Mexique : Tzam trece semillas : La force de la chenille

Publié le 5 Mars 2022

Par Norma Martínez Martínez

Cette œuvre est mon autoportrait dans lequel je capture ma vie, dans la jupe on peut voir les formes d'une chenille. Très tôt, j'ai dû quitter ma communauté pour poursuivre mes études, mes parents m'ont donné l'idée d'étudier pour devenir une professionnelle. Cependant, lorsque je suis arrivée dans la ville, je me suis sentie comme un monstre, comme une chenille, on ne parlait pas ma langue, je me sentais différente et désavantagée ; malgré cela, j'ai fait des efforts pour exceller dans mes études, j'ai obtenu des bourses et j'ai atteint mon objectif. J'ai été victime de discrimination parce que je suis une femme et que je suis indigène, mais ce qui m'a le plus affectée, ce sont mes propres peurs et mes fardeaux émotionnels. J'ai dû passer par un processus d'introspection pendant plusieurs années pour apprendre à me connaître, me guérir, m'estimer et m'aimer. Enfin, j'ai écouté les désirs de mon cœur, réalisant cette connexion avec quelque chose de plus fort que moi, une immense passion qui m'envahit lorsque je peins. Je sais d'où je viens. Je tiens à mes racines, à ma langue et à ma culture.  Dans cette œuvre, je capture la flore et la faune de la Huasteca, la chenille se transforme en un papillon bleu qui vit dans la zone tropicale de l'État de Veracruz, les Aztèques l'appelaient matlalpapalotl qui signifie papillon bleu. Sur la manche de la blouse se trouve une copalera, le copal est un élément très important dans la tradition médicale et religieuse depuis l'époque préhispanique, car la fumée qu'il dégage lorsqu'il est brûlé est offerte à Dieu et sert de thérapie physique et spirituelle. Il y a aussi quelques lianes (volubilis) qui pourraient être interprétées comme des obstacles, cependant, elles nous aideront aussi à continuer à grimper et à nous épanouir. La femme, comme le papillon, a le pouvoir de se transformer pour réaliser ses rêves, tout comme l'homme. Le pouvoir est en chacun de nous.

Titre : Papalotl

Dimensions : 48 cm x 63 cm

Technique : Acrylique / toile

Merci d'admirer cette oeuvre sur le site Desinformémonos

Portrait de l'auteur : José Santiago Ramírez

 

PEUPLE NAHUA

Norma Martínez Martínez

Elle est une tlapahquetl (peintre) nahua de la Huasteca Veracruzana, de la communauté de Lindero Xoquixhual, municipalité de Chicontepec. À l'âge de 11 ans, elle a commencé à peindre et à apprendre différentes techniques. Elle aurait aimé étudier l'art, mais ses conditions économiques ne le lui permettaient pas. Elle a donc suivi des études d'ingénieur en sciences et technologies alimentaires à l'Université Autonome Agraire Antonio Narro. À l'âge de 19 ans, elle présente sa première exposition personnelle. Depuis lors, ses œuvres ont été exposées dans différentes régions du pays, ainsi qu'en Italie, en Inde et dans différentes universités des Etats-Unis.

traduction caro

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article