Pérou : Formabiap a généré un système efficace pour renforcer les langues amazoniennes

Publié le 7 Décembre 2021

Le programme de formation des enseignants bilingues de l'Amazonie péruvienne (Formabiap) se positionne comme un acteur essentiel pour la revitalisation des langues indigènes au Pérou.

Servindi, 1er décembre 2021 - Le programme de formation des enseignants bilingues de l'Amazonie péruvienne (Formabiap) est un système efficace pour l'enseignement des langues indigènes aux futurs enseignants au Pérou.

Sa remarquable et longue trajectoire dans la formation des enseignants la positionne comme un acteur clé dans la constitution de plans et de programmes pour le développement et la revitalisation des langues indigènes de l'Amazonie.

Ceci, au regard des défis posés par la Décennie internationale des langues autochtones 2022-2032, approuvée par l'Assemblée générale des Nations unies en 2019.

Contributions à l'éducation interculturelle

Dans un document envoyé à Servindi, Formabiap indique que sa contribution à la Décennie internationale des langues autochtones du monde est basée sur l'expérience de son programme de formation des enseignants en éducation bilingue interculturelle (EBI).

Ce programme se caractérise "par la valorisation et le respect de la diversité en tant qu'essence de la gestion éducative, dans un cadre de dialogue des connaissances avec un arrière-plan critique", soulignent-ils.

Ils ajoutent qu'"le programme réussit à former des enseignants affirmés dans leur identité culturelle autochtone, renforcés dans l'utilisation de leurs langues autochtones et leaders dans la défense et la gestion de leurs territoires".

Ils affirment également que le système de traitement des langues indigènes qu'ils ont pu mettre en place avec succès leur a permis de former des enseignants bilingues qui, au départ, maîtrisaient mal les langues indigènes.

"Cela a été possible principalement grâce aux stratégies conçues pour leur apprentissage en classe et au renforcement par les sages de la communauté", explique le programme, qui a débuté ses activités en 1988 sous le parrainage de l'Association interethnique pour le développement de la jungle péruvienne (AIDESEP).

Jeunes gens formés comme enseignants par Formabiap en éducation bilingue interculturelle. Photo : Formabiap.

Formabiap s'inspire de la Déclaration de Los Pinos [Chapoltepek] (2020) pour intégrer les langues indigènes dans les politiques publiques liées à l'éducation, la culture, les lois sur la liberté d'information, entre autres.

Elle comprend également la nécessité de garantir une éducation de qualité inclusive et équitable, y compris une éducation bilingue, multilingue et dans la langue maternelle, et de promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie pour les apprenants.

Elle soutient et encourage également le financement public et privé et l'investissement direct dans la revitalisation, le soutien et la promotion des langues autochtones, ainsi que l'accès à celles-ci.

Histoire de Formabiap

La création du programme de formation des enseignants bilingues de l'Amazonie péruvienne (Formabiap) a présenté une nouvelle situation pour les peuples indigènes. Pour la première fois, les organisations indigènes, représentées par l'Association interethnique pour le développement de la selva péruvienne (Aidesep), ont soulevé la nécessité de construire une éducation alternative qui répondrait aux demandes politiques du mouvement indigène liées à la défense du territoire et à la valorisation du patrimoine culturel.

Sur la base de ces aspirations et dans le cadre d'un accord entre Aidesep, le ministère de l'Éducation, le gouvernement régional de Loreto (Gorel) et l'ONG italienne Terra Nuova, l'ouverture et le développement de l'Institut d'enseignement supérieur pédagogique public de Loreto (IESPP Loreto) ont été réalisés par la RM 364-88-ED du 25 mai 1988.

Ce cadre institutionnel de co-exécution entre Aidesep et l'IESPP Loreto a été l'un des aspects les plus novateurs, permettant la construction d'une proposition éducative basée sur la reconnaissance et la valorisation du patrimoine culturel et des langues des peuples indigènes, l'exercice des droits individuels et collectifs, et la participation des organisations indigènes et d'autres agents aux processus éducatifs, contribuant à la réalisation de Buen Vivir/Vida Plena (Bonne vie/Vie pleine).

Formabiap a commencé son travail de formation d'enseignants dans la spécialité de l'enseignement primaire bilingue interculturel (EIB) avec des élèves de sept peuples indigènes (Awajún, Wampis, Kukama-kukamiria, Murui-muinanɨ, Bora, Shipibo et Asháninka), situés dans les régions de Loreto, Amazonas, Ucayali, Cerro de Pasco et Junín.

Au cours des années suivantes, des étudiants d'autres peuples de l'Amazonie septentrionale et centrale, notamment Achuar, Tikuna, Kichwa, Shawi, Shiwilu, Kandozi, Chapra et Nomatsigüenga, ont rejoint le programme. Au milieu des années 1990, en alliance avec des organisations autochtones régionales, trois programmes de formation continue des enseignants ont été lancés à Santa María de Nieva (région d'Amazonas), San Lorenzo (région de Loreto) et Satipo (région de Junín), étendant la formation des enseignants à d'autres peuples amazoniens.

En 2005, la formation des enseignants à l'éducation initiale bilingue interculturelle a commencé avec des participants des peuples Kukama-Kukamiria et Tikuna, donnant ainsi une continuité à la formation des mères Ashaninka et Nomatsiguenga de la forêt centrale pour l'attention et le soin des enfants de 0 à 5 ans avec la participation des familles.

Au cours de ces dernières années, nos contributions se sont manifestées non seulement dans l'éducation scolaire des communautés dans lesquelles travaillent les enseignants diplômés de ce programme, mais aussi dans les différents domaines d'action en Amazonie péruvienne et dans le pays depuis l'approche de la BEI, le soin de l'environnement et la gestion de la culture et des langues indigènes.

Tout au long de notre histoire, nous avons construit, révisé et mis à jour notre proposition éducative. Vers la fin de l'année 2019 et au cours de l'année 2020, nous nous sommes engagés dans une nouvelle voie vers la durabilité de notre gestion institutionnelle, en nous constituant en Association Formabiap, dans le but de garantir les ressources nécessaires à la formation des enseignants du BEI des peuples indigènes de l'Amazonie péruvienne.

De cette façon, nous réaffirmons notre engagement à continuer à construire une éducation pertinente et de qualité main dans la main avec Aidesep et ses organisations, en rendant viable leur participation à la gestion et au fonctionnement de ce programme éducatif.

 Reconnaissance de Formabiap

Pour ses contributions à l'éducation bilingue interculturelle en Amazonie péruvienne et à l'éducation nationale, Formabiap a reçu plusieurs reconnaissances et prix nationaux et internationaux.

Il s'agit notamment du prix Bartolomé de las Casas, remis à Madrid en 2002 par le prince des Asturies, et de la reconnaissance en tant que personnalité méritante de la culture au Pérou en 2019.

Toujours sous l'engagement d'un traitement intégral de l'éducation comme une proposition politique pour l'autonomisation, le positionnement et la visibilité des peuples indigènes amazoniens.

Dans ce sens, et en vue de la Décennie internationale des langues indigènes 2022-2023, Formabiap souhaite positionner des actions et des stratégies qui soutiennent le bon déroulement de cette décennie.

"La visibilité et le positionnement de l'importance des langues autochtones dans la vie des sociétés est un impératif face à la perte des cultures originales des peuples autochtones", disent-ils.

Téléchargez ici le document PDF de Formabiap sur ses contributions à la Décennie Internationale des Langues Autochtones du Monde :  https://bit.ly/31ndVK0

traduction caro d'un article paru sur Servindi.org le 01/12/2021

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article