partez parce qu'il est possible qu'il y ait d'autres explosions et nous ne sommes responsables de la vie d'aucun des habitants".

La peur règne dans la communauté, qui a déjà dénoncé plusieurs fuites de gaz auxquelles Pemex ne s'est jamais attaquée. L'incendie a déjà atteint trois endroits : à Reforma, il a progressé jusqu'à presque atteindre le cimetière de la ville voisine de Cerro Grande Escolín, et dans le même temps, deux autres incendies se sont déclarés à Reforma et un à Tres Flechas, où la communauté a dû acheter des conduites d'eau pour tenter de lutter contre le feu, car des réservoirs et des installations de Pemex se trouvent sur le site.

L'assemblée est en alerte permanente et dénonce l'omission de Pemex et sa négligence qui ont provoqué l'explosion de l'oléoduc et les incendies, exige la réparation des dommages causés et garantit que cela ne se reproduira pas.

Nous demandons aux peuples du Mexique une prière à la terre mère, aux principaux esprits qui prennent soin de la forêt, car nous avons une grande tristesse dans nos cœurs, les grands-parents Totonacos disent que la forêt épaisse est sacrée, que les principaux esprits qui donnent et prennent soin de la vie y vivent, et aujourd'hui elle a été violée.

Plus jamais un Mexique sans nous.

COMISSION DE COORDINATION ET SUIVI DU CONGRES NATIONAL INDIGENE ET DU CONSEIL INDIGENE DE GOUVERNEMENT

Traduction carolita d'un communiqué paru sur le site du CNI le 8 juin 2022

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article