Joe Hill, in memoriam (Fausto Giudice)

Publié le 15 Mai 2022

Mon testament est facile à décider,
Car il n’y a rien à diviser,
Ma famille n’a pas besoin de se plaindre et d’ergoter
« Pierre qui roule n’amasse pas mousse »

Joe Hill, fusillé à Salt Lake City pour un crime dont il était innocent, est entré à 36 ans dans la galerie des héros et martyrs de la classe ouvrière mondiale. Il reste un exemple d’artiste révolutionnaire et de combattant des deux mondes. Fausto Giudice, qui fut figurant dans le film dédié par Bo Widerberg à Joe Hill en 1970, nous raconte sa vie palpitante, de la Suède aux USA, et sa fin tragique.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Devoir de mémoire, #Joe Hill, #Arts et culture

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article